Publié le 07 août 2021

ENVIRONNEMENT

Cdiscount passe aux colis réutilisables

Le géant du commerce en ligne CDiscount, qui a expédié en 2020 plus de 23 millions de colis, va proposer à ses clients d'ici la fin de l'année des colis réutilisables développés par la startup Hipli. Un emballage réutilisé 100 fois permet ainsi d'éviter 25 kg de déchets. Une avancée considérable alors que les Français sollicitent de plus en plus la livraison de produits. 

Colis reutilisable livraison Cdiscount Hipli
Les emballages réutilisables Hipli sont déjà affranchis pour être retournés gratuitement à l'envoyeur.
CDiscount / Hipli

Alors que les achats en ligne ont augmenté de 14 % en 2020, notamment en raison des confinements liés à la crise sanitaire de Covid-19, Cdiscount pourrait avoir trouvé un moyen de réduire significativement son empreinte carbone lié à ses emballages de livraison. Le site d’e-commerce, filiale du groupe Casino, a annoncé déployer les emballages réutilisables de la startup Hipli d’ici la fin de l’année à tous ses clients. 

"Nous sommes convaincus que l’emballage réutilisable est l’emballage de demain. Les pochettes réutilisables proposées par Hipli sont très innovantes, protectrices pour les produits et d’une qualité remarquable. Le test que nous avons pu réaliser auprès de nos collaborateurs et de plusieurs milliers de clients s’est révélé très positif en termes d’expérience client et d’impact environnemental", a réagi dans un communiqué Pierre-Yves Escarpit, directeur général adjoint de Cdiscount en charge de la supply chain et des systèmes d’information. 

Concrètement, au lieu de jeter le carton de leur colis directement après avoir reçu leurs commandes, les clients de Cdiscount qui ont choisi l’option "colis réutilisable" vont pouvoir renvoyer leur emballage. Le concept est simple : l’emballage souple en polypropylène se plie pour former une petite pochette aux normes des boîtes aux lettres de La Poste. Déjà affranchie, il suffit de la renvoyer gratuitement. Le colis peut ainsi être réutilisé 100 fois et permet d’éviter 25 kg de déchets. 

Les géants du e-commerce sous pression 

"Hipli est né au-dessus de ma poubelle jaune. J’y jetais un colis dans lequel je venais de recevoir un vêtement que j’avais choisi justement parce qu’il respectait notre planète. Et là, penchée au-dessus de ma poubelle, je n’avais pas franchement l’impression de faire un bon geste", explique la cofondatrice d’Hipli, Léa Got. En un peu plus d’un an, la jeune pousse a réussi à séduire plus de 150 marques de la Camif à Showroomprivé en passant par Balzac. En convertissant le géant du e-commerce Cdiscount à cette nouvelle pratique, Hipli va désormais toucher un très large public. 

D’autant que les acteurs du commerce en ligne sont sommés de réduire leur impact environnemental. Après plusieurs mois de concertation, le gouvernement a annoncé la signature, par 15 acteurs du commerce en ligne, d’une charte d’engagement. Rakuten, La Redoute, Fnac-Darty, Veepee… s’engagent notamment à réduire le volume des emballages de livraison d’au moins 75 % des produits ou des colis d’ici décembre 2024 ou encore de regrouper systématiquement l’expédition des produits commandés en même temps par un même consommateur. Si ce pacte a été salué, Amazon a refusé de signer cette charte.

Marina Fabre, @fabre_marina 


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Déchets

Electroniques, toxiques, plastiques, les déchets s’accumulent de façon vertigineuse sans qu’ils soient traités de façon adaptée. Tri, collecte, recyclage et réduction sont les différentes formes de lutte contre cette pollution envahissante.

Plastique Ocean

Lutte contre la pollution plastique : les dirigeants mondiaux s'accordent pour rédiger un traité "historique"

175 pays, réunis par l'Assemblée des Nations unies pour l'environnement (ANUE) ont voté une résolution ouvrant la voie à un traité mondial de lutte contre la pollution plastique. Ce texte juridiquement contraignant est considéré comme la principale avancée en matière d'environnement depuis l'accord...

Vetements pollution hugo clement Winter productions

"Où finissent nos vêtements ?" : sur France 5, le documentaire qui révèle les dessous de la filière du don

Des vêtements donnés à la Croix-Rouge qui finissent sur des plages du Ghana, polluant l'océan et les écosystèmes. Dans un nouveau numéro du documentaire "Sur le front" diffusé le 19 décembre sur France 5, le journaliste Hugo Clément remonte la filière peu reluisante des vêtements de seconde main. Au...

Stocamine : l’enfouissement définitif des déchets dangereux voté "en catimini" par les députés

Cette annonce sonne comme un clap de fin. Les députés ont voté pour un amendement qui permet le stockage des déchets de stocamine pour une durée illimitée. Une annonce qui a déclenché l'ire d'associations environnementales et d'élus alsaciens, qui accusent le gouvernement d'avoir fait voter la...

Photo Montagne de dechets dans le deset d Atacama

Au Chili, des montagnes de vêtements usagés en plein désert

Symboles de la "fast fashion" mondialisée, ces décharges sauvages d’habits situées en plein désert d’Atacama au Chili polluent l’air et les nappes phréatiques de la région. Un problème grandeur nature difficile à résoudre.