Publié le 13 novembre 2019

ENVIRONNEMENT

[Vidéo] Un chalutier néerlandais géant accusé d’épuiser les ressources par les pêcheurs français

C'est un navire-usine qui peut pêcher en un seul jour l'équivalent de cinq chalutiers français en un an. Le Margiris, ce bateau de pêche néerlandais et ses 143 mètres de long cristallise les tensions avec les pêcheurs français depuis qu'il a sillonné la Manche. Ces derniers l'accusent d'épuiser les ressources. Et ce n'est pas un cas isolé, d'autres chalutiers géants pêchent dans cette zone, en toute légalité.

Margiris chalutier geant Greenpeace
Le Margiris a été interdit de naviguer dans les eaux australiennes et chiliennes à cause de son impact sur l'économie locale et les écosystèmes marins.
Pierre Gleizes / Greenpeace

143 mètres de long, 18 de large. Cette usine flottante s’appelle le Margiris et c’est le deuxième plus gros bateau de pêche du monde. Début novembre, il était encore en train de sillonner les eaux de la Manche, en face des côtes françaises, à la recherche de poissons pélagiques, vivant près de la surface. Ce mastodonte néerlandais est accusé par les pêcheurs français d’épuiser les ressources.

"Un bateau comme ça n’a rien à faire dans la Manche", déplore dans la Voix du Nord Olivier Leprêtre, patron de chalutier et président du Comité régional des pêches. "Il faut arrêter ça, la Manche, c’est un bras de mer, ce n’est pas l’Atlantique. Avec ce genre de bateau, on va tuer la pêche artisanale". Les chiffres sont éloquents : le Margiris peut, en un seul jour, pêcher 250 tonnes de poissons. C’est l’équivalent de la pêche en une année, de cinq chalutiers français.

"Ils mettent l'océan à sec"

"Ces navires usines mettent l’océan à sec ! On invite encore une fois les pêcheurs qui accusent les phoques des Hauts-de-France de manger trop de poissons, de se pencher plutôt sur le VRAI problème…", ironisait plus tôt l’ONG Sea Sheperd. Et le sujet est pris avec le plus grand sérieux par les présidents des régions concernées mais aussi les députés normands dont l’ancien ministre de l’Agriculture Stéphane Travert.

Dans une lettre commune adressée au ministre Didier Guillaume, ils écrivent : "Alors que les pêcheurs de nos côtes ont su mettre en place un modèle économique pérenne et respectueux de l’environnement, nous ne pouvons tolérer que cet équilibre vertueux mais fragile soit mis en danger". Ils demandent que ces bateaux usines fassent "de toute urgence l’objet d’un contrôle plus strict".

Le Brexit pourrait aggraver la situation

Le Margiris n'est pas un cas isolé. Le Annie Hillina, détenant les mêmes capacités de pêche, a aussi été aperçu dans les eaux britanniques en novembre. D’autres chalutiers géants les ont remplacés après leur départ. Malgré les sollicitations des pêcheurs locaux, Didier Guillaume a rappelé à l’AFP que la présence de ces navires " peut susciter (…) l’émotion des communautés littorales", mais "leur activité est totalement conforme aux accords de la politique commune des pêches". Il garantit toutefois que ces bateaux feront l’objet "de la vigilance des services de contrôle"

D’autant que la situation pourrait se détériorer en cas de "no deal" avec le Brexit. Aujourd’hui, comme le rappelle le Figaro, les États européennes partagent leurs eaux territoriales. Si le Royaume-Uni venait à sortir de l’UE, les bateaux qui sillonnent la Manche se rabattraient irrémédiablement dans les eaux françaises, à moins d’un accord particulier entre les chalutiers et le Royaume-Uni.   

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Ressources naturelles

L’épuisement des ressources menace, dans la mer à cause de la pêche et de la pollution, sur la terre à cause de la déforestation et de la pollution. Pour tenter de limiter les dégâts, certains labels garantissent l’origine respectueuse des produits : FSC et PEFC pour la forêt, MSC pour la pêche.

Margiris chalutier geant Greenpeace

[Vidéo] Un chalutier néerlandais géant accusé d’épuiser les ressources par les pêcheurs français

C'est un navire-usine qui peut pêcher en un seul jour l'équivalent de cinq chalutiers français en un an. Le Margiris, ce bateau de pêche néerlandais et ses 143 mètres de long cristallise les tensions avec les pêcheurs français depuis qu'il a sillonné la Manche. Ces derniers l'accusent d'épuiser les...

Geothermie profonde a Illkrich en Alsace ElectriciteDeFrance

La France découvre un trésor de lithium dans son sous-sol, mais n’est pas certaine de pouvoir l’exploiter

La France, au côté de l’Allemagne, est bien décidée à ne pas se laisser distancer dans la course à la batterie pour la voiture électrique. Au cœur de cette technologie, on trouve entre autres le lithium aujourd’hui produit dans une poignée de pays à travers le monde. La découverte d’importants...

Manger trop gaspillage environnemental pixabay

Manger trop, c'est gaspiller 100 fois plus de nourriture que de la jeter !

C'est un problème de santé publique indéniable... mais pas seulement. Alors que le nombre de personnes en surpoids ou obèses ne cesse d'augmenter, des chercheurs italiens viennent de montrer que l'excès de nourriture par rapport à ce dont notre corps a besoin engendre un impact considérable sur...

Deforestation Amazonie Khlongwangchao

Les incendies d’Amazonie signent le réveil des entreprises sur la traçabilité de leurs chaînes d'approvisionnement

Avec les incendies en Amazonie, c’est tout un système de production non durable sur le long terme qui a été mis en lumière aux yeux du grand public. Le rôle des entreprises importatrices de viande ou de soja brésilien a notamment été pointé du doigt. Certaines marques comme The North Face ont décidé...