Publié le 01 février 2018

ENVIRONNEMENT

"Nous voulons introduire le climat dans la Constitution", Pascal Canfin (WWF France)

Pascal Canfin, le patron du WWF France veut se battre en 2018 pour introduire la notion de changement climatique dans la Constitution française. Une issue logique à l’Accord de Paris de 2015, mais surtout un moyen de rendre nos lois compatibles avec le climat. Parmi les autres chantiers de l’année, il cite la mobilisation des entreprises autour de la biodiversité et l’intégration de la question environnementale dans la gestion des conflits.

Pascal canfin 2018
"Il y a un retard clair de notre cadre constitutionnel par rapport à l’Accord de Paris", explique Pascal Canfin, le directeur du WWF France.
@WWF France

Quel bilan dressez-vous de l’année qui vient de s’écouler ?

En France, je retiens tout d’abord le plan climat présenté en juin par Nicolas Hulot. Il met le pays sur un objectif de neutralité carbone en 2050 conformément à l’Accord de Paris. La loi hydrocarbures, qui acte la fin de la recherche et l'exploitation des hydrocarbures d'ici 2040, constitue également une importante avancée. Enfin, nous saluons la fin du projet Notre-Dame-des-Landes et la méthode employée, basée sur le dialogue et la concertation. Ces victoires ne doivent toutefois pas faire oublier que, comme les derniers chiffres le montrent, nous n’avons pas baissé nos émissions de gaz à effet de serre en 2017. 

Quelles vont être vos batailles pour les prochains mois ?

Une de nos priorités est l’inscription de la lutte contre le changement climatique dans la Constitution française, dans le cadre de la réforme annoncée pour 2018. Aujourd’hui, il y a un retard clair de notre cadre constitutionnel par rapport à l’Accord de Paris. Le mot climat n’apparaît dans aucun texte. C’est pourquoi nous souhaitons qu’un article très opérationnel soit intégré dans notre texte constitutionnel afin que les politiques publiques concourent à la lutte contre le changement climatique.

Est-ce que ce n’est pas surtout symbolique comme mesure ?

Notre objectif est bien que l’article ou la phrase retenus soit suffisamment précis pour être utilisable de manière opérationnelle par le Conseil constitutionnel lorsqu’il juge une loi. Il y a aussi une part de symbole en intégrant dans l’ADN de la République française la mise en œuvre de l’Accord de Paris. Ce serait pour Emmanuel Macron une façon de s’inscrire dans l’Histoire.

Vous allez également mobiliser les entreprises sur la question de la biodiversité ?

C’est un thème qui va prendre de plus en plus d’ampleur dans les prochains mois avec l’organisation en 2020 en Chine de l’équivalent de la COP21, mais pour la biodiversité et la nature. L’enjeu est de réussir à faire pour la nature ce que nous avons réussi à Paris en 2015 pour le climat. Plusieurs événements vont avoir lieu en amont comme le G7 de 2019 sous présidence française et le congrès de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) l’année suivante que la France souhaite accueillir. Nous devons impérativement mettre fin à la disparition du vivant sauvage sur notre planète. C’est une crise aussi importante que celle du climat mais elle est encore trop peu perçue par les responsables. Nous allons donc mobiliser pour arriver à un accord sur "zéro perte nette de biodiversité" et sur les moyens d’y parvenir.

L’année dernière, vous avez publié une étude établissant le lien entre guerres et climat, où en êtes-vous sur ce sujet ?

Nous allons cette année démarrer une action de plaidoyer sur cette thématique. Notre priorité est de faire comprendre l’importance d’intégrer des experts soutenabilité au sein du Quai d’Orsay ou au ministère de La Défense. Il aberrant que ce ne soit pas encore le cas alors que les liens entre l’insoutenabilité et l’augmentation de la conflictualité sont avérés. Il faut ainsi former les personnels des institutions militaires et diplomatiques nationales à la relation entre soutenabilité, sécurité et stabilité. Nous plaidons également pour l’organisation de stress tests simulant l’évolution de la conflictualité potentielle région par région dans un monde à 3 ou 4 °C de réchauffement. Cela démontrera qu’agir pour l'environnement, c’est investir pour la paix.

Propos recueillis par Concepcion Alvarez @conce1


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

One Planet Summit : "Les règles du jeu climatique ont changé", selon Laurence Tubiana et Pascal Canfin

Le One Planet Summit, a-t-il été une simple opération de communication du Président de la République française ou un vrai accélérateur de l’action climat ? Pour Laurence Tubiana et Pascal Canfin, deux experts des jeux de pouvoir, un tel événement a toute son utilité dans la bataille contre...

Pascal Canfin (WWF) dévoile une appli pour consommer responsable

86 % des Français seraient prêts à changer leurs habitudes pour faire face au changement climatique mais beaucoup ne savent pas par où commencer. Pour les y aider, le WWF planche sur une application de crowdacting (1). Elle permettra de fédérer une communauté autour d’actions de...

Pascal Canfin : "Nous sommes à un point de basculement vers l'économie bas carbone"

À 192 jours de la Conférence de Paris sur le climat, plus d'un millier de leaders économiques et financiers sont réunis dans la capitale française pour parler de la prise en compte du changement climatique dans la sphère business. Décryptage des enjeux avec Pascal Canfin, ancien ministre...

Pascal Canfin : "Changer de société pour vivre mieux."

Le 28 novembre dernier, le gouvernement se mobilisait pour la Conférence environnementale. Mais les ministres écologistes ont disparu du gouvernement et les ambitions environnementales de la présidence Hollande sont surtout tournées vers la question climatique. Pascal Canfin, ancien...

Pascal Canfin (WWF) : "L'époque du mécénat pur est terminée"

Après avoir été député européen, ministre délégué au développement et conseiller principal chargé des questions climatiques au WRI (World Ressources Institute), Pascal Canfin a récemment pris les rênes du <link...

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Rapport Haut conseil pour le climat HC Climat

"Au rythme actuel, la France a peu de chances de tenir ses engagements climatiques", selon le Haut Conseil pour le climat

La sentence est tombée : la France n’est pas sur la bonne voie pour lutter efficacement contre le changement climatique. C’est la conclusion sévère du premier rapport du Haut conseil pour le climat sur l’évaluation des politiques publiques remis en plein épisode caniculaire. L’instance a été mise en...

Canicule France DenisCharlet AFP

153 milliards d’heures de travail perdues à cause de la canicule

La canicule qui touche la France cette semaine n'a pas que des conséquences sur notre santé. Elle affecte aussi notre productivité. Une étude publiée dans The Lancet a estimé qu'en 2017, année marquée par un été particulièrement chaud, 153 milliards d'heures de travail avaient été perdues à cause de...

Pipeline alberta Jiri Rezac GREENPEACE

Le gouvernement canadien donne son feu vert à l’extension de l’oléoduc Trans Mountain

Au lendemain du décret de l'état d'urgence climatique, le gouvernement canadien a autorisé l'extension de l'oléoduc Trans Mountain qui relie les champs de sables bitumineux de l'Alberta à la côte ouest du pays. Une position difficile à tenir pour le premier ministre Justin Trudeau qui se pose comme...

CO2 Atmosphere Climat Jukkisjupi

Climat : le monde connait sa plus forte hausse des émissions de CO2 dans le monde en 7 ans, selon BP

Les émissions de CO2 ont augmenté de 2 % dans le monde en 2018. Il s’agit de la hausse la plus forte depuis sept ans, relève mardi le géant pétrolier BP dans un rapport sur l'énergie, inquiétant pour la lutte contre le réchauffement climatique.