Publié le 06 janvier 2015

SOCIAL

"Les femmes se montrent particulièrement sensibles au droit et à l’éthique"

En novembre 2014, l’agence de notation extrafinancière MSCI ESG Research a publié son étude annuelle sur la féminisation des conseils d’administration. L’agence s’est intéressée à la corrélation entre féminisation et risques ESG (environnement, social et gouvernance). Bilan: les conseils d’administration "mixtes" sont moins confrontés à des scandales de gouvernance tels que la corruption, la fraude et les conflits d’actionnaires. Viviane de Beaufort, professeure a l’Essec, fondatrice des programmes Women Essec et experte en gouvernance, explique pourquoi mixité des conseils peut rimer avec éthique.

Viviane de Beaufort, professeure a l’Essec, fondatrice des programmes Women Essec et expert en gouvernance.
© DR

Novethic: Selon MSCI, les conseils qui ont une diversité des genres ont moins de cas de scandales de gouvernance, comme la corruption, la fraude, et les batailles d’actionnaires. Est-ce ce que ce constat vous étonne?

Viviane de Beaufort: Cela ne m’étonne guère et m’enchante! Les travaux que j’ai pu mener démontrent une attente des administratrices qui projettent un modèle de gouvernance idéalisé. On peut l’expliquer par le fait que, pour elles, l’intégration dans les "boards" ("conseils", NDLR) ne va pas de soi: les femmes sont en conquête de cet espace nouveau de gouvernance, lieu de pouvoir et de décision. Et elles ont des attentes fortes qui ne s’arrangent pas de compromissions.

Par ailleurs, lors de leur parcours, elles ont la plupart du temps développé des aptitudes particulières à la médiation afin d’éviter des conflits directs où elles sont en infériorité, ne serait-ce que sur un plan physique: agressivité, ton de voix, menaces gesticulatoires... Aussi ont-elles l’art d’aborder les problèmes de manière plus apaisée…

 

Novethic: De même, l’étude montre que les grandes entreprises qui opèrent dans les paradis fiscaux comptent moins de femmes dans leur conseil d’administration…

Viviane de Beaufort: Oui, en effet… Cette vision idéalisée du rôle du Conseil et de ses responsabilités, la mission de l’intérêt général et la vision de long terme, les conduit a être moins tolérantes à l’égard de décisions qui pourraient être limites vis-à-vis de l’éthique.

 

Novethic: Vous qui accompagnez certaines de ces femmes sur des mandats d’administratrices, voyez-vous chez elles un intérêt poussé pour les questions d’éthique?

Viviane de Beaufort: Oui, cent fois oui ! Alors que la composition de chaque promotion varie, chaque fois, nous avons de riches débats sur la question. Les cours abordent ce sujet de manière détaillée et transversale: respect des règles, codes de conduite, mais aussi morale personnelle… Des témoignages d’administratrices ayant connu des situations de conflit d’intérêts, scandales, viennent également enrichir les échanges.

 

Novethic: Finalement, ces résultats sont-ils une question de genre? Ou bien simplement les conséquences d’un renouveau dans les conseils, qui sont amenés à faire évoluer leurs pratiques historiques ?

Viviane de Beaufort: Les études récentes démontrent qu’il existe bel et bien une approche "genrée". Entendons-nous, non liée au sexe, mais aux stéréotypes d’un système masculin majoritaire qui conduit la minorité (les femmes) à se montrer particulièrement sensible au droit et à l’éthique, car elles ont intégré que la loi est un rempart contre la discrimination.

Elles vont donc assez naturellement, non par ADN, mais par construction personnelle, respecter et faire respecter. Les "petits arrangements entre amis" ne sont pas leur tasse de thé. Pour cette raison, elles peuvent être taxées de "rigides", mais elles doivent conserver cette position qui fait évoluer tout le système, avec des dirigeants ayant réalisé que le changement est nécessaire. 

