Publié le 17 septembre 2022

SOCIAL

Mode responsable : quatre applis pour un dressing plus vertueux

Rentrée des classes, baisse des températures et changement de saison : septembre rime bien souvent avec nouvelle garde-robe. Mais alors que le secteur de la mode représente l’une des industries les plus polluantes, avec 1,2 milliard de tonnes de gaz à effet de serre émis chaque année, passer à des alternatives plus responsables devient indispensable. De la seconde main à la réparation, Novethic a sélectionné quatre applications gratuites pour vous aider à vous lancer.

Dressing responsable applis unsplash
Les applications se multiplient pour nous aider à passer à une mode plus durable.
Unsplash

OneSecond, la seconde main facilitée

La seconde main à le vent en poupe. En 2021, 36 % des Français ont acheté des vêtements d’occasion selon une étude de l’Institut français de la mode. Une bonne pratique pour la planète et le porte-monnaie, mais qui s’avère parfois fastidieuse. Pour arrêter de se perdre parmi la multitude de plateformes et d’offres, OneSecond propose de retrouver en quelques instants les pièces qui nous intéressent grâce à la reconnaissance visuelle.

Pour cela, rien de plus simple : il suffit de prendre en photo le vêtement recherché – dans la rue, en boutique ou en récupérant par exemple une capture d’écran sur internet - et l’application sélectionne les options les plus ressemblantes référencées sur les plateformes d’occasion partenaires, parmi lesquelles Vestiaire Collective, eBay ou encore Once Again. 

Vera, le penderie virtuelle

C’est l’éternelle question qui revient chaque matin : quelle tenue choisir ? Si nos dressing débordent, nous ne portons finalement que 30% de notre garde-robe, au point d’oublier ce que nous possédons réellement. Lancée en 2019 par deux françaises, l’application Vera permet d’y voir plus clair.

Le concept : on répertorie dans un premier temps les vêtements, chaussures et accessoires rangés dans nos placards, puis une intelligence artificielle nous propose des idées de tenues selon plusieurs critères, dont la météo. Pour chaque article, la date et le nombre d’utilisations sont précisés. Il n’y a alors plus qu’à se laisser guider. L’objectif est ainsi de mieux connaître sa penderie pour l’optimiser et, au final, limiter sa consommation. 

ClearFashion, le yuka de la mode

On ne la présente plus. L’application ClearFashion, créée en 2019, a à cœur d’informer les utilisateurs sur l’impact de leurs vêtements. Environnement, fabrication, santé, bien-être animal… Grâce à un questionnaire, ClearFashion évalue plus de 500 marques d’habillement grand public et des petites marques responsables.

Comme sur Yuka, on scanne l’étiquette du vêtement avant de l’acheter pour connaître sa note et en savoir plus sur ses conditions de production, sa composition ou les engagements de l’enseigne. Une recherche direct par nom et un top des marques les mieux notées sont également disponibles. Une manière de faire évoluer le secteur et les habitudes des consommateurs pour aller vers une mode plus durable.

MooM, la mode circulaire à portée de main

Chaque seconde, l’équivalent d’une benne de vêtements est jeté dans le monde. Pour réduire le gaspillage et donner une seconde vie à notre garde-robe, il y a bien évidemment la seconde main, mais pas seulement ! Un pantalon troué, un sac trop petit ou un manteau qui ne nous va plus… L’application MooM offre toute une palette d’outils pour prolonger la vie des vêtements et accessoires.

Après avoir enregistré les articles dont l'utilisateur souhaite se séparer, il lui est possible de les faire réparer auprès d’un réseau de retoucheurs labellisés "Répar’acteurs", de trouver les points de collectes les plus proches pour les donner ou les revaloriser, ou enfin de les vendre à la manière d’une plateforme d’occasion classique. 

Florine Morestin


© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Consommation

Produits verts, bio, issus du commerce équitable ou made in France….les marques multiplient les produits vendus comme écologiques, durables et responsables et les consommateurs prennent conscience de l’impact de leur choix sur l’environnement. Ces nouvelles pratiques de consommation doivent reposer sur des labels crédibles.

Voitures suv istock

"La baisse des ventes de véhicules profite aux constructeurs automobiles", selon Aurélien Bigo

La baisse des ventes automobiles n'est une bonne nouvelle ni pour le climat, ni pour les particuliers. C'est ce qu'explique à Novethic le chercheur sur la transition énergétique des transports, Aurélien Bigo. Il décrypte la stratégie des constructeurs : vendre moins mais plus chers des véhicules...

Ville verte sobriete frugalite pietons velos verdure transition istock Michael Wels

Inscription dans la loi, partage de l'effort, temps de travail : plus de 5 000 citoyens font des propositions en faveur de la sobriété

Le Conseil économique, social et environnemental (Cese) a adopté mercredi 11 janvier un avis sur la sobriété afin de favoriser son évolution dans la société et dans nos modes de vie. Signe que le sujet, encore tabou il y a un an, se démocratise. Parmi la vingtaine de préconisations, il y a la...

Seconde main vestiaire collective fast fashion pexel

Boohoo, Shein, Asos… La plateforme de seconde main Vestiaire Collective élimine la fast fashion de son catalogue

Vestiaire Collective s’engage contre la fast fashion. La plateforme de vente et d’achat de seconde main a annoncé fin novembre le retrait d’une vingtaine de références de son site. Il s’agit de la première étape d’un plan défini sur trois ans pour appeler à une mode plus responsable et à une...

Reparation

Black Friday : face à la surconsommation électronique, la revanche de la réparation

Il pleut des déchets derrière la frénésie du Black Friday. La surconsommation touche notamment les produits électroniques, dont les rebuts sont dangereux et la fabrication très émettrice de gaz à effets de serre. Réparer devient une solution incontournable, encouragée ces derniers mois par des...