Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA)

Fondée en 1957 et sise à Vienne en Autriche, l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) fut initialement créée comme organisme mondial de « L’atome pour la paix ». Sa double mission est ainsi de promouvoir et contrôler l’atome à des fins de technologies nucléaires sûres, sécurisées et pacifiques. À ce titre, elle invite les établissements de recherche de ses États-membres à travailler de concert dans des « projets de recherche coordonnée » au sein de domaines d’application variés : agriculture, santé humaine, industrie, hydrologie, environnements terrestre et marin, énergie nucléaire et études économiques, sûreté et sécurité nucléaires. Plus généralement, l’Agence dispose de programmes thématiques, de missions d’examen et de conseil, de services de laboratoire ainsi que de plusieurs bases de données.

L’AIEA se concentre sur trois grands thèmes distincts :

  • Technologie et applications nucléaires : énergie ; santé ; répondre aux questions environnementales ; eau ; alimentation et agriculture ; industrie ; science nucléaire
  • Sûreté et sécurité nucléaires : facteurs humains et organisationnels ; cadre gouvernemental, juridique et réglementaire ; sûreté des installations nucléaires ; radioprotection ; sécurité des matières nucléaires et autres matières radioactives ; gestion des déchets radioactifs et du combustible usé ; transport ; préparation et conduite des interventions d’urgence
  • Garanties et vérifications : principes de base des garanties de l’AIEA ; application des garanties ; cadre juridique des garanties ; assistance aux États.

L’Agence s’inscrit en outre dans les Objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU, contribuant à la réalisation de neuf d’entre eux :

  • Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable.
  • Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge.
  • Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau.
  • Garantir à tous l’accès à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable.
  • Bâtir une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager l’innovation.
  • Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre le changement climatique et ses répercussions.
  • Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable.
  • Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, les exploiter et gérer les forêts de façon durable, lutter contre la désertification, enrayer et inverser la dégradation des terres et arrêter la perte de la biodiversité. Renforcer les moyens de mettre en œuvre et de revitaliser le Partenariat mondial pour le développement durable.