Publié le 15 septembre 2018

ENVIRONNEMENT

[Science] Le changement climatique menace les cultures céréalières, aliment de base pour 4 milliards d’humains

Déjà connus pour leurs impacts sur les cultures, les nuisibles pourraient voir leur effet dévastateur se multiplier avec le réchauffement climatique. En effet, des scientifiques ont démontré que plus il fait chaud, plus ces insectes ravageurs ont faim et plus se reproduisent. Résultat : les pertes de rendement pour le maïs, le blé et le riz augmenteraient de 10 à 50 % pour chaque degré supplémentaire.

Les experts ont démontré que plus ils faisaient chauds, plus ces insectes avaient faim et plus ils se reproduisaient.
@PxHere

Après un été caniculaire, il n’en est pas fini des mauvaises nouvelles pour les agriculteurs. Selon une nouvelle étude scientifique, publiée fin août dans la célèbre revue Science, des chercheurs ont évalué l’impact du changement climatique sur les cultures céréalières.

Selon leurs découvertes, les pertes de rendement pour le maïs, le riz ou encore le blé pourraient augmenter de 10 à 25 % pour chaque degré de réchauffement supplémentaire. Les responsables sont les insectes ravageurs. Si ces derniers consomment déjà 5 à 20 % des principales cultures céréalières, leur pouvoir de nuisance pourrait bien croître encore avec une hausse de la température globale.

La France impactée

En effet, après avoir analysé 38 espèces de nuisibles différentes, les experts ont démontré que plus le mercure grimpe, plus ces insectes avaient faim et plus ils se reproduisaient. Conséquence : un rendement en baisse de 19 % pour le riz, de 31 % pour le maïs et de 46 % pour le blé !

Cette nouvelle est catastrophique pour les céréaliers. Les États-Unis, la Chine, la France seraient ainsi particulièrement impactés puisque ce sont les principaux pays producteurs. En 2014, une étude de l’université américaine de Stanford concluait déjà que les récoltes de blé et d’orge en Europe pourraient chuter de 20 % d’ici 2040 dans un scénario 2°C.

Cette étude constitue également une nouvelle preuve de la menace que le changement climatique fait peser sur notre alimentation. Une autre étude publiée cet été dans la revue Nature Climate estimait aussi qu'avec le réchauffement climatique, les aliments de base allaient perdre en protéines, fer ou zinc.

Concepcion Alvarez, @conce1 


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Agriculture

Avec ou sans pesticides, bio ou OGM, les modes de production agricole jouent un rôle déterminant sur la biodiversité et la pollution. Le développement massif de monocultures comme celle de l’huile de palme dans certaines régions entraine des problèmes variés dont la déforestation.

Cartel du cacao plan de survie producteur

Le Cartel du cacao veut sauver les producteurs face aux industriels du chocolat

C'est un plan de survie inédit. Alors que la majorité des cacaoculteurs vivent avec moins de trois dollars par jour, les deux plus gros producteurs de cacao au monde, la Côte d'Ivoire et le Ghana, ont noué une alliance pour remonter les prix du cacao, trop instables et bas. Si les industriels comme...

Agriculture champs pesticide

La France reste accro aux pesticides après une spectaculaire hausse de leur utilisation en 2018

C'est une hausse exceptionnelle. De 2017 à 2018, l'utilisation des pesticides en France a augmenté de 24 % malgré les promesses de la FNSEA, le principal syndicat agricole, de réduire la dépendance des agriculteurs aux produits phyto. Cette évolution sonne comme un échec pour les pouvoirs publics,...

La france a un probleme avec alcool

Poids économique et culturel : Le gouvernement a renoncé à s'associer au mois de janvier sans alcool

En France, chaque année, l'alcool tue 41 000 personnes. Pour prévenir ce désastre, des associations ont lancé le Dry January, un mois de janvier sans alcool. Mais le projet n'a pas reçu le soutien du gouvernement. En cause, le poids des lobbys de l'alcool mais aussi le poids culturel du vin dans...

Cargill elevage reduction empreinte carbone viande

De "pire entreprise du monde", le géant de l'agroalimentaire Cargill veut devenir le champion de la viande responsable

Le géant Cargill, un des plus gros négociants de matières premières agricoles et de production de viande au monde, veut réduire de 30 % ses émissions de gaz à effet de serre. Le groupe, qualifié de "pire entreprise du monde" dans un rapport de l'ONG Mighty Earth, a notamment investi dans les...