Publié le 05 décembre 2018

SOCIAL

Face aux inégalités croissantes, Christine Lagarde (FMI) craint l'avènement d'un "âge de la colère"

La patronne du FMI Christine Lagarde a lancé mardi 4 décembre un vigoureux appel à un renouvellement de la coopération internationale, craignant l'avènement d'un "âge de la colère" où les inégalités pourraient bientôt surpasser celles de l'"âge d'or" du capitalisme au XIXe siècle.

Christine Lagarde est directrice générale du FMI depuis 2011.
@FMI

Dans un discours à la prestigieuse bibliothèque du Congrès à Washington, la directrice générale du Fonds monétaire international a plaidé pour un "nouveau multilatéralisme" qui assurerait que "les bienfaits économiques de la mondialisation soient partagés par tous et non plus seulement par quelques-uns".

Le commerce mondial doit selon elle être "réparé" : "Nous devons poursuivre la désescalade" des tensions commerciales et améliorer le système des échanges, en "éliminant les subventions qui causent des distorsions" et en protégeant les droits de propriété intellectuelle.

Interrogée sur la trêve commerciale conclue pour 90 jours entre Pékin et Washington, Christine Lagarde a estimé n'être "pas sûre" que cela débouche sur un accord commercial en trois mois, mais elle a salué "les progrès significatifs". "Ce qui est important, c'est qu'ils se comprennent des deux côtés, de s'accorder sur des principes clés", a-t-elle ajouté.

Trouver une bonne réponse fiscale

Évoquant la Grande-Bretagne lors de cet entretien, la directrice du FMI a assuré que plus en plus de Britanniques regrettaient le Brexit : "Je pense qu'il y a des regrets dans bien des coins d'Europe. Je pense qu'il y a plus de regrets au Royaume-Uni qu'il n'y en avait il y a six mois".

"Il y a désormais une réalisation qu'il va y avoir davantage de pertes à cause du Brexit que cela n'avait été décrit et escompté par ceux qui ont fait campagne" pour la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, a-t-elle insisté.

Dans son discours, Christine Lagarde a par ailleurs préconisé un nouveau système de taxation internationale. "Les entreprises ont maintenant une présence planétaire, mais les gouvernements n'ont pas trouvé la bonne réponse fiscale", a-t-elle affirmé, dénonçant les stratégies d'optimisation fiscale qui laissent "trop de recettes d'impôts sur la table".

Vers un âge de l’inventivité

Sans cette "coopération internationale réimaginée", la responsable du FMI craint que dans 20 ans, d'ici 2040, "les inégalités ne surpassent ce qu'elles étaient pendant l'âge d'or du capitalisme". Cet "âge de la colère" verrait des géants monopolistiques de la technologie face à des Etats faibles, des catégories favorisées de la population "pouvant vivre jusqu'à 120 ans quand des millions d'autres souffriront de pauvreté".

"Le fossé entre aspirations et réalités" risquerait de "nourrir colère et amertume", a-t-elle averti. S'affirmant "une optimiste", Christine Lagarde assure qu'un "âge de l'inventivité" est possible, où les économies profiteront des énergies renouvelables, d'une plus forte intégration des femmes dans le monde du travail et où les grandes entreprises feraient montre de responsabilité sociale.

La rédaction avec AFP


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Droits humains

Le respect des droits humains par les entreprises est devenu crucial pour les investisseurs ou les ONG. Elles dénoncent les violations commises contre des peuples autochtones ou les communautés locales ce qui peut compromettre de nombreux projets, en particulier dans le secteur extractif.

Mal logement urgence ecologique sociale municipale

[Municipales] Le (mal) logement, une urgence sociale et écologique

La question du mal-logement est un des problèmes majeurs dans nos territoires et pourtant, selon la Fondation Abbé Pierre, elle est encore peu présente dans la campagne des municipales. Du gel des loyers aux logements à prix réduit en passant par les habitats participatifs, sans oublier la...

Remise rapport Thiriez ENA Edouard Philippe Matignon

Rapport Thiriez : L’ENA doit disparaître et la mixité sociale dans l’administration publique doit être accrue

Le rapport Thiriez sur refonte de l’École Nationale d’Administration, l’ENA, a été remis le 18 février. Il prône la création d'une "école d'administration publique" qui assurerait la formation de tous les hauts fonctionnaires de l'État, en incluant plus de mixité sociale.

Name and shame embauche Aleutie

Testing et "Name and Shame" : un cocktail efficace pour relancer le débat sur les discriminations à l’embauche

En vingt ans, la difficile reconnaissance de la discrimination à l’embauche a connu plusieurs phases. La discrimination existe largement, mais son illégalité permet d’en nier l’existence. Ce long combat a eu des périodes de succès, mais la stratégie des entreprises pointées du doigt consiste en...

Crise humaniatire Burundi IreneeNduwayezu Care

Dix crises humanitaires en cours, oubliées par les médias et le reste du monde

51 millions de personnes dans le monde, en situation de crises alimentaires ou soumis à des conflits, souffrent en silence. Dans son dernier rapport sur les crises oubliées, l’ONG Care décrit des situations dramatiques dans dix pays devenus invisibles au reste du monde en raison de la chronicité des...