Publié le 29 août 2018

ENVIRONNEMENT

Le réchauffement climatique va réduire la qualité des aliments

Plus de C02, moins de nutriments. Une étude publiée dans la revue Nature Climate Change vient de montrer qu'avec le réchauffement climatique et une hausse des émissions de CO2, les aliments de base allaient perdre en protéines, fer ou zinc. Le nombre de personnes souffrant de carences nutritionnelles va empirer d'ici 2050.

Avec le réchauffement climatique, le nombre de personnes atteintes de carences alimentaires va augmenter.
Pixabay

On savait déjà que le réchauffement climatique allait avoir un impact néfaste sur les cultures. Cette fois, une nouvelle étude publiée dans la revue Nature Climate Change, montre que la hausse des émissions de CO2 va appauvrir en nutriments des centaines d’aliments. Or, "en général, les humains tirent la majorité de leurs nutriments des plantes : 63 % des protéines alimentaires proviennent de sources végétales, ainsi que 81 % du fer et 68 % du zinc".

Baisse des teneurs en zinc, fer et protéine

Les chercheurs de l’université de Havard estiment que d’ici 2050, date à laquelle la concentration de CO2 pourrait atteindre 550 parties par million (ppm) contre 405 aujourd’hui, "les teneurs en protéines, fer et en zinc vont réduire de 3 à 17 %" pour les cultures de base essentiellement dans les pays en développement où l’apport en protéines est majoritairement d’origine végétale.

Au niveau mondial, le nombre de personnes souffrant de carence en protéines augmenterait de 122 millions. Concernant une insuffisance en zinc, cela toucherait 175 millions de personnes en plus des 1,5 milliard d’individus déjà touchés par ce problème. "Pour le fer, 1,4 milliard de femmes en âge de procréer et d’enfants de moins de 5 ans vivent dans des pays où le taux d’anémie est supérieur à 20 % et perdraient 4 % de plus d’apport alimentaire en fer", soulignent les chercheurs.

Le riz, aliment de base de la moitié de l'humanité, touché 

Cette étude, qui s’est focalisée sur 151 pays et 225 espèces végétales, vient conforter les résultats de recherches publiés en mai dans la revue Science Advances. Grâce à plusieurs expérimentations, les chercheurs ont démontré que la hausse de dioxyde de carbone faisait perdre au riz sa valeur nutritionnelle.

"L’effet pourrait être dévastateur dans les pays consommateurs de riz où environ 70 % des calories et la plupart des nutriments viennent du riz", expliquait à l’AFP Adam Drewnowski, professeur d’épidémiologie à l’Université de Washington. Le riz est l’aliment de base de la moitié de l’humanité.

Marina Fabre @fabre_marina 


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Agriculture

Avec ou sans pesticides, bio ou OGM, les modes de production agricole jouent un rôle déterminant sur la biodiversité et la pollution. Le développement massif de monocultures comme celle de l’huile de palme dans certaines régions entraine des problèmes variés dont la déforestation.

Manifestation anti mercosur GroupeFDSEA51

Coup de frein pour l'accord de libre échange UE-Mercosur après le rejet des députés néerlandais

Les députés néerlandais viennent de s'opposer à l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Mercosur. Leur rejet marque un coup de frein à ce traité qui doit être ratifié par chaque membre de l'UE pour entrer en vigueur. Alors que la France s'était finalement opposée à cet accord pour...

Crise alimentaire france

Créer une sécurité sociale de l'alimentation alors qu'un Français sur cinq souffre d'insécurité alimentaire

Plusieurs organisations dont Ingénieurs sans frontière et la Confédération paysanne militent pour étendre la sécurité sociale à l'alimentation. Cela permettrait à des millions de Français de se nourrir correctement et aux agriculteurs, conventionnés par cette Sécurité sociale selon des critères...

Agriculture invendus coronavirus

Fromages, pommes de terre, bières... Des montagnes d'invendus s'accumulent chez les producteurs faute de débouchés

C'est un des effets du Covid-19 et du confinement. Avec la fermeture des chaînes de fast-food, des restaurants, des bars... Les agriculteurs ont perdu d'importants débouchés. Les producteurs de pommes de terre ont 450 000 tonnes de tubercules sur les bras, les brasseurs ont perdu 10 millions de...

Coronavirus crise alimentaire mondiale FAO FIDA PAM Michael Tewelde

Coronavirus : L'aggravation de la crise alimentaire dans le monde pointe un risque d'explosion sociale

Derrière la pandémie de Covid-19, se cache une "pandémie de la faim". Selon les estimations du Programme alimentaire mondial, le nombre de personnes souffrant d'insécurité alimentaire aiguë dans le monde devrait doubler à cause du Coronavirus, atteignant 250 millions d'humains d'ici la fin 2020. Une...