Publié le 13 avril 2018

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Vincent Bolloré, bientôt convoqué par les juges sur ses activités africaines au Togo et en Guinée ?

La justice française s'intéresse aux conditions de reprise de la gestion d'installations portuaires en Guinée et au Togo. Selon le magazine Challenges, plusieurs dirigeants, dont Vincent Bolloré lui-même, seraient convoqués par les juges. L'industriel dément toutefois l'information.

Vinvent Bolloré, Président du groupe Bolloré.
@ZakariaAbdelkafi/AFP

Selon des informations du magazine Challenges, Vincent Bolloré, PDG de Bolloré, va être prochainement auditionné par des magistrats du pôle financier concernant une enquête en cours sur les activités du groupe industriel en Afrique. La justice s'intéresserait notamment aux conditions de reprise par le groupe Bolloré de la concession du port de Konakri en Guinée et de la gestion d'un terminal à conteneurs du port de Lomé, au Togo.

À en croire l'hebdomadaire, la justice soupçonne des dirigeants de la société d'avoir utilisé le groupe de communication Havas, sous contrôle de Bolloré, pour faciliter l'arrivée au pouvoir de dirigeants africains en Guinée et au Togo afin d'obtenir en contrepartie des concessions portuaires. La convocation des juges concernerait plusieurs dirigeants de Bolloré, dont Vincent Bolloré lui-même.

Pas de convocation selon Bolloré

Toutefois, interrogé par Reuters, le groupe Bolloré affirme n'avoir reçu aucune convocation de la justice. L'agence rapporte également une déclaration de l'avocat du groupe : "Le groupe Bolloré souhaite préciser que, face à une concurrence exacerbée, c'est sa seule expérience, son réseau industriel, son expertise portuaire depuis plus de 30 ans, sa position de leader sur le continent africain et les investissements très importants qu'il y réalise (...) qui lui permettent de se voir attribuer, seul ou en partenariat, des concessions portuaires".

Deux jours avant cette révélation, Vincent Bolloré avait annoncé sa mise en retrait du groupe Canal+. L'homme d'affaires qui s'était fortement impliqué dans le remaniement des équipes et le redressement de cette filiale en difficulté en France, explique "avoir confiance dans l'équipe en place" et considère que "la route est tracée", selon une source proche.

Le 26 mars dernier, le Tribunal de Commerce avait débouté le groupe dans le cadre d'un "procès bâillon". L'entreprise y attaquait les journalistes et les ONG qui avaient dénoncé les conditions d’exploitation des terres administrées en Afrique par une de ses filiales. Bolloré demandait 50 millions d’euros à France 2 en réparation des dommages causés à sa "marque". 

Ludovic Dupin avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Entreprises controversées

Quand elles commettent des violations graves et répétées de conventions internationales, les entreprises sont dites controversées. Cela signifie qu’elles peuvent être mises sur des listes noires d’investisseurs et attaquées par des ONG sous des formes diverses.

Sponsoring des JO 2024 : refus de Total mais acceptation de McDonald's...les critiques fusent sur les choix de Paris

Le chef de l'État tape du poing sur la table. Alors que la maire de Paris Anne Hildalgo a décidé de ne pas retenir Total comme sponsor des Jeux Olympiques 2024 car trop polluant, Emmanuel Macron dénonce les "leçons de morale" de l'édile. D'autant que McDonald's et Coca font partie des sponsors,...

Le Louvre accusé par des ONG d’être financé par un mécène impliqué dans la crise des opioïdes

Le Louvre devrait-il débaptiser une salle du nom de Sackler ? Ce mécène, à la tête d'un laboratoire pharmaceutique, est poursuivi pour son implication dans la crise des opioïdes. Ces médicaments anti-douleur, prescrits et consommés abusivement, ont causé des milliers de morts aux États-Unis....

Samsung Chine

Samsung mis en examen pour pratiques commerciales trompeuses

Samsung Electronics France, a été mise en examen pour "pratiques commerciales trompeuses". Derrière cette accusation, se cachent de possibles violations des droits de l’homme dans les usines du géant de l’électronique sud-coréen qui tranchent avec les engagements éthiques affichés par le groupe....

[Édito vidéo] Amazon, une marque trop puissante pour notre bien

Les grandes multinationales du monde numérique sont désormais les plus puissantes au monde, selon la dernière étude de Kantar qui fait référence en la matière. À la première place, on retrouve l’entreprise Amazon nullement affectée par les critiques qui peuvent viser l’entreprise. Pourtant certains...