Propos recueillis par Céline Oziel
© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Conseils d’administration : quand féminisation rime avec professionnalisation

L’échéance de 2017 approche : à cette date, les grands groupes français devront compter au moins 40 % de femmes au sein de leur conseil d’administration, comme les y oblige la loi Copé-Zimmermann votée il y a 3 ans. En juin 2013, les entreprises cotées avaient atteint une moyenne de 23,4 %...

Présentéisme : un phénomène discriminant pour les femmes

La tendance franco-française à prolonger ses heures de travail pose un problème en termes de mixité. Les femmes, encore largement responsables des tâches domestiques et familiales, ne peuvent pas jouer le jeu de la visibilité et du réseautage au même titre que les hommes.

Brigitte Grésy : "En entreprise, la maternité reste très sanctionnée"

Membre du Haut Conseil à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes (HCE) et secrétaire générale du Conseil supérieur de l’égalité professionnelle (CSEP), Brigitte Grésy est une spécialiste des questions de mixité. Elle revient sur la persistance des inégalités salariales...

Inde : les salariées victimes de harcèlement sexuel pourront porter plainte sur leur lieu de travail

L’affaire avait secoué l’Inde, il y a quelques mois. L’arrestation du célèbre journaliste et écrivain Tarun Tejpal pour agression sexuelle sur une jeune collaboratrice mettait au grand jour, et la une des médias, le phénomène du harcèlement sexuel. Le pays se dotait aussitôt d’une loi de...

De grandes entreprises adoptent des politiques pro-maternité

Une grossesse coûte deux ans d’évolution de carrière à une femme et justifierait, pour certains employeurs, un salaire inférieur. Des entreprises, qui souhaitent conserver leurs talents et éviter le turn-over, montrent la voie pour combattre ces mauvaises pratiques.

SOCIAL

Diversité

Pour prévenir la discrimination à l’emploi, les entreprises mettent progressivement en place des politiques de diversité. Elles consistent à faire la promotion de l’égalité de traitement entre des salariés dont les compétences sont équivalentes.

Barbara Pompili Richard Ferrand JoelSaget AFP

Make Assemblée Nationale green again : le rendez vous manqué

Barbara Pompili a été candidate pour le perchoir. Mais lors de la primaire LREM, ses 29 % de voix n’ont pas suffi à écarter Richard Ferrand, candidat soutenu par l’Élysée. Pourtant, l’accession de cette députée verte à la Présidence de l’Assemblée nationale aurait permis de porter un message positif...

Black Panther Marvel Disney

Avec Black Panther, Marvel et Disney donnent une place à l’Afrique dans l’industrie hollywoodienne

Sa force est surhumaine, ses sens surdéveloppés, ses griffes déchirent le métal, son armure le rend presque invulnérable… Mais surtout, il est noir, africain et roi de la nation la plus avancée technologiquement au monde. C’est T’Challa, plus connu sous son nom de super-héros "Black Panther". Et il...

Leka alpha britton playing ladislas de Toldi

[Ces startups qui changent le monde] Leka, le petit robot au service des enfants autistes

Elles sont jeunes et elles veulent changer le monde. Chaque jour, de nouvelles startups voient le jour en espérant améliorer notre façon de produire ou de consommer, en améliorant la traçabilité des matières premières utilisées, en misant sur l’éco-conception ou l’innovation sociale. Chaque semaine,...

Egalite professionnelle Marlene Schiappa

Mauvais élèves de l’égalité, Maurel & Prom et Sartorius Stedim Biotech se font épingler par Marlène Schiappa

Maurel & Prom, société pétrolière et Sartorius Stedim Biotech (SSB), du secteur pharmaceutique, ont été pointés du doigt pour leur mauvais résultat en matière d'égalité professionnelle par la ministre Marlène Schiappa. Conviées par le ministère à une journée de sensibilisation, les deux sociétés...