Publié le 23 juillet 2017

SOCIAL

[LE CHIFFRE] 85 % des emplois de 2030 n’existent pas encore

C’est le chiffre étonnant d'une étude de Dell et du think tank "l'Institut du Futur". Selon ses auteurs, 85 % des emplois en 2030 n’existent pas aujourd’hui. En cause, le développement de la numérisation, de la robotisation et de l’intelligence artificielle. Pour le travailleur du futur, le seul moyen de s’adapter sera la mobilité et la capacité à acquérir de nouveaux savoirs rapidement. 


iStock

La très grande majorité des emplois de demain n’existent pas encore, révèle une récente étude (1) publiée par le constructeur d’ordinateurs Dell et "l'Institut du Futur", un think tank californien.

Selon les auteurs, nous sommes entrés dans la deuxième phase du développement numérique. La première étape se résumait à la simple imitation de la pensée logique. Les prochaines années devraient conduire à la généralisation d'une intelligence artificielle cognitive, capable d'analyser et interpréter des données, de proposer des solutions et de les appliquer. La troisième étape, après 2030, verra l'apparition de "l'être humain virtuel", préviennent les spécialistes.

Mobilité et apprentissage sur le tas 

Face à cette évolution, le travailleur de demain va devoir s’adapter. Il devra d’abord être plus mobile. Selon le Bureau du travail américain, les étudiants d'aujourd'hui seront passés par 8 à 10 emplois à l'âge de 38 ans ! Le travail en free-lance sera également de plus en plus fréquent. Il concernera la moitié de population américaine en 2020. L'étude affirme ainsi qu'à l'avenir, "la capacité à acquérir un nouveau savoir vaudra plus que le savoir déjà appris".

Cette évolution du monde du travail crée d’ores et déjà des incertitudes. Un sondage réalisé par Dell auprès de 4 000 décideurs révèle que "près de la moitié d'entre eux ne sait pas à quoi ressemblera leur industrie d'ici trois ans". 45 % d'entre eux craignent d'être "obsolètes" d'ici trois à cinq ans. Pour s'en sortir, 73% d'entre eux vont dans le numérique.

Concepcion Alvarez @conce1

(1) voir l'étude 


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Conditions de travail

Santé et sécurité au travail sont deux dimensions importantes de la RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises). Dans les usines du monde, les conditions de travail sont souvent très difficiles. Les consommateurs prennent progressivement conscience du coût humain auquel sont obtenus les produits qu’ils achètent.

Siege Foxconn Chine SAM YEH AFP

Chine : la plus grande usine d’iPhone du monde, théâtre de manifestations

Ce mercredi 23 novembre, les salariés de l’usine Foxconn située à Zhengzhou, dans le centre de la Chine, ont protesté suite au confinement total du site pour cause de Covid-19. Le principal sous-traitant d'Apple se retrouve ainsi au cœur d’une nouvelle controverse, alors que la grogne sociale monte...

Loccitane cashinvestigation boutique

L’Occitane : derrière les accusations de travail d’enfants, les dessous complexes de la filière huile de palme

Sous les feux des projecteurs depuis la diffusion d’une émission de Cash Investigation, L’Occitane est accusée de travailler avec des fournisseurs exploitant les enfants. Le groupe regrette que le documentaire ne rende pas compte de la complexité de la filière huile de palme, et des efforts qui y...

Patrick pouyanne salaire

Communiquer sur sa rémunération : la périlleuse stratégie de Patrick Pouyanné

Pour couper court au débat lancé par les grévistes de TotalEnergies opposant l'augmentation de 52% de la rémunération de leur dirigeant à celle qui leur était proposée de 5%, Patrick Pouyanné a publié un graphique montrant l'évolution de sa rémunération sur 5 ans. Au vu des nombreuses réactions sur...

France Telecom Dider Lombard LionelBonaventure AFP

France Télécom : le harcèlement moral institutionnel est confirmé en appel

La Cour d’appel de Paris a allégé les peines de Didier Lombard, ex-PDG de France Télécom, et de son numéro deux Louis-Pierre Wenès. Mais elle confirme le harcèlement moral institutionnel mis en place par les dirigeants du groupe dans les années 2007-2008 pour pousser des salariés au départ, et qui...