Publié le 31 août 2018

ENVIRONNEMENT

Glyphosate : un agriculteur français atteint d’un cancer porte plainte contre Monsanto

Revigoré par la condamnation de Monsanto aux États-Unis, un agriculteur français va porter plainte pour "empoisonnement" contre la firme américaine. Il estime que l'utilisation pendant une trentaine d'années du Roundup, l'herbicide au glyphosate phare de Monsanto, a provoqué son cancer de la prostate. 

Pendant plus de 30 ans, Jean-Claude Terlet a pulvérisé ses champs de Roundup.
Pixabay

La récente condamnation de Monsanto aux États-Unis semble avoir des répercussions en France. Jean-Claude Terlet, un maraîcher de Celles-sur-Aisne a décidé de porter plainte pour "empoisonnement" contre le géant américain Monsanto qu’il estime être responsable de son cancer de la prostate.

"Depuis que j’ai été opéré, je manifeste tous les jours une fatigue générale. Point de vue sexuel, c’est fini… j’ai une incontinence totale avec port de couche tous les jours, deux à trois fois par jour. Sur un marché, vous imaginez, c’est désagréable. Je me sens vraiment diminué", confie-t-il.

0,25 mg de glyphosate par litre dans les urines

Pendant plus de 30 ans, jusqu’en 2015, l’agriculteur a utilisé du Roundup, herbicide donc le principal agent actif est le glyphosate. Or, en faisant une analyse d’urine à la suite de son diagnostic, il a trouvé 0,25 mg de glyphosate par litre. "C’est énorme. Je jure qu’en fin de compte mon cancer a été causé par ça, d’autant plus que dans cette analyse-là aucun autre produit de traitement n’apparaît".

Jean-Claude Terlet veut y croire, ragaillardi par la condamnation de Monsanto à verser 290 millions de dollars de dommages à Dewayne Johnson, un jardinier américain atteint d’un cancer qu’il incombe lui aussi au Roundup. Le tribunal de San Francisco a jugé que la multinationale n’avait pas informé les utilisateurs du possible danger de son herbicide.

Une autre plainte de la famille Grataloup sur le glyphosate 

En France, Monsanto est également poursuivi pour une autre plainte concernant le glyphosate. Elle a été lancée par la famille Grataloup dont le fils, Théo, est né en 2007 avec de graves malformations de l’œsophage et du larynx. La mère, Sabine, a désherbé sa carrière d’équitation avec du Glyper, un générique du Roundup, alors qu’elle était enceinte. Or, une publicité affirmait que ce produit n’était pas nuisible. La famille espère prouvait le lien entre les malformations de Théo et le Glyper.

Leur combat rejoint celui de Paul François. Ce céréalier charentais a fait condamner Monsanto après avoir été gravement intoxiqué par l’herbicide Lasso, interdit depuis en France. Le jugement a été confirmé en appel, mais annulé par la Cour de Cassation, le combat judiciaire se poursuit. 

Marina Fabre avec AFP


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Agriculture

Avec ou sans pesticides, bio ou OGM, les modes de production agricole jouent un rôle déterminant sur la biodiversité et la pollution. Le développement massif de monocultures comme celle de l’huile de palme dans certaines régions entraine des problèmes variés dont la déforestation.

Coronavirus crise alimentaire mondiale FAO FIDA PAM Michael Tewelde 01

Flambée des matières premières agricoles : la crise qui monte dans l’ombre de la pandémie

Blé, soja, maïs, colza... les prix des matières premières agricoles ont flambé en 2020 et la hausse se poursuit cette année. Si l'appétit de la Chine, qui reconstitue ses stocks à prix fort, explique en partie cette envolée, la pandémie de Covid-19 déstabilise le système alimentaire mondial au...

Grippe aviaire Alain Pitton NurPhoto NurPhoto via AFP

Grippe aviaire transmis à l’humain en Russie : comment l’élevage industriel favorise les pandémies

Pour la première fois, la souche H5N8 de la grippe aviaire a franchi la barrière interespèce en contaminant plusieurs hommes en Russie. Si la France, qui a abattu trois millions de volailles pour limiter la propagation du virus, affirme qu'il n'y a "pas de risque de transmission à l'Homme" sur le...

Legumes pixabay

Repas sans viande dans les cantines de Lyon : une polémique sans fondement

Le maire écologiste de Lyon a imposé un seul plat, sans viande, aux enfants de la cantine créant une vive polémique. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'est ainsi ému d'une mesure "excluant les classes populaires" dont les enfants mangeraient moins de viande. De nombreuses études montrent...

Petit cochon pixabay

Comment le bien-être animal est devenu un enjeu économique pour l’agroalimentaire

Face à la pression des consommateurs et des associations, les entreprises cherchent à améliorer les conditions d'élevage, de transport ou encore d'abattage des animaux. Plusieurs expérimentations sur la castration des porcs ou le pâturage des vaches liant éleveurs, distributeurs et chercheurs ont...