Syndicat des énergies renouvelables

Le Syndicat des énergies renouvelables (SER) se présente comme une organisation regroupant plusieurs milliers d’acteurs variés (entreprises, installateurs, associations, etc.), de taille locale comme mondiale, et qui incarnent les multiples filières du secteur. Il se fixe pour but d’appuyer la compétitivité de filières industrielles qui s’inscrivent dans la préservation de l’environnement et contribuent en même temps à garantir l’indépendance énergétique de la France.

À ce titre, le SER entend développer la part des énergies renouvelables du mix énergétique français et de défendre les intérêts des professionnels de ce secteur, notamment en assurant leur export à l’international. Il intervient aux niveaux national comme supranational pour contribuer à l’élaboration et à la mise en œuvre de programmes adéquats, participe au développement de textes législatifs et réglementaires, et organise des colloques annuels dédiés à des types d’énergie spécifiques (éolien, biomasse, etc.).

À ce jour, le Syndicat a créé cinq marques : AQPV (Alliance Qualité Photovoltaïque), Flamme Verte (Label de chauffage de bois), France Solar Industry, French Fire et Windustry France. Il est enfin partenaire d’une trentaine d’acteurs publics et privés, nationaux et internationaux.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

Transition écologique: la capacité de François de Rugy à changer de cap mise en question

Nommé une semaine après la démission fracassante de Nicolas Hulot, François de Rugy est attendu sur les actes et sa capacité à porter un changement de cap nécessaire. Une capacité qui reste à démontrer selon les ONG, les personnalités politiques et les acteurs économiques.

Éolien offshore : Emmanuel Macron maintient les six projets mais diminue le soutien public de 15 milliards d’euros

Les six premiers projets de parcs éoliens en mer français vont pouvoir se poursuivre mais l'État va réduire de 15 milliards d'euros le soutien public dont ils vont bénéficier, a annoncé le Président de la République. La filière se dit toutefois satisfaite de pouvoir continuer ces projets.

Eolien : le gouvernement veut écarter plus rapidement les recours contre les nouveaux projets

Le gouvernement a dévoilé jeudi des mesures pour accélérer le déploiement de l'éolien terrestre en France, et notamment abréger les recours. En France ceux-ci ralentissent les développements des projets qui peuvent prendre jusqu’à 9 ans pour aboutir.


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable