ADEME

Créée en 1991, l’Agence de l’Environnement et de la maîtrise de l’Énergie (ADEME) est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC). Elle est sous la tutelle de plusieurs ministères : Recherche et Innovation, Transition écologique et solidaire, Enseignement supérieur. Elle participe à l’implémentation des politiques publiques environnementales, énergétiques et liées au développement durable. Elle intervient auprès d’acteurs publics et privés au travers de quatre types d’expertise : l’appui à la connaissance, convaincre & mobiliser, le conseil, et l’aide à la réalisation (via des soutiens financiers). Ses priorités stratégiques et missions recouvrent l’appui auprès de l’État dans la transition énergétique, mais aussi la conduite du changement qui touche tant les entreprises et les collectivités que la société dans son ensemble.

Ses expertises touchent à douze thèmes :

  • Énergies renouvelables – EnR : production, réseaux et stockage
  • Air et bruit
  • Bâtiment
  • Mobilité et transports
  • Urbanisme et aménagement
  • Sols pollués
  • Déchets
  • Consommer autrement
  • Développement durable
  • Produire autrement
  • Économie circulaire
  • Changement climatique

Depuis début 2019, les soutiens financiers liés à l’ADEME ont considérablement évolué. Celle-ci déploiera des soutiens financiers gradués et favorisera la mise en œuvre de références régionales et nationales. Ce nouveau dispositif sera organisé en quatre familles d’aides couvrant l’ensemble des thématiques de soutien de l’ADEME :

  • Réduction des consommations d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre (GES)
  • Développement des énergies renouvelables et de l’économie circulaire
  • Reconversion des friches et sites pollués Amélioration de la qualité de l’air intérieur ou extérieur.
Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

À Paris, passer à 30 km/h maximum n'est pas utile pour l'environnement... mais ce n'est pas l'objectif

Faire rouler les voitures à 30 km/h dans Paris ne fait pas baisser les émissions de CO2, au contraire même. Mais cette mesure, en vigueur depuis le 30 août, ne vise pas cet objectif. Officiellement, il s’agit d’accroître la sécurité et d’abaisser le bruit. En réalité, la mesure pourrait...

Pollution de l’air : l'État est condamné à payer 10 millions d'euros, un record

Malgré les avertissements répétés du Conseil d'État, le gouvernement n'a pas réussi à abaisser les niveaux de pollution de l'air en dessous des normes sanitaires. L'État est donc condamné à payer 10 millions d'euros pour le premier semestre, une astreinte historique. Si, dans six mois, le...

Pollution sonore : le coût sanitaire et économique du bruit est estimé à 155 milliards d'euros par an en France

Près d’un quart de la population française assure souffrir du bruit, particulièrement en Ile-de-France et les grandes villes. L’Ademe et le Conseil national du bruit a essayé de mesurer le coût social de cette nuisance en matière de santé, de bien-être et de productivité. Le montant...


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable