Publié le 30 janvier 2018

ENVIRONNEMENT

Réchauffement climatique : Mars mise sur du chocolat génétiquement modifié pour sauver son business model

Les plantations de cacao sont, selon plusieurs chercheurs, menacées par le réchauffement climatique tant elles ont besoin d'humidité. Le groupe agroalimentaire Mars, dont le business model dépend entièrement du chocolat, s'est engagé à réduire son empreinte carbone. Mais "ce n'est pas suffisant", estime le groupe. Il  mise désormais sur des plantes génétiquement modifiées plus résistantes. 

Le cacao a besoin de pluies abondantes pour se développer, il est donc menacé par le réchauffement climatique.

Le chocolat existera-t-il encore en 2050 ? Selon des experts américains de la National Oceanic and Atmospheric Admnistration, agence d’observation océanique et atmosphérique, le réchauffement climatique pourrait avoir des conséquences désastreuses sur le cacao. Cette plante a en effet besoin d’un sol riche en azote et d’une forte humidité pour se développer. Or, une hausse des températures de 3°C ou plus, comme l'est la tendance actuelle, assécherait trop les sols.

Pour Mars, réduire son empreinte carbone ne sauvera pas le cacao

De quoi alerter les gros groupes dont le business model se base sur la production de cacao. C’est notamment le cas de Mars. La société connue pour ses barres chocolatées a annoncé vouloir réduire de 67 % son empreinte carbone d’ici 2050. Mais elle assure aussi que ce ne sera pas suffisant.

"Il y a de forts engagements dans le secteur mais franchement, nous ne pensons pas que nous y arriverons collectivement assez rapidement", a avoué Barry Parkin, responsable du développement durable de Mars, interrogé par Bussiness Insider. La solution ? Modifier génétiquement les plantes de cacao pour qu’elles puissent se développer malgré une sécheresse importante.

Remplacer certains gènes par des plus résistants 

La société a ainsi promis d’investir 1 milliard de dollars dans l’initiative "Sustainability in a Generation". Dans ce sillage, l’université de Berkeley va utiliser la technique Crispr pour modifier l’ADN des cacaotiers. Ils vont isoler des gènes qui fragilisent la plante en cas de sécheresse et les remplacer par des gènes plus résistants.

La technique d’édition du génome CISPR-Cas9 permet facilement et précisément d’inactiver ou de modifier des gènes. Des chercheurs de l’université des sciences agroalimentaires de Floride pensent ainsi par exemple l’utiliser pour développer des vaches adaptées au réchauffement climatique. Une fuite en avant ? 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Agriculture

Avec ou sans pesticides, bio ou OGM, les modes de production agricole jouent un rôle déterminant sur la biodiversité et la pollution. Le développement massif de monocultures comme celle de l’huile de palme dans certaines régions entraine des problèmes variés dont la déforestation.

Vin

Mildiou, baisse de la consommation en France… À Bordeaux, le monde de la vigne est sous pression

La coupe est pleine. Alors que les vendanges viennent à peine de commencer, les viticulteurs du Bordelais ne peuvent que constater l’ampleur des dégâts. 90% des vignes ont été touchées par le mildiou. Du jamais vu. Et cela vient s’ajouter à la crise économique que traverse depuis années ce...

Agriculture pesticide Istock DZMITRY PALUBIATKA 01

Glyphosate : Bruxelles veut une réautorisation de l'herbicide controversé jusqu'en 2033

Le vent tourne. La Commission européenne propose de renouveler pour 10 ans le glyphosate, considéré comme cancérogène probable par l'OMS. La position de la France est très attendue. Alors qu'elle avait défendu un renouvellement de seulement 3 ans en 2017, elle a aujourd'hui changé d'avis et devrait...

Pexels jonathan petersson 540925

Mangera-t-on le même pain en 2050 : Face au changement climatique, le blé français se transforme

Pain, pâte, couscous... Le catalogue des graines de blé se renouvelle pour mieux résister à la crise climatique. Alors que les agriculteurs, sélectionneurs et industriels de l'agro-alimentaire misent sur la recherche variétale, certains vont jusqu'à détrôner l'épi blond au profit d'autres céréales.

Tomates serres unsplash

Volte-face : Les tomates bio cultivées sous serre en hiver de nouveau autorisées en France

À Noël, il sera désormais possible de trouver de belles tomates bien rouges et de surcroît biologiques sur la table du réveillon. Le Conseil d’Etat a réautorisé la vente hors saison de tomates, courgettes, concombres, poivrons et aubergines bio cultivés sous serre en France. Ce qui n'était plus le...