Publié le 23 mars 2021

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Fake news et complotisme : Reporters sans Frontières attaque Facebook pour "pratiques commerciales trompeuses"

Reporters sans Frontières s’attaque à Facebook sous un angle inédit. L’ONG sur la liberté de la presse a choisi d’accuser le réseau de "pratiques commerciales trompeuses". En effet, selon RSF, le réseau social assure lutter contre les fake news mais est l’un des plus grands pourvoyeurs de thèses complotistes.

Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook.
@Facebook

Faire condamner Facebook, pour sa responsabilité dans la distribution massive de Fake news, c’est l’objectif de Reporter sans Frontières. L’ONG vient de déposer plainte contre le réseau social pour "pratiques commerciales trompeuses". La procédure vise Facebook France et Facebook Irlande où se situe le siège commercial du réseau pour des raisons fiscales ! L’angle d’attaque est intéressant. Il consiste à prendre la plateforme qui compte 38 millions d’abonnés en France au piège de ses propres engagements sur le contrôle des contenus diffusés.

Cette plainte s'appuie, selon l'organisation de défense de la liberté de la presse, sur "la contradiction manifeste entre les engagements du réseau social vis-à-vis des consommateurs et la réalité de son fonctionnement", ainsi que sur des "témoignages divers et des citations d'anciens salariés de l'entreprise". Christophe Deloire, le secrétaire général de RSF, explique la démarche sur France Inter : "Facebook se prévaut de lutter contre les fausses informations, les propos haineux, les contenus illégaux, mais pendant le Covid, il était le plus grand pourvoyeur de thèses complotistes".

Une stratégie d’audience

En se plaçant sur le terrain des pratiques commerciales, RSF lance un débat inédit et salutaire sur le modèle économique de Facebook et des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon ou Microsoft) en général. S’il diffuse massivement des contenus complotistes, liés au mouvement conspirationniste QAnon ou au film Hold-Up par exemple, c’est parce que cela amène des audiences importantes, synonymes de budgets publicitaires significatifs. La source de profit passe essentiellement sur le phénomène de propagation de Fake News. Ce n’est pas officiellement la stratégie mais en revanche elle est clairement intégrée au process.

Si la prolifération de ce type de messages n'est pas propre à la France, RSF explique avoir "fait le choix de déposer plainte en France, où le droit de la consommation est particulièrement adapté". Mais l'organisation ajoute que "les conditions de services de Facebook étant les mêmes partout sur la planète, une décision de justice en France sur leur caractère trompeur pourrait avoir un impact global", et dit étudier en outre "le dépôt de plaintes similaires dans d'autres pays".

Anne-Catherine Husson Traoré avec AFP


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Entreprises controversées

Quand elles commettent des violations graves et répétées de conventions internationales, les entreprises sont dites controversées. Cela signifie qu’elles peuvent être mises sur des listes noires d’investisseurs et attaquées par des ONG sous des formes diverses.

Tribunal de justice de paris porte de clichy Les amis de la terre

Total Eacop/Tilenga : le premier procès sur le devoir de vigilance révèle l’immense difficulté d’appliquer la loi

Mercredi 7 décembre s'est tenu, au tribunal judiciaire de Paris, le premier procès sur le devoir de vigilance qui oppose la major Total Energies et son méga projet pétrolier Eacop/Tilenga à six ONG. Cette loi, adoptée de façon pionnière en France en 2017, impose aux multinationales de publier des...

Pire patron au monde CSI

Découvrez le pire patron du monde, devant Jeff Bezos

Virer près de 800 personnes en moins de 30 secondes chrono, c'est la "prouesse" qu'a réalisée Peter Hebblethwaite, à la tête de P and O Ferries, une compagnie qui assure notamment des liaisons entre la France et le Royaume-Uni. Cela lui a valu le titre de "pire patron du monde" décerné par la...

Meta Facebook CHRIS DELMASAFP

Meta, la maison-mère de Facebook, peine à convaincre avec le métavers et se sépare de 11 000 salariés

Facebook n’enchaîne plus les succès. Le réseau social, rebaptisé Meta, a enchaîné les controverses ces dernières années sur l’utilisations des données personnelles. Aujourd’hui, son modèle fait moins recette. Mark Zuckerberg a annoncé un vaste plan social, concernant 11 000 salariés du groupe, en...

Tudiants poussent les entreprises a repondre a l urgence climatique Istock 02

À Polytechnique, la fronde des diplômés contre l’implantation de LVMH sur le campus

Après avoir manifesté contre l'implantation de TotalEnergies au sein de leur campus, d’anciens élèves de Polytechnique ciblent désormais LVMH. Le numéro 1 mondial du luxe voudrait y installer un centre de recherche dédié au "luxe durable et digital". Du greenwashing pour ses opposants qui appellent...