Publié le 01 août 2021

ENVIRONNEMENT

[Bonne nouvelle] À Venise, les bateaux de croisière sont (enfin) bannis du centre historique

Cette fois c’est sûr ! À partir du 1er août, les immenses bateaux de croisière ne pourront plus s'amarrer dans le centre historique de la Cité des Doges. Le gouvernement italien a cédé face à la mobilisation citoyenne et la menace de l'Unesco qui réfléchissait à placer la ville dans la liste du patrimoine mondial en péril à cause de l'érosion causée par les monstres des mers et le tourisme de masse. 

Venise tourisme de masse istock
Depuis le 1er août, les bateaux de croisière de plus de 200 passagers ne peuvent plus s'amarrer dans le centre historique de Venise.
Crisfotolux / Istock

Vous ne verrez plus de paquebots défigurant la magnifique Cité des Doges. Le gouvernement italien vient de bannir ces monstres des mers dans le centre historique de Venise. Il aura fallu la pression de l’Unesco pour qu’enfin cette décision devienne réalité. Alors qu’en mars dernier les autorités avaient annoncé bannir les bateaux de croisière de son centre historique, dès le mois de juin ces monstres des mers faisaient leur réapparition dans la Cité des Doges, au grand damne des citoyens qui se mobilisent depuis des années sur le sujet.

Face à cette situation dramatique, les organismes consultatifs de l’Unesco avaient recommandé fin juin que Venise soit classée parmi la liste des sites du patrimoine mondial en péril en raison du tourisme de masse et des bateaux de croisière qui sillonnent la lagune. "La détérioration continue des effets de l'intervention humaine, combinée au changement climatique sur l'écosystème vulnérable de la lagune, menace d'entraîner des changements irréversibles", notait l’UNESCO dans son rapport accusant les paquebots d’éroder les fondations de la ville.

"Un jour historique"

Dès le retour des navires dans la Cité des Doges le 4 juin dernier, des opposants à leur venue avaient embarqué dans des petites barques en brandissant des banderoles "No grandi Navi", "Non aux grands navires". Les manifestants avaient reçu le soutien de nombreux artistes internationaux. Mick Jagger, Wes Anderson, Tilda Swinton… avaient adressé le 2 juin une lettre ouverte au président italien Sergio Mattarella, au Premier ministre Mario Draghi et au maire de Venise pour demander entre autres un "arrêt définitif" de la circulation des navires de croisière. 

Face à cette mobilisation et à la menace de l’Unesco, le gouvernement italien a donc accéléré l’interdiction des géants des mers dans la Sérénissime échappant in extremis à sa nomination de patrimoine mondial en péril. "On peut clairement dire que c’est un jour historique après plusieurs années d’attente. Cette décision était attendue par l’Unesco, tous les gens qui ont visité Venise au moins une fois dans leur vie étaient choqués de voir ces bateaux passer par le plus fragile et le plus bel endroit du monde", a déclaré Dario Franceschini, ministre de la Culture

Les bateaux devront désormais amarrer dans le port industriel de Marghera et non plus dans le canal de Saint Marc et le canal de Giudecca. Les navires de croisière de moins de 200 passagers pourront, eux, toujours se frayer un chemin vers le centre historique, a précisé le gouvernement dans un communiqué. 

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Pollution

Fleuves impropres à la consommation, terres stériles, produits toxiques déversés massivement, la liste des pollutions de toutes natures est longue. Les initiatives visant à les réduire se font plus nombreuses mais elles restent très inférieures aux besoins.

Toxic tour village de Geamana sous un lac Roumanie Philippe Brault Arte

À voir sur Arte : "Toxic tour", voyage au pays de la pollution

Une plage paradisiaque aux eaux turquoise, un lac teinté d’ocre et de rouge, une réserve naturelle où les loups prospèrent… Ne vous laissez pas tromper, ces lieux dignes de cartes postales sont en réalité des sites hautement pollués. La série documentaire Toxic tour, à découvrir sur Arte.tv, nous...

Pollution chimique plastique iStock worradirek

"La grande détox" : L’Europe va interdire des milliers de substances toxiques pour réduire la pollution chimique

L'Union européenne fait le ménage dans les produits toxiques. La Commission vient de publier sa feuille de route des substances qui pourraient être interdites car trop nocives pour la santé et la planète. Une liste noire qui donne des sueurs froides aux industriels. Ces derniers estiment que 12 000...

Elevage poules pixabay stux

Clause-filet : Les petits projets auront eux aussi leur évaluation environnementale

Jusqu'à présent, les projets de construction, quels qu'ils soient, de moins de 10 000 mètres carré n'étaient pas soumis à une évaluation environnementale. Pourtant, ce n'est pas la taille qui permet de savoir si un projet est dangereux ou non pour l'environnement. Pour palier ce vide juridique, et...

Plastique ours polaire Andreas Alexander WWF

La contamination plastique des océans est irréversible : les principaux chiffres en une infographie

Les images chocs d'ours polaires se débattant avec des sacs plastiques ou de tortues avec des pailles dans les narines ont fait le tour du monde. Mais au-delà de ces clichés emblématiques, la pollution plastique contamine toutes les parties des océans, alerte le WWF dans un nouveau rapport. L'ONG...