Esclavage moderne

L’esclavage moderne qualifie les pratiques d’exploitation par le travail mettant en péril la dignité et les droits humains : travail forcé, privation de liberté, déshumanisation, etc.

L’Organisation internationale du travail (OIT) a adopté en 1957 une convention dans l’objectif de supprimer « le travail forcé et obligatoire ».  Dans le monde entier, les pratiques d’esclavage moderne se poursuivent avec l’exploitation sexuelle, la servitude pour dettes ou le travail des enfants.

Pour mettre fin à l’esclavage moderne, de nombreuses ONG et organisations se mobilisent mais des relais juridiques sont nécessaires, notamment pour encadrer les pratiques réalisées dans les chaînes d’approvisionnement. En 2015, le parlement britannique a adopté une loi sur l’esclave moderne (Modern Slavery Act), obligeant les entreprises dont le chiffre d’affaires dépasse 51 millions d’euros à publier un bilan sur le dispositif qu’elles mettent en place pour lutter contre l’esclavage moderne. Une proposition de loi du même ordre a également été faite aux Etats-Unis au mois de juillet.  

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

ODD : La France, parmi les bons élèves européens, doit néanmoins progresser sur l’esclavage moderne dans le secteur des minerais

Un nouveau rapport publié ce lundi 5 décembre montre que la France arrive au 11e rang des pays européens en matière de progression vers la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) d’ici 2030. Mais le pays doit notamment progresser sur les ODD liés à la consommation et à la...

Qatar 2022 : avec la mise en examen de Vinci, les controverses se multiplient à l’approche de la Coupe du monde

Travail forcé, mauvaises conditions d’hébergement, réduction en servitude… une filiale de Vinci vient d’être mise en examen en raison de ses pratiques sociales sur ses chantiers au Qatar, accusations que le groupe de BTP réfute. À seulement quelques jours de l’ouverture de la Coupe du...

L’Ubérisation des livreurs pourrait voler en éclat en Europe

C'est une directive européenne qui pourrait faire tomber le modèle des plateformes numériques comme Uber et Deliveroo. Bruxelles a dévoilé le 9 décembre un projet qui entend encadrer le statut des travailleurs indépendants, pour mieux protéger ces derniers. Un "camouflet" pour les...


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable