Publié le 20 février 2018

SOCIAL

McDonald's va retirer le cheeseburger, trop calorique, de ses Happy Meal

Trop calorique pour McDonald's. L'argument a de quoi faire sourire et pourtant, le géant du fast-food va retirer de ses menus pour enfants les cheeseburgers. Le groupe veut en effet passer faire passer les Happy Meal sous la barre des 600 calories, or un cheeseburger en compte déjà 300. 

D'ici juin 2018, aux États-Unis, plus aucun Happy Meal ne contiendra de cheeseburgers.

C’est une petite révolution dans le monde de la restauration rapide. Aux États-Unis, McDonald’s vient d’annoncer vouloir retirer le cheeseburger de son menu pour enfant, le célèbre Happy Meal. Ce burger, servi depuis 1979 aux plus jeunes, est désormais considéré trop calorique pour le groupe.

Du fast-food tous les jours pour un tiers des enfants américains

"Compte tenu de notre envergure et de notre portée, nous espérons que ces mesures apporteront plus de choix aux consommateurs et profiterons à des millions de familles", a expliqué, dans un communiqué, le président de McDonald’s, Steve Easterbrok.

Selon le Centers for disease Control and Prevention, un tiers des enfants américains mangent dans des fast-foods chaque jour. L’objectif de McDonalds est que le Happy Meal passe sous la barre des 600 calories. Or, avec des frites, un coca-cola et un cheeseburger