Publié le 23 juillet 2017

SOCIAL

[LE CHIFFRE] 85 % des emplois de 2030 n’existent pas encore

C’est le chiffre étonnant d'une étude de Dell et du think tank "l'Institut du Futur". Selon ses auteurs, 85 % des emplois en 2030 n’existent pas aujourd’hui. En cause, le développement de la numérisation, de la robotisation et de l’intelligence artificielle. Pour le travailleur du futur, le seul moyen de s’adapter sera la mobilité et la capacité à acquérir de nouveaux savoirs rapidement. 


iStock

La très grande majorité des emplois de demain n’existent pas encore, révèle une récente étude (1) publiée par le constructeur d’ordinateurs Dell et "l'Institut du Futur", un think tank californien.

Selon les auteurs, nous sommes entrés dans la deuxième phase du développement numérique. La première étape se résumait à la simple imitation de la pensée logique. Les prochaines années devraient conduire à la généralisation d'une intelligence artificielle cognitive, capable d'analyser et interpréter des données, de proposer des solutions et de les appliquer. La troisième étape, après 2030, verra l'apparition de "l'être humain virtuel", préviennent les spécialistes.

Mobilité et apprentissage sur le tas 

Face à cette évolution, le travailleur de demain va devoir s’adapter. Il devra d’abord être plus mobile. Selon le Bureau du travail américain, les étudiants d'aujourd'hui seront passés par 8 à 10 emplois à l'âge de 38 ans ! Le travail en free-lance sera également de plus en plus fréquent. Il concernera la moitié de population américaine en 2020. L'étude affirme ainsi qu'à l'avenir, "la capacité à acquérir un nouveau savoir vaudra plus que le savoir déjà appris".

Cette évolution du monde du travail crée d’ores et déjà des incertitudes. Un sondage réalisé par Dell auprès de 4 000 décideurs révèle que "près de la moitié d'entre eux ne sait pas à quoi ressemblera leur industrie d'ici trois ans". 45 % d'entre eux craignent d'être "obsolètes" d'ici trois à cinq ans. Pour s'en sortir, 73% d'entre eux vont dans le numérique.

Concepcion Alvarez @conce1

(1) voir l'étude 


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Conditions de travail

Santé et sécurité au travail sont deux dimensions importantes de la RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises). Dans les usines du monde, les conditions de travail sont souvent très difficiles. Les consommateurs prennent progressivement conscience du coût humain auquel sont obtenus les produits qu’ils achètent.

Entrepot amazon jordan stead

Les salariés d'Amazon rejettent la création d'un syndicat mais le géant du commerce en ligne n'en sort pas indemne

Les 5 600 employés de l’entrepôt d’Amazon à Bessemer dans l’Alabama aux États-Unis ont finalement voté contre la création d’un syndicat. Le vote reste pourtant historique car le géant de l'e-commerce n’en sort pas indemne. Il a une nouvelle fois mis en lumière les conditions de travail des employés...

EMMA tele travailleuse du futur

Matériel non adapté, sédentarité : le télétravail en mode pandémie va marquer nos corps

Le télétravail a un fort impact sur la santé mentale des travailleurs, mais celui-ci a aussi des répercussions sur notre santé physique. Lombalgies, problèmes occulaires ou phlébites… Cette nouvelle façon de travailler dans des espaces souvent peu adaptés et l'augmentation de notre sédentarité...

Teletravail droit a la deconnexion Jun

Télétravail, du rêve au cauchemar

Alors que les contaminations au travail représentent 15 % des cas identifiés de Covid-19, Emmanuel Macron a, une nouvelle fois, demandé aux entreprises de pratiquer davantage le télétravail. Si les employeurs sont montrés du doigt, de plus en plus de salariés rechignent pourtant à télétravailler....

Livreur velo iStock piksel

Uberisation : en Europe, la pression monte pour salarier les livreurs et chauffeurs des plateformes numériques

Après de multiples batailles juridiques perdues, les Uber et consorts se voient de plus en plus pressés de salarier leurs livreurs et/ou chauffeurs. En Californie, les plateformes numériques ont réussi à éviter une loi grâce à un intense lobbying. Mais elles sont obligées de négocier en Europe.