Publié le 03 décembre 2019

ENVIRONNEMENT

État d’urgence climatique : la Terre pourrait avoir franchi plusieurs points de non-retour

En pleine COP25, un groupe d'éminents scientifiques tirent la sonnette d'alarme. Ils estiment que la moitié des points de basculement de la planète ont été franchis. Dégel du permafrost, déforestation en Amazonie, blanchissement des coraux... Ces points de non-retour marquent des changements irréversibles et pourraient provoquer un effet domino. Faut-il baisser les bras ? Non, mais il va falloir passer de la parole aux actes, et vite.

Deforestation amazonie double en un an Greenpeace
La déforestation en Amazonie aurait atteint un point de non retour.
@Greenpeace

C’est un cri d’alarme que viennent de lancer un groupe de scientifiques. Dans une note publiée dans la revue Nature, ils estiment que la moitié des points de basculement pourraient avoir été franchis. Une situation qui provoque un "état d’urgence planétaire". "Il y a dix ans, nous avions identifié une série de points de basculement potentiels dans le système terrestre. Nous constatons maintenant que plus de la moitié d’entre eux ont été dépassés", explique Tim Lenton, co-auteur de la note et directeur du Global Systems Institute de l’Université d’Exeter (Angleterre).

Ces points de basculement, appelés "climate tipping points" en anglais, ont été introduits il y a 20 ans par le Giec, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat. Ils font référence à des seuils à ne pas dépasser pour ne pas entraîner des changements irréversibles à long terme sur la planète. Or, pour les chercheurs, neuf points de bascule ont été franchis.

Un effet domino

Parmi ces points de non-retour les scientifiques évoquent le dégel du permafrost, cette épaisse couche de glace qui couvre 25 % de l’hémisphère nord, et qui, en fondant, libère notamment du méthane, un gaz à effet de serre 30 fois plus polluant que le CO2. Les chercheurs pointent également la vague de chaleur dans l’océan qui a provoqué un blanchissement massif de coraux ou encore la déforestation en Amazonie, la plus grande forêt tropicale au monde, qui abrite une espèce sur dix.

"À notre avis, l’urgence la plus évidente est que nous nous approchons d’une cascade mondiale de points de basculement qui conduirait à un nouvel état climatique moins vivable". Il est en effet reconnu que ces points de non-retour interagissent et provoquent un effet domino qui pourrait mener à un point de basculement à l’échelle mondiale.

"Ils spéculent un peu sur l'avenir, mais on en a peut-être besoin". 

Dans le passé, les experts pensaient que ces points de non-retour ne pouvaient être atteints qu'à une température de 5°C supérieure aux moyennes préindustrielles. Mais ils ont depuis revu leur copie et les analyses suggèrent que ces points de basculement pourraient être franchis avec une hausse des températures de 1°C à 2°C. Or la planète s’est déjà réchauffée de 1°C.

"Ce nouveau travail a de la valeur", a déclaré au Guardian le professeur Martin Siegert de l’Imperial College London, qui n’a pas participé à l’étude. "Ils spéculent un peu sur l'avenir mais on en a peut-être besoin". Et le scientifique Piers Forster de l’Université de Leeds d’ajouter : "J’approuve totalement leur appel à l’action. Bien que la probabilité d’un point de basculement global soit faible, les risques qu’ils identifient sont réels". 

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Climat

Les alertes sur le changement climatique lancées par les scientifiques conduisent à l’organisation de sommets internationaux, à la mise en place de marché carbone en Europe mais aussi en Chine. En attendant les humains comme les entreprises doivent déjà s’adapter aux changements de climat dans de nombreuses parties du monde.

Robert Poujade Jacques Chirac 1971 AFP

[À l’origine] Robert Poujade, premier ministre de l’écologie en France

Le premier ministre de l’Environnement en France remonte à 1971 sous la présidence de George Pompidou. C’est Robert Poujade qui occupera ce poste. Dès 1975, il dénoncera le manque de moyens attribués à ce portefeuille, plus de 40 ans avant les départs précipités de Nicolas Hulot ou Delphine Batho...

Credit suisse militant tennis Roger Federer LausaneActionClimat

En Suisse, la justice légitime la désobéissance civile de jeunes militants qui ont visé Crédit Suisse et Roger Federer sur le climat

Une tempête de tweets #RogerWakeUp a ciblé le 13 janvier, Roger Federer, le champion de tennis, interpellé sur son partenariat avec Crédit Suisse accusé de financer les énergies fossiles. Ce jour-là, étaient jugés en Suisse douze jeunes activistes qui avaient envahi une succursale de la banque à...

Microsoft bilan carbone negatif 2030

Microsoft veut éliminer tout le carbone qu’il a émis depuis sa création en 1975

C’est un engagement inédit que vient de prendre Microsoft. Le géant de l’informatique veut devenir négatif en carbone d’ici 2030 et éliminer, d’ici 30 ans, tout ce qu’il a émis dans l’atmosphère depuis sa création en 1975. Un objectif ambitieux qu’il entend accomplir via un "fonds d’innovation pour...

Ursula von der leyen FTJ CE

Pacte vert européen : la Pologne, l’Allemagne et la Roumanie concentrent la moitié des aides du Fonds de transition juste

Annoncée pour fin février, la Commission européenne a finalement publié la répartition des aides du Fonds de transition juste au lendemain de la présentation de son mécanisme de financement du Pacte vert européen. Sans surprise, la Pologne est la grande gagnante, juste devant l’Allemagne et la...