ADEME

L'ADEME ou Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie, établissement public sous tutelle des ministres en charge de l'écologie, de la recherche et de l'énergie, est au cœur des problématiques de développement durable et de transition énergétique. Elle a été crée en 1991 afin de faciliter la coordination entre les opérations ayant pour objet la protection de l'environnement.

L'ADEMEmet ses capacités d'expertise et de conseil au service des entreprises, des collectivités locales, des administrations et du grand public. Elle participe au financement des projets qui visent la réduction des impacts environnementaux comme la maîtrise des énergies, la gestion des déchets, les énergies renouvelables, la lutte contre le bruit et la qualité de l'air, qui sont les 5 grands domaines d'action de l'ADEME.

L'ADEME dispose de compétences scientifiques et techniques pour développer des solutions respectueuses de l'environnement, des compétences d'expertise et de conseil pour accompagner les décideurs dans leurs choix et elle possède aussi un centre de ressources qui collecte les résultats de toutes les études menées sur le terrain.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

Énergies renouvelables : le crowdfunding est-il fiable ?

En quelques années, les projets d’énergies renouvelables financés par des plateformes participatives ont considérablement augmenté. Entre investisseurs particuliers en quête de sens et entreprises qui souhaitent favoriser l’adhésion de projets d’énergies renouvelables, une dynamique est...

La politique de l'autruche des entreprises pétrolières et gazières

Les entreprises pétrolières et gazières "sous-estiment systématiquement" la progression des technologies bas carbone. C’est ce qu’affirme un rapport publié hier par deux think tanks de référence en Angleterre. Une politique qui permet de rassurer les investisseurs mais qui empêche surtout...

Transition énergétique : 500 000 emplois en 2050 ?

La transition énergétique pourrait créer 500 000 emplois durables d’ici 2050 en France. C’est ce qu’estime l’association NegaWatt dans son scénario 2017-2050 pour une France propre. Elle alerte sur la nécessité d’anticiper les reconversions dans les secteurs en destruction.