Publié le 14 mars 2020

SOCIAL

[À l’origine] L’Organisation mondiale de la Santé, du choléra au coronavirus

Le 10 mars 2020, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a fait passer l’épidémie de Coronavirus Covid-19 au stade de pandémie. Dans la foulée, elle tançait l’inaction des gouvernements pour endiguer la propagation de la maladie. Depuis 170 ans, cet organisme onusien essaie de coordonner la réponse internationale aux grandes crises sanitaires mondiales.

Inauguration de l OMS en 1948
En grand, inauguration de l'OMS en 1948. En petit, inauguration de l'OIHP en 1907.
@WHO

L’origine de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS, WHO en anglais) remonte au 23 juillet 1851, date de la première conférence sanitaire internationale réunie à Paris. "L'objectif de cette conférence était d'harmoniser et de réduire au minimum les exigences conflictuelles et coûteuses de quarantaine maritime des différentes nations européennes", explique l’OMS.

Mais il faudra attendre 41 ans, en 1892, pour voir apparaître le premier traité international sur la santé. Il concerne la réponse aux épidémies de choléra. Il est signé à Venise lors de la septième conférence sanitaire internationale. Deux autres conventions sur le même sujet sont adoptées en 1893 et 1894. En 1897, à Vienne, une autre convention voit le jour pour endiguer la peste. Ces quatre initiatives seront consolidées en 1903 au sein d’une Convention sanitaire internationale.

Ce succès donne l’idée de créer une institution internationale sur la santé permanente. Ainsi, en 1902 Washington inaugure le Pan American Sanitary Bureau (Bureau sanitaire panaméricain), tandis qu’en 1907 ouvre à Paris l’Office international d'Hygiène publique (OIHP). En 1919, la société des nations (SDN) née de la première guerre mondiale, crée également un bureau sanitaire en réponse à l’épidémie de Grippe espagnole et ses 50 millions de morts. Les trois institutions collaboreront jusqu’à la seconde guerre mondiale, qui stoppera nette leurs activités.

Des maladies éradiquées

Dès 1945, à la fin du conflit, la création d’un nouvel organisme mondial de santé est proposée dès la naissance de l’Organisation des Nations unies (ONU). Après la mise en place d’un bureau temporaire en 1946, l’OMS fait ses premiers pas le 7 avril 1948 avec 26 pays signataires. Dès le 24 juin 1948 a lieu la première Assemblée de l’OMS réunissant 53 délégations.

Depuis cette date, l’OMS a affiché de grands succès. L’Organisation lancera les campagnes de vaccinations contre la tuberculose dès 1950 et celles contre la rougeole à partir de 1960. En 1979, elle annonce la disparition de la variole, puis en 2002 de la poliomyélite en Europe. Elle homologue en 1987 les premiers traitements contre le VIH et participe en 2009 au développement du vaccin contre le H1N1.

L’OMS siège désormais à Genève et réunit 194 États membres. Au cœur de sa mission, elle vise l’amélioration de la santé qu’elle définit comme "un état de complet bien-être physique, mental et social et ne consistant pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité".

Ludovic Dupin @LudovicDupin


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Droits humains

Le respect des droits humains par les entreprises est devenu crucial pour les investisseurs ou les ONG. Elles dénoncent les violations commises contre des peuples autochtones ou les communautés locales ce qui peut compromettre de nombreux projets, en particulier dans le secteur extractif.

Avortement etats unis entreprise NATHAN HOWARDGETTY IMAGES NORTH AMERICAGetty Images via AFP

La suppression du droit à l’avortement fédéral impacte de plein fouet les entreprises américaines

L’onde de choc de la décision de la Cour Suprême américaine de ne plus garantir le droit à l’avortement aux États-Unis a des conséquences pour les entreprises. Qu’elles soient en faveur de la protection des droits des femmes ou dans le camp adverse, elles sont sommées de s’engager sur cette question...

Assemblee nationale THOMAS SAMSON AFP

Parité, diversité... Si l’Assemblée nationale était une entreprise, elle serait épinglée

Alors que les nouveaux députés font leur entrée à l’Assemblée nationale, pour la première fois, depuis 1988, la part des femmes a reculé. Comme les instances dirigeantes des grandes entreprises, les partis politiques sont pourtant sujets à des sanctions. "On a ici une dissonance entre ce que les...

Manifestation Ouighours Noemie Coissac Hans Lucas Hans Lucas via AFP

Ouïghours : le Parlement européen veut interdire les importations liées au travail forcé

Les importations de produits issus du travail forcé de la communauté ouïghoure pourraient bientôt être interdites en Europe. Le Parlement européen a adopté une résolution non contraignante qualifiant la répression des Ouïghours de crime contre l’humanité et demandant à la Commission européenne...

Yemen war flickr felton davis

Plainte contre Dassault Aviation, Thales et MBDA accusées de crimes de guerre par des ONG

Les trois entreprises françaises ont vendu des armes à l’Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis, la coalition qui mène une guerre au Yémen. Or des observateurs ont constaté dans ce conflit ce qui peut s'apparenter à des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité, affirment Mwatana for...