Banque mondiale

La Banque mondiale, créée en 1944, est constituée de 189 pays membres et son siège se trouve à Washington. Ils sont représentés par un Conseil des Gouverneurs, généralement composé des ministres des Finances, ou du Développement des pays membres. Une réunion a lieu chaque année  lors des Assemblées annuelles des Conseils des Gouverneurs du Groupe de la Banque Mondiale et du Fonds monétaire international (FMI).

Le président actuel du groupe est Jim Yong Kim. Sélectionné par le Conseil des Administrateurs pour un mandat renouvelable de 5 ans, il préside les réunions et prend en charge la gestion générale de la Banque. Le conseil des Administrateurs se réunit deux fois par semaine afin de superviser le reste des activités de la banque.

Les deux principaux objectifs de la Banque mondiale sont de mettre fin à l’extrême pauvreté en l’espace d’une génération et de promouvoir une propriété partagée :

  • Réduire à 3 % le nombre de personnes vivant avec moins de 1,90 dollar/jour d’ici 2030 ;
  • Favoriser dans tous les pays la croissance du revenu des 40 % les plus pauvres.

La Banque mondiale travaille en collaboration avec de nombreux organismes internationaux, bailleurs de fonds, associations universitaires ou professionnelles dans le but de mieux coordonner les politiques et pratiques d’aide pour les pays. 

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

Ngozi Okonjo-Iweala, première femme et première africaine nommée à la tête de l'OMC

L'économiste Ngozi Okonjo-Iweala prendra son poste de directrice générale de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) dès le 1er mars. Nommée lundi 15 février, elle est la première femme et la première dirigeante africaine a prendre la tête de l'Organisation. Le défi à relever est...

Face à la réalité du changement climatique, la question de l’adaptation commence (enfin) à prendre de l’ampleur

Les 25 et 26 janvier se tenait le tout premier sommet international consacré à l'adaptation climatique. Le sujet peinait à émerger face à celui de la réduction des émissions, jugé jusqu'alors comme prioritaire. Mais les dégâts du changement climatique se faisant déjà largement sentir, les...

Réfugiés climatiques : un sans-papier bangladais autorisé à rester en France pour des raisons environnementales

La France a-t-elle accueilli son "premier réfugié climatique"? Dans une décision inédite, la cour d'appel de Bordeaux a annulé l'obligation de quitter le territoire français d'un Bangladais souffrant de problèmes respiratoires chroniques. Outre l'aspect médical, le tribunal a estimé que...


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable