Publié le 09 novembre 2020

POLITIQUE

Donald Trump, diffuseur en chef de fake news, battu par Biden et les médias traditionnels

Pendant quatre ans, Donald Trump aura publié plus de 10 000 tweets en tant que Président. Il s’est agi, en 140 signes, d’un savant cocktail d’affirmations plus ou moins fausses, souvent en majuscules et point d’exclamations. Longtemps les réseaux sociaux ont laissé ses messages se propager. Mais l’élection de Joe Biden a été un déclic. Les médias ont repris leur rôle : diffuser des informations vérifiées, à commencer par les résultats du vote des Américains.

MSNBC coupe Trump Capture
Plusieurs médias dont NBC ont arrêté la diffusion en direct d'un discours de Donald Trump, qui affirmait avoir gagné l'élection.
@Capture

Avec le recul, on datera sans doute le moment où l’Amérique a compris qu’elle allait changer de président quand les grands médias américains ont coupé, en direct, le discours de Trump. Celui-ci continuait, contre toute évidence, à parler de sa victoire totale. Dans le même temps, Twitter, le canal préféré de Trump a commencé à truffer son fil de messages d’alerte.

Ils ont ainsi modifié le récit d’une Amérique sombre et haineuse assiégée par des fanatiques socialistes qui voudraient la mettre à feu à sang. Ils ont plutôt filmé les foules joyeuses, montré les feux d’artifice, les larmes de joie et constaté que si l’Amérique est bien divisée et armée, elle ne s’entretue pas. Ces images souriantes n’ont pas réussi à inverser complètement le récit tenu par les chaînes françaises qui ont beaucoup relayé le message trumpien, phénomène bien décrit par Télérama à travers ce florilège. De la menace de désordres, les chaînes sont passées à l’impossible transition, traquant les supporters trumpistes pourtant résignés.

Même Fox News n’y croit plus

Dimanche, Donald Trump continuait à nier l’évidence inventant un néologisme pour dénoncer ces médias coupables de lèse-mensonge. Le jeu de mots est intraduisible mais le sens en est : "Depuis quand les grands médias nuls donnent les résultats des élections ? Nous avons beaucoup appris depuis ces deux dernières semaines". Spectateur assidu de Fox News sur laquelle il prenait souvent la parole, Donald Trump devrait pourtant sentir le vent tourner car les médias du groupe de Rupert Murdoch ont changé de ton et, même eux, ne le soutiennent pas sur la fraude massive.

Dès le début, l’élection de Trump a été placée sous le signe des Fake News et des appels à la haine auxquels il a été si difficile, pendant quatre ans, de répondre par des informations vérifiées. Pourtant un premier coup d’arrêt a été porté par la campagne Stop funding Hate et la victoire électorale de Biden est un signe de vitalité démocratique salvateur. Le lent décompte des voix a permis aux Américains et au reste du monde de prendre conscience qu’il était vital de protéger leur vote mais aussi la liberté de la presse qui repose sur sa capacité à publier des informations vérifiées sans être insultée régulièrement par le Président des États-Unis.

Anne-Catherine Husson-Traore,  @AC_HT, Directrice générale de Novethic


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

POLITIQUE

Politique

Les acteurs politiques sont les seuls à même d'activer les grands leviers qui permettront, à grande échelle, la transformation responsable de l'économie et de la finance. Des conditions sine qua nonpour s'orienter vers un modèle soutenable.

Academie des futurs leaders Davood Maeili

Alice Barbe, cofondatrice de l’Académie des futurs leaders : "La politique ce n’est pas gouverner, c’est servir"

Qui veut encore entrer en politique ? Peu de personnes, toutes les mêmes en tout cas, sorties de grandes écoles et du même moule alors même que des entrepreneurs sociaux, des activistes pourraient se lancer. Pour rétablir des ponts entre ces agitateurs de la société civile et la politique, Alice...

Boris johnson NIKLAS HALLE N AFP

Johnson après Trump, les populistes à mèche blonde vont-ils lâcher le pouvoir dans les démocraties qu’ils épuisent ?

La démission de 45 membres de son gouvernement a acculé Boris Johnson à la démission. Il avait réussi à rester au pouvoir malgré les scandales des "partygate", ses vérités alternatives, ses remises en cause des engagements du traité post-brexit, son plan de transfert des migrants vers le Rwanda… Il...

Elisabeth borne discours de politique generale BERTRAND GUAY AFP

Élisabeth Borne défend sa "radicalité écologique" sans décroissance et avec nationalisation d’EDF

Dans son discours de politique générale, la Première Ministre, Élisabeth Borne, a engagé la bataille des mots pour le climat. Elle a revendiqué une "radicalité écologique", terme jusqu’ici utilisé dans les cercles engagés tout en refusant la "décroissance". Elle a donné très peu d’éléments concrets...

Ministre transition ecologique christophe bechu Geoffroy VAN DER HASSELT AFP

Remaniement : Christophe Béchu prend les rênes d’un ministère de la Transition écologique rétrogradé

Christophe Béchu, ex-LR, remplace Amélie de Montchalin à la tête du ministère de la Transition écologique. Maire d’Angers il tranche avec le profil technocrate de sa prédécesseure. Reste à savoir quel sera son cap alors que la feuille de route n’est pas définie, rendant encore plus brumeux ce...