Publié le 07 juin 2020

SOCIAL

[Bonne Nouvelle] La justice américaine donne raison aux Sioux sur les risques environnementaux du pipeline Dakota Access

C’est une victoire inattendue pour les tribus indigènes américaines qui s’opposent depuis des années à la construction du Dakota Access, un pipeline de plus de 1 800 kilomètres. Trois ans après son entrée en service, la justice américaine a remis en cause l’autorisation d’exploitation de l’oléoduc qui passe par le territoire ancestral de ces tribus. La compagnie Energy Transfer Partners a un mois pour présenter une nouvelle étude d’impact environnemental, sous peine de voir son autorisation suspendue.

Les Sioux viennent de remporter une victoire juridique contre le projet du Dakota access pipeline. Mais celle-c demande à être confirmée. i
Robyn Beck / AFP

Après des années de protestations contre la construction de l’oléoduc, le Dakota Access est devenu l’un des plus forts symboles de la lutte des populations autochtones contre le changement climatique et la préservation de leurs terres. Et les 300 tribus qui se battent juridiquement contre la compagnie pétrolière qui l’exploite, Energy Transfer Partners,  viennent de remporter une victoire juridique inattendue.

Fin mars, un juge fédéral a remis en question le permis d’exploiter le pipeline dans le Dakota du Nord, au nord des Etats-Unis. Celui-ci est pourtant en service depuis près de trois ans, après avoir reçu l’aval de l’actuel président américain. Mais son impact environnemental est vivement contesté par les 300 tribus Sioux qui vivent sur le territoire et qui craignent la contamination de l’eau du Missouri, le fleuve sous lequel une partie du pipeline transporte chaque jour près de 570 000 barils de pétrole.

L'impact environnemental et social du projet réexaminé

Selon le juge, le corps des ingénieurs des Armées, qui a délivré l’étude d’impact, n’a pas "correctement rempli ses fonctions". Celui-ci a en effet manqué de précision sur les questions environnementales comme la question des fuites potentielles et de la capacité de la compagnie à pouvoir détecter les écoulements de faible débit mais aussi sur les questions sociales. Il estime ainsi que l’évaluation est incomplète sur la façon dont le pipeline peut affecter les droits de pêche et de chasse de la tribu et la façon dont il pourrait peser de manière disproportionnée sur les tribus et autres communautés à risque et à faible revenus.

Cette décision n’est pas suspensive à ce stade. Le magistrat a exigé un réexamen environnemental du tracé. Les parties avaient également un mois pour le convaincre de suspendre (ou pas) le flux en attendant le résultat mais le Coronavirus a interrompu toutes les démarches. La bataille juridique va se poursuivre, quoi qu’il arrive, "tant que l’oléoduc ne sera pas fermé", a assuré l’avocat de EarthJustice, qui défend les tribus. 

Béatrice Héraud, @beatriceheraud


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Droits humains

Le respect des droits humains par les entreprises est devenu crucial pour les investisseurs ou les ONG. Elles dénoncent les violations commises contre des peuples autochtones ou les communautés locales ce qui peut compromettre de nombreux projets, en particulier dans le secteur extractif.

Serie TV

Six séries TV (dérangeantes) pour penser un monde plus juste

Traînant sur son canapé en regardant une série n’est pas toujours une perte de temps tant certaines sont passionnantes, marquantes, provocantes… Pour vous accompagner tout au long de l’été, la Rédaction de Novethic en a sélectionné six qui questionnent nos rapports à la santé, à la technologie, à...

Covid 19 villes faillite

Le Covid-19 pousse les villes du monde entier au bord de la faillite

Une ville sur dix en Italie est au bord de la banqueroute. Aux États-Unis, plusieurs municipalités, déjà en mauvaise santé avant la crise sanitaire, viennent de déposer le bilan. En France, la facture s'avère également salée pour les communes. Partout à travers le monde, les villes, qui ont été en...

Logiciel de reconnaissance faciale amazon

Amazon interdit à la police américaine d'utiliser sa technologie de reconnaissance faciale pendant un an

Mis sous pression par des associations de lutte contre le racisme, Amazon vient d'annoncer qu'il suspendrait temporairement sa collaboration avec la police américaine. Celle-ci ne pourra plus utiliser le logiciel de reconnaissance faciale du géant américain pendant un an, le temps que le Congrès...

Manifestation georges floyd Paris Samuel Boivin NurPhoto AFP

[Édito] Colère noire des jeunes en quête d’un monde plus juste

Le Covid 19 a paralysé l’économie mondiale pendant plusieurs semaines, mis à nu les inégalités sociales qui rongent les pays occidentaux et ainsi contribué à lever la colère qui s’exprime dans le monde entier contre les inégalités sociales. Les mouvements de manifestations rassemblent des foules...