Publié le 24 novembre 2019

ÉNERGIE

[Bonne Nouvelle] À Metz, PSA transforme peu à peu son usine de moteurs thermiques en chaîne de moteurs électriques

Le constructeur automobile PSA a inauguré fin novembre sa première ligne de montage de moteurs électriques, implantée dans son usine de Trémery, près de Metz (Moselle), pour équiper trois premiers modèles.

Inauguration de la chaine de moteurs electriques de l usine PSA de Tremery PSA
PSA a inauguré sa chaîne de production de moteurs électriques de Trémery le 20 novembre.
@PSA

Cette "ligne d'assemblage de chaîne de traction 100 % électrique" fournira les versions électriques de la Peugeot 208, de la DS3 Crossback et de l'Opel Corsa qui seront commercialisées à partir de début 2020, a expliqué Yann Vincent, directeur industriel de PSA. Sa capacité de production, de 120 000 moteurs par an aujourd'hui, montera à 180 000 au second semestre de 2020.

À partir de 2022, la cadence montera fortement, à 900 000 unités annuelles, grâce à la création à Trémery d'une coentreprise avec l'industriel japonais Nidec, explique Marc Bauden, directeur de l'usine de Trémery. L'usine a produit 1,8 million de moteurs thermiques (essence et diesel) l'an dernier avec un effectif de 2 500 salariés, mais ce volume diminuera à 1,6 million d'unités dès cette année, du fait de la baisse des motorisations diesel, ont rappelé les dirigeants de PSA.

100 % de la gamme électrifiée

L'installation de la nouvelle ligne, qui a représenté un investissement de 10 millions d'euros, marque un "tournant" pour l'usine qui a longtemps été la plus importante de moteurs diesel au monde, tous constructeurs confondus, a souligné Marc Bauden. Elle rend aussi "le site emblématique de la transformation du groupe pour répondre à l'immense défi, environnemental et réglementaire, de la transition énergétique" de l'industrie automobile, a déclaré Yann Vincent, directeur industriel de PSA.

PSA prévoit de "proposer une version électrifiée pour 100 % de sa gamme de véhicules en 2025", a-t-il rappelé. Trémery sera l'unique site de fabrication de moteurs électriques du constructeur, ses capacités permettant de faire face aux besoins de volumes attendus "pendant de nombreuses années", assure Yann Vincent.

Selon ce dernier, la conversion à l'électrique n'aura "aucun impact sur l'emploi dans les cinq ans" à Trémery, bien que la fabrication d'un moteur électrique demande "30 % de volume de travail en moins" qu'un essence ou un diesel. "C'est un point que nous surveillons de près, avec les organisations syndicales", a-t-il souligné.

La Rédaction avec AFP


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Mobilité durable

Le secteur des transports est le principal émetteur de CO2 en France. Pour limiter ce type de nuisance, la mobilité durable favorise l’éco mobilité avec les transports doux (vélo, marche à pied, transport fluvial ou ferroviaire) et le recours aux transports en commun sous toutes les formes (covoiturage, auto-partage, etc.)

Mobilite durable CCO

[Coronavirus, le jour d’après] Accélérer la transformation du secteur automobile pour préserver l’industrie

La pandémie de coronavirus a mis à l’arrêt quasi-total le secteur automobile. Le choc est d’autant plus sévère que l’industrie est déjà fragilisée par de profondes mutations, tant organisationnelles, technologiques avec l’arrivée du véhicule électrique, que structurelles avec l’avènement de nouveaux...

Coradia Continental Alstom DesignStyling

En rachetant Bombardier, Alstom peut-il vraiment devenir un champion de la mobilité durable ?

Après avoir voulu fusionner avec Siemens, Alstom vient de signer un protocole d’accord pour racheter Bombardier Transport et ainsi devenir le numéro 2 mondial du train. Si son PDG, Henri Poupart-Lagarde, vante un moyen de devenir un champion de la mobilité durable, les syndicats craignent des...

Aile volante airbus Maveric Airbus

[Bonne Nouvelle] Airbus repense la forme des avions pour moins consommer

L'avionneur européen Airbus a dévoilé au salon aéronautique de Singapour un modèle réduit d'aile volante destiné à étudier de nouvelles architectures pour les avions de ligne du futur moins gourmands en carburant.

Train de nuit OBB autriche

[Bonne nouvelle] Alternative à l’avion : un nouveau train de nuit relie Vienne à Bruxelles

Le train va-t-il réussir à détrôner l'avion pour des trajets de moyenne distance ? En Autriche, c'est le pari de la compagnie ferroviaire OBB. Elle vient d'inaugurer une nouvelle ligne de nuit qui permet de relier Vienne, en Autriche, à Bruxelles, en Belgique. Une solution écologique de plus en plus...