Publié le 31 mai 2016

SOCIAL

2016, année charnière pour la consommation responsable

Sur fond de défiance envers les acteurs économiques, le consommateur veut plus que jamais devenir acteur de ses choix de consommation. Pour devenir un consommateur responsable, il veut pouvoir consommer "autrement". C’est le message que porte Ethicity/Greenflex, qui parle de 2016 comme d’une année charnière, dans la 11ème édition de son étude sur la consommation responsable (1), publiée à l’occasion de la semaine du développement durable. Décryptage.

Consommer de façon responsable, ce n'est pas forcément consommer moins. C’est surtout consommer mieux.
iStock

Consommer "autrement". C’est ainsi que les Français envisagent la consommation "responsable", si l’on en croit la nouvelle édition de l’étude Ethicity/Greenflex qui fait référence sur le sujet.

 

Changer sa façon de consommer

 

Concrètement, cela veut dire que consommer de façon responsable, ce n'est pas forcément consommer moins (16%). C’est surtout consommer mieux. Comment ? En s’orientant vers les produits plus respectueux de l’environnement et des gens (51%), si possible avec des certifications ou labels qui garantissent les allégations des marques. En consommant local aussi (85% disent privilégier les entreprises ayant une implantation locale, dans la commune, le département ou le pays) et/ou en consommant moins de produits et service superflus (32%). Le refus du gaspillage devient ainsi très fort (60%, soit un bond de 11 points entre 2014 et 2016).

Au quotidien, le consommateur va donc s’orienter vers l’achat d’occasion, le partage, l’échange/troc, le "fait soi-même", ou l’achat local. Souvent en premier lieu parce que c’est moins cher, mais aussi pour rencontrer des gens (principalement chez les jeunes), pour mieux s’approprier l’acte de consommation ou tout simplement parce que c’est meilleur pour soi, notamment du point de vue santé.

Deux tendances fortes sont à noter pour 2016. D’abord la montée forte des préoccupations sociales et locales. Les consommateurs souhaitent plus d’information sur cet aspect, par le biais des étiquettes notamment. Ils veulent avoir accès aux données concernant le lieu de fabrication des produits, l’origine des matières premières, mais aussi la répartition du prix entre les différents intervenants ou l’impact sur l’emploi ou l’environnement. Pour 1/3 des personnes interrogées, un produit responsable est d’ailleurs un produit fabriqué par une entreprise respectant les différents intervenants dans la production. C’est notamment une attente très forte envers les distributeurs (+9 points).

Autre sujet de préoccupation : le bien-être animal. 68% des Français participant à l’étude déclarent y faire attention au moment d’acheter un produit. De fait, 38% affirment manger moins de viande, une proportion en hausse de 5 points par rapport à 2014.

 

La COP21, un outil pédagogique

 

Selon Greenflex, la COP21, qui s’est déroulée en décembre dernier à Paris, a laissé une empreinte, notamment en termes de prise de conscience chez les jeunes et les femmes. Pour chacune de ces deux cibles, 75% des répondants estiment désormais que le développement durable est une "nécessité". Un chiffre en augmentation de 6 points chez les femmes et de 8 points chez les jeunes par rapport à 2014.

Parmi les principales préoccupations environnementales : la pollution (49%, +3 pts) et le réchauffement climatique (37%, +4 pts). En revanche, les consommateurs ne semblent pas relier ces questions à celle de l’énergie, qui ne préoccupe que 4% des personnes interrogées.

 

Une confiance en berne envers les acteurs économiques

 

La défiance des Français envers les acteurs économiques et politiques n’a jamais été aussi élevée depuis 10 ans. En 2016, seules 26% des personnes interrogées dans l’étude font confiance aux grandes entreprises contre 57% en 2004. Et pour la première fois, les PME sont également touchées (-1,3 point). Et pourtant, les consommateurs veulent voir les marques et distributeurs prendre un "rôle important" en faveur du développement durable, par exemple en tant qu’accompagnateurs. Mais dans le cadre d’une démarche sincère.

Car aujourd’hui, seulement 40% des personnes interrogées croient les marques/entreprises quand elles s’engagent en matière de développement durable (-3 points/2014). Message bien reçu, selon Jean Baptiste Santoul, directeur général Laundry & Home Care de Henkel France : "Nous avons désormais besoin de montrer et de démontrer que nos produits sont plus responsables. Convaincre les consommateurs de cela est indispensable si nous voulons continuer à exister".

 

(1) Étude réalisée sur un échantillon de 4100 individus âgés de 15 à 74 ans, représentatifs de la population française et issus de l’échantillon de l’étude TGI France (étude Kantar média Intelligence – échantillon sélectionné et animé par TNS Sofres – groupe Kantar). Données analysées par Médiaplus France.
Béatrice Héraud
© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Gaspillage alimentaire : les chiffres chocs

10 millions de tonnes de nourriture sont gaspillées chaque année en France. Un poids considérable qui pèse sur l’économie hexagonale : la valeur théorique de ce gaspillage est évaluée à 16 milliards d’euros par an, selon une étude de l’Ademe. Quant au bilan écologique, il est tout aussi...

Jean Gadrey : "le risque climatique, une opportunité pour un autre développement économique et social"

En finir avec la croissance pour construire un monde plus juste, plus solidaire et plus respectueux de l’environnement. Voilà à quoi peut conduire la transition énergétique et écologique, selon Jean Gadrey. L’économiste y voit une opportunité et non une régression sociale et économique...

Des fermes urbaines qui fonctionnent en boucle

En Allemagne, comme en France, l'économie circulaire est avant tout associée à l'industrie du recyclage. C'est réduire considérablement le périmètre et le potentiel de ce concept. A Berlin par exemple, une start-up applique l'économie circulaire à l'agriculture avec une ferme urbaine dont...

Commerce équitable : la filière Nord-Nord commence à se structurer en France

Jusqu’au 29 mai, la Quinzaine du Commerce équitable met à l’honneur les petits producteurs du Sud, désormais bien connus du grand public, mais aussi les producteurs de nos terroirs. Depuis plusieurs années, le commerce équitable Nord-Nord, ou local, se structure en France avec des...

Comment Bloom et Intermarché se sont alliés pour une pêche durable

Il était difficile d'imaginer une issue heureuse aux passes d'armes répétées entre l'ONG de défense des océans Bloom et la flotte du groupe Intermarché. Pourtant, ils se sont finalement retrouvés autour d'une ambition commune : supprimer la pêche en eau profonde et construire une filière...

Salon de l’agriculture : industriels et éleveurs main dans la main pour développer la filière bio

C'est dans un contexte de crise agricole aigüe que s'ouvre ce week-end le Salon de l’agriculture. Certains professionnels parviennent néanmoins à tirer leur épingle du jeu : ceux qui ont fait le choix du bio. La filière attire de plus en plus d’agriculteurs et séduit même au sein des...

SOCIAL

Consommation

Produits verts, bio, issus du commerce équitable ou made in France….les marques multiplient les produits vendus comme écologiques, durables et responsables et les consommateurs prennent conscience de l’impact de leur choix sur l’environnement. Ces nouvelles pratiques de consommation doivent reposer sur des labels crédibles.

La fabrique de l'ignorance miniature Arte

"La fabrique de l'ignorance" sur Arte : Quand les industriels instrumentalisent la science contre l'environnement

Freiner le progrès de la connaissance en utilisant la science contre elle-même : c’est la stratégie utilisée par certains industriels pour faire naître un doute sur la toxicité de leurs produits, ou remettre en question le réchauffement climatique. Un mécanisme décortiqué dans le documentaire La...

Mode durable pixabay

[Fashion Revolution] Recyclage des chaussures, colis réutilisable, circuit court... le top 5 des engagements pour une mode durable

Recyclage de chaussures pour Eram et de soutiens-gorge pour Etam, plateforme de seconde main pour la Redoute, réduction des emballages pour les Galeries Lafayette ou encore circuit court pour le site de e-commerce Vestiaire Collective… Plusieurs marques du collectif Paris Good Fashion ont annoncé le...

C qui le patron

"C’est qui le patron", prêt à partager le secret d'une rémunération plus juste des producteurs avec la grande distribution

Comme chaque année, les négociations commerciales entre distributeurs, industriels et producteurs, tournent au drame. Dans ce contexte, la marque "C'est qui le patron" vient d'accepter de partager les cahiers des charges de ses produits à la grande distribution et marques indépendantes pour leur...

Smicval

[Bonne Nouvelle] SmicVal Market, le supermarché du troc, fait des émules

Au SmicVal Market, vous prenez ce qu'il vous plaît et partez sans payer. Dans ce "magasin inversé", les utilisateurs peuvent déposer des machines à café, assiettes, jeux de société... dont ils veulent se séparer et en récupérer d'autres sans aucune limite. Ce concept inédit en France a été lancé...