Publié le 19 avril 2018

SOCIAL

Jho, la startup qui propose des tampons bios et éthiques, sans glyphosate ni phtalate

La polémique enfle depuis plusieurs années. Presque tous les fabricants de protections hygiéniques refusent d'afficher la composition de leurs produits. Or, plusieurs experts ont découvert dans les tampons des traces de glyphosate, de phtalate et de dioxines. Deux femmes ont ainsi décidé de lancer Jho, une entreprise française qui vend des protections 100 % bios. En prime, à chaque achat, des produits sont distribués à des femmes nécessiteuses. 

Il y a un an, le documentaire "Tampon, notre ennemi intime" révélait au grand la dangerosité des tampons et autres protections hygiéniques.
@Jho

Mais que contiennent vraiment les tampons hygiéniques ? Vous ne trouverez pas la réponse sur les emballages. Aucun grand fabricant ne joue la transparence, la loi ne les y obligeant pas. Or, plusieurs études ont décelé des traces de glyphosate, de dioxines - classés parmi les dix substances chimiques les plus dangereuses par l'OMS, Organisation mondiale de la santé - ou encore de phtalates dans des tampons de plusieurs marques différentes.

"On a toutes été choquées d'apprendre ça", raconte Dorothée Barth. D'où l'idée de cette ancienne journaliste santé et de sa collaboratrice, Coline, de créer Jho, une entreprise dédiée aux protections hygiéniques 100% coton biologique.

Pas de pesticide, de chlore, de produit toxique

"Notre atelier de fabrication se situe en Espagne, il est certifié GOTS (Global Organic Textile Standard) et ICEA (Institut de certification pour l'éthique et l'environnement). Aucun des tampons, serviettes ou protèges slips que l'on vend n'a été blanchis au chlore comme le font habituellement les fabricants. Aucun ne contient du parfum, des pesticides, ou des produits toxiques", avance la co-fondatrice de Jho.

Et les consommatrices semblaient bien bien présentes le jour du lancement de Jho, le 9 avril dernier. En moins de 24 heures, 300 commandes avaient déjà été passées. Au-delà d'un achat "bon pour la santé", les clientes "donnent du sens à leur achat", explique Dorothée Barth.

À chaque achat, des protections distribuées à des femmes nécessiteuses 

En plus de son ambition sanitaire, Jho propose de donner des produits hygiéniques à des femmes dans le besoin à chaque achat. Du camp de réfugiées à Calais en passant par le Nord du Cameroun, plusieurs zones géographiques sont desservies. "Les protections hygiéniques sont un bien de première nécessité et nous voulons les rendre accessibles au plus grand nombre", argumente la co-fondatrice.

Logiquement, les produits sont un peu plus chers que dans le commerce classique. Il faut ainsi compter 6,50 euros une boîte de 18 tampons. Pour s'adapter aux nouveaux modes de consommation, Jho livre les boîtes à domicile et propose un abonnement et une livraison tous les trois mois avec la quantité de boîtes que vous jugez nécessaire.

Marina Fabre @fabre_marina


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Consommation

Produits verts, bio, issus du commerce équitable ou made in France….les marques multiplient les produits vendus comme écologiques, durables et responsables et les consommateurs prennent conscience de l’impact de leur choix sur l’environnement. Ces nouvelles pratiques de consommation doivent reposer sur des labels crédibles.

Supermarche ok

Une hausse des prix alimentaires se profile en France, une première en dix ans

Alors que l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) constate une flambée des prix alimentaires de 31 % en moyenne dans le monde, en France, elle reste contenue et ne devrait atteindre que 4 %. Directement liée à l’envolée des cours des matières premières et aux...

Soldes

Les soldes, apanage des grands groupes, fragilisent les petits commerces

La période des soldes débute ce 12 janvier et avec elle son lot de controverses. Symbole de la société de consommation, elles sont boycottées par certaines enseignes et boutiques indépendantes. Elles incarnent par ailleurs les dérives d’une économie basée sur le tout jetable, incompatible avec...

C qui le patron

Lait, beurre : "C’est qui le patron" explose le plafond de verre des produits équitables en se hissant à la première place

Alors qu'en décembre, "C'est qui le patron" devenait la première référence de sa catégorie sur le lait, un mois plus tard, c'est au tour du beurre bio de finir en haut du podium. Un tournant de taille pour les produits équitables qui n'avaient jamais atteints un tel niveau et une preuve que les...

IStock RusN emballage fruit legume

Plastiques interdits, dons d’invendus… ce qui change au 1er janvier pour encourager une autre consommation

Différents décrets de lois entrent en application le 1er janvier 2022 pour faire évoluer nos modes de consommation et les inscrire dans une trajectoire plus durable. L'objectif est de sortir la France du "tout jetable" et d'accompagner la transition écologique des citoyens via d'avantage d'aides...