Publié le 18 août 2020

ENVIRONNEMENT

[Les monstres des abysses] Quand les déchets plastiques tapissent les fonds marins

Même l'endroit le plus profond de la Terre, la fosse des Mariannes, située dans les profondeurs extrêmes de l'océan Pacifique, est polluée par les humains. Des études montrent en effet la présence de sacs plastiques, côtoyant des créatures marines dignes des contes et légendes de notre enfance. Toute la semaine, Novethic sillonne les abysses à la recherche de ces monstres marins créés par les humains. 

Fosses des mariannes plastique
Des sacs en plastique ont été retrouvés à l'endroit le plus profond de la Terre.
@Jamstec

Le plastique est un monstre au poids considérable. Chaque année, ce sont 10 millions de tonnes qui sont déversées dans les océans. Si, partout à travers le monde, les autorités prennent des mesures, plus ou moins concluantes, pour réduire l’utilisation du plastique, l’industrie pétrochimique prévoit une augmentation de sa production de 40 % d’ici 2030.

En août 2018, le Japon Agency for Marine-Earth Science and Technology (Jamstec), une agence nippone sur le vivant, a retrouvé dans les profondeurs de la fosse des Mariannes plusieurs sacs plastiques.  Ce gouffre, le plus profond de la planète, atteint 11 000 mètres. "La pollution plastique est en train de devenir l’une des menaces les plus sérieuses pour les écosystèmes océaniques", alertaient alors le Jamstec et le Global Oceanic Data Center (Godac) dans une étude. 

L'océan est "traité comme une gigantesque poubelle"

Et l’explorateur américain Victor Vescovo partage ce constat. En mai 2019, cet ancien homme d’affaires réalise la plongée la plus profonde de l’histoire. Il descend, avec son sous-marin, à 10 927 mètres de profondeur, au fond de la fosse des Mariannes. Il filme alors, pendant des heures, des créatures magnifiques et… des déchets comme des sacs plastiques et des emballages de bonbons. "Ça a été de toute évident désespérant de constater une contamination humaine au point plus profond des océans", commente-t-il dans une vidéo qui a créé le buzz sur les réseaux sociaux, fustigeant que l’océan soit "traité comme une gigantesque poubelle".

Les créatures marines pâtissent de ces déchets. Dans les profondeurs extrêmes de l’océan pacifique, des chercheurs de l’université de Newcastle ont découvert dans les estomacs des animaux aquatiques des microparticules de plastiques. 50 % des animaux prélevés dans la fosse des Nouvelles-Hébrides (-7 000 mètres) contenaient des fibres artificielles et du plastique dans leur estomac. Ce taux atteignait même 100 % dans la fosse des Mariannes.

"Les organismes vivants dans les profondeurs de la mer sont tributaires de la nourriture qui s'infiltre de la surface", explique le Dr Jamieson. Or, selon l'étude, publiée en 2017, plus de 300 millions de tonnes de plastiques jonchent les océans et plus de 250 000 tonnes flottent à la surface. "Plus aucune zone, même la plus reculée, ne semble épargnée par la pollution du plastique", souligne le Dr Jamieson qui a dirigé l’étude. 

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Pollution

Fleuves impropres à la consommation, terres stériles, produits toxiques déversés massivement, la liste des pollutions de toutes natures est longue. Les initiatives visant à les réduire se font plus nombreuses mais elles restent très inférieures aux besoins.

Pollution maree noire ecocide tortue iStock 188020464

Projet de loi Convention climat : un délit d’écocide à la portée très réduite

Le projet de loi issu de la Convention citoyenne pour le climat comptera bel et bien un délit d'écocide. Mais alors qu'il devait permettre de condamner largement toute pollution des eaux, des sols et de l'air, seuls les cas "graves et durables", commis de façon intentionnelle, sont finalement...

Canva photo editor

Des rivières de déchets plastiques souillent la Serbie

Retenus par un barrage hydroélectrique, des milliers de mètres cubes de déchets plastiques ont recouvert un lac de Serbie. Ce phénomène, qui se répète chaque année à la faveur des fortes pluies d’hiver, a atteint des proportions exceptionnelles en 2021. Il affecte plusieurs pays de la région.

Dechets plastique bouteilles pixabay

Après les énergies fossiles, les grandes banques mondiales sont accusées de trop financer le plastique

Alors que les banques cessent petit à petit de financer le charbon et les énergies fossiles, érigés en ennemi numéro un du climat, l'initiative internationale portfolio.earth entend enclencher la même dynamique sur la thématique de la biodiversité en s'attaquant d'abord à l'industrie du plastique....

Projet montagne d or oreamining

La justice relance le projet Montagne d’Or en Guyane, malgré l'opposition du gouvernement

Le tribunal administratif de Cayenne vient de relancer le projet contesté de la Montagne d'or en Guyane. Le gouvernement avait assuré en 2019 qu'il ne verrait pas le jour mais les juges estiment qu'il n'a pas apporté de preuves pour justifier une telle décision. Ils enjoignent donc l'Etat à...