Publié le 18 août 2020

ENVIRONNEMENT

[Les monstres des abysses] Quand les déchets plastiques tapissent les fonds marins

Même l'endroit le plus profond de la Terre, la fosse des Mariannes, située dans les profondeurs extrêmes de l'océan Pacifique, est polluée par les humains. Des études montrent en effet la présence de sacs plastiques, côtoyant des créatures marines dignes des contes et légendes de notre enfance. Toute la semaine, Novethic sillonne les abysses à la recherche de ces monstres marins créés par les humains. 

Fosses des mariannes plastique
Des sacs en plastique ont été retrouvés à l'endroit le plus profond de la Terre.
@Jamstec

Le plastique est un monstre au poids considérable. Chaque année, ce sont 10 millions de tonnes qui sont déversées dans les océans. Si, partout à travers le monde, les autorités prennent des mesures, plus ou moins concluantes, pour réduire l’utilisation du plastique, l’industrie pétrochimique prévoit une augmentation de sa production de 40 % d’ici 2030.

En août 2018, le Japon Agency for Marine-Earth Science and Technology (Jamstec), une agence nippone sur le vivant, a retrouvé dans les profondeurs de la fosse des Mariannes plusieurs sacs plastiques.  Ce gouffre, le plus profond de la planète, atteint 11 000 mètres. "La pollution plastique est en train de devenir l’une des menaces les plus sérieuses pour les écosystèmes océaniques", alertaient alors le Jamstec et le Global Oceanic Data Center (Godac) dans une étude. 

L'océan est "traité comme une gigantesque poubelle"

Et l’explorateur américain Victor Vescovo partage ce constat. En mai 2019, cet ancien homme d’affaires réalise la plongée la plus profonde de l’histoire. Il descend, avec son sous-marin, à 10 927 mètres de profondeur, au fond de la fosse des Mariannes. Il filme alors, pendant des heures, des créatures magnifiques et… des déchets comme des sacs plastiques et des emballages de bonbons. "Ça a été de toute évident désespérant de constater une contamination humaine au point plus profond des océans", commente-t-il dans une vidéo qui a créé le buzz sur les réseaux sociaux, fustigeant que l’océan soit "traité comme une gigantesque poubelle".

Les créatures marines pâtissent de ces déchets. Dans les profondeurs extrêmes de l’océan pacifique, des chercheurs de l’université de Newcastle ont découvert dans les estomacs des animaux aquatiques des microparticules de plastiques. 50 % des animaux prélevés dans la fosse des Nouvelles-Hébrides (-7 000 mètres) contenaient des fibres artificielles et du plastique dans leur estomac. Ce taux atteignait même 100 % dans la fosse des Mariannes.

"Les organismes vivants dans les profondeurs de la mer sont tributaires de la nourriture qui s'infiltre de la surface", explique le Dr Jamieson. Or, selon l'étude, publiée en 2017, plus de 300 millions de tonnes de plastiques jonchent les océans et plus de 250 000 tonnes flottent à la surface. "Plus aucune zone, même la plus reculée, ne semble épargnée par la pollution du plastique", souligne le Dr Jamieson qui a dirigé l’étude. 

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Pollution

Fleuves impropres à la consommation, terres stériles, produits toxiques déversés massivement, la liste des pollutions de toutes natures est longue. Les initiatives visant à les réduire se font plus nombreuses mais elles restent très inférieures aux besoins.

Embouteillage pollution voiture

En France, la pollution de l’air coûterait 1 000 euros par habitant et par an

Si vous êtes Parisien, la pollution de l'air vous coûte cher : 1 602 euros par an. À Lyon, comptez 1 134 euros et à Nice, 1 128 euros. C'est ce qu'a calculé l'Alliance européenne de santé publique dans une nouvelle étude. Des montants élevés qui répondent aux coûts socio-économiques de cette...

Unilever Rotterdam iStock Poulssen

Unilever va consacrer 1 milliard de dollars pour supprimer les fossiles de ses produits d’entretien

Depuis quelques mois Unilever multiplie les annonces liées à la réduction de son empreinte environnementale. Après avoir annoncé 1 milliard de dollars pour des projets liés à la biodiversité, le géant de la grande consommation assure qu’il va consacrer un autre milliard à l’élimination des dérivés...

Uber congestion pollution climat TE

Uber chasse les véhicules diesel de son parc et prend le chemin de la neutralité carbone

Uber veut faire sa "révolution électrique". Dès 2024, plus aucun véhicule diesel ne roulera pour la plateforme en France. Pour cela, le groupe prévoit un fonds de 75 millions d'euros sur cinq ans, dont la moitié sera payée par les usagers, pour aider financièrement les chauffeurs à acheter une...

Helice navire oceans cavitations

[Les monstres des abysses] Le volume sonore des océans devient insupportable pour les mammifères marins

L’humanité n’épargne rien aux océans. Il y a les pollutions dues aux hydrocarbures, au plastique, aux métaux… et aussi à cause du son. Alors que 90 % du commerce mondial passe par les mers, la gigantesque flotte de porte-conteneurs fait des milieux sous-marins une véritable cacophonie. Toute la...