Publié le 09 janvier 2019

ENVIRONNEMENT

L’industrie cimentière veut réduire de 80 % ses émissions de CO2 d’ici 2050

Réduire de 80 % ses émissions de gaz à effet de serre d'ici 2050. C'est l'objectif que vise le Syndicat français de l'industrie cimentière. Il est responsable, aujourd'hui en France, de 2,9 % des émissions de CO2. Un objectif ambitieux quand on sait que la demande en matériaux va exploser dans les prochaines décennies pour répondre à l'urbanisation massive. 

Selon le Syndicat français de l'industrie cimentière, le secteur a déjà réduit de 40 % ses émissions en 30 ans.
CC0

L’industrie cimentière veut limiter son empreinte carbone. Aujourd’hui, elle représente entre 5 et 7 % des émissions de gaz à effet de serre mondiales et 2,9 % des émissions de l’Hexagone. Dans son plan à long terme, le Syndicat français de l’industrie cimentière a annoncé vouloir réduire de 80 % ses émissions de CO2 d’ici 2050 par rapport à 2016.

"L’accord de Paris ne va pas suffire, nous nous sentons responsables et poussons de nombreux leviers de rupture", a indiqué Bénédicte de Bonnechose, présidente du SFIC. Aujourd’hui, c’est la fabrication même du ciment qui est pointé du doigt. Mélange entre le calcaire et l’argile extraits de carrières, le clinker, constituant du ciment, est obtenu en étant chauffé dans un four à 1 450 °C alimenté, la plupart du temps alimenté aux carburants fossiles.

-40 % de CO2 en 30 ans dans l'industrie

Pour réduire son impact environnemental, l’industrie cimentière compte s’appuyer sur du ciment nouvelle génération. "Si la quantité de clinker a déjà été réduite grâce à la substitution par des sous-produits, des ciments avec des nouvelles compositions à basse empreinte carbone sont en cours de normalisation et bientôt sur le marché", écrit le SFIC. Le Syndicat affirme avoir déjà réduit de 40 % ses émissions de CO2 en 30 ans.

Parallèlement plusieurs startups travaillent sur du béton "smart concrete", du béton intelligent. Basiliks par exemple, une entreprise venue des Pays-Bas, a créé un béton autocicatrisant qui permet d’améliorer la durée de vie de la matière et donc d’en réduire la production.

Du ciment à 100 % en matières recyclées

L’industrie compte également développer le recyclage pour être moins polluante et fabriquer ainsi ses matériaux à partir de déchets. "Il est tout à fait réaliste d’imaginer fabriquer demain du ciment uniquement à partir de matières existantes valorisantes", estime le SFIC. Une technique qui permet de ne plus puiser une nouvelle fois dans les granulats naturels (sable, gravillons…) et de profiter de la déconstruction de milliers de bâtiments des années 1950 à 1980 qui arriveront bientôt en fin de vie. 

Une pratique qu'il va falloir généraliser car selon l'OCDE, la demande en matériaux devrait doubler d'ici 2060, particulièrement pour le sable et le gravier dont la demande va devancer celle du charbon, des métaux et même du pétrole. 

Marina Fabre @fabre_marina 


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Blocage Lafarge Pantin XR

Pollution du BTP : les militants écolos bloquent Lafarge après avoir ciblé BlackRock

Après avoir pris pour cible BlackRock la semaine dernière, les activistes écologistes ont bloqué le 17 février les sites des cimentiers Lafarge et Cemex pour dénoncer l'impact sur l'environnement et la biodiversité du BTP. À l'initiative du mouvement de désobéissance civile Extinction Rebellion,...

Protocole de kyoto NB ina

[À l’origine] Le protocole de Kyoto, 1er accord international sur le climat, n’a que quinze ans

Si la reconnaissance des problèmes liées au changement climatique date des années 80, le premier accord international sur le climat, le Protocole de Kyoto, n'est entré en vigueur qu'en 2005, sans la plupart des plus gros pollueurs comme les États-Unis, le Canada, la Chine ou l'Inde. 15 ans plus...

Elisabeth borne conseil des ministres elysee

Adaptation, biodiversité, exemplarité de l'État : ce qu’il faut retenir du 4e Conseil de défense écologique

Au menu du quatrième Conseil de défense écologique, qui se tenait ce mercredi 12 février, le gouvernement a promis des mesures d’adaptation au changement climatique censées protéger 17 millions de Français. Il confirme la protection d’un tiers du territoire dans le cadre de la conférence onusienne...

Pacte vert européen : vers une taxe carbone aux frontières plus juste pour les ménages modestes

Parmi les nombreuses mesures du Pacte vert européen, il y a la mise en place d'un mécanisme carbone aux frontières : comprendre une taxe carbone ou une extension du marché carbone européen aux produits importés. Selon une étude de l'OFCE et de l'Ademe, celle-ci pèserait moins sur les ménages les...