Particules fines

Les particules fines sont une forme de pollution de l’air, surtout dans les zones urbaines. Ce sont des microparticules invisibles à l’œil nu, nettement plus petites que le diamètre d’un cheveu. Elles sont en suspension dans l’air. Elles existent naturellement et sont transportées par les vents, mais leur concentration est accentuée par les activités humaines. Ses trois principales sources anthropiques sont les motorisations Diesel, les centrales à charbon et le chauffage urbain.

Elles sont dangereuses pour la santé car elles s’infiltrent jusque dans les bronches et alvéoles pulmonaires, ce qui déclenche une inflammation. Les populations les plus touchées sont les personnes âgées, les nourrissons, les femmes enceintes et c’est un facteur aggravant pour les personnes déjà atteintes de maladies respiratoires. A court terme, les conséquences sont la toux et l’asthme, et des allergies.  A long terme, les particules fines peuvent provoquer des cancers et réduire l’espérance de vie.

Leur concentration dépend de la zone géographique et du climat : lorsqu’elle dépasse les 80 microgrammes par mètre cube d’air, une alerte pollution est lancée dans la région concernée, selon le seuil établi par la Commission Européenne. L’Union européenne a établi des directives concernant la qualité de l’air. Si une concentration trop élevée dure trop longtemps au même endroit, le pays en tort peut subir des sanctions. Selon l’Agence européenne pour l’environnement (AEE), la pollution de l’air provoque la mort prématurée de 500 000 personnes chaque année.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

Uber émet autant de CO2 que 250 000 voitures chaque année à Paris et Londres

[MAJ le 29/01] Alors que le géant des VTC fait face à des scandales à répétition concernant des agressions sexuelles et des usurpations d’identité de la part de ses chauffeurs, il doit aussi faire face à une polémique concernant son impact environnemental. Selon les calculs d’une coalition...

Depuis 10 jours, New Delhi et ses 20 millions d'habitants suffoquent sous une épaisse pollution

La qualité de l'air ne s'améliore pas dans la capitale indienne malgré la circulation alternée et la fermeture de certaines usines. Depuis 10 jours, New Delhi vit sous un épais brouillard de pollution. La faible vitesse du vent et les températures basses piègent le smog dans la mégalopole,...

Planter des arbres pour sauver la planète : mythe ou réalité ?

Cette semaine, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) va publier un nouveau rapport sur le changement climatique et l’utilisation des terres alors que les activités humaines affectent 72 % de la surface terrestre. Face à ce constant, de nombreux...


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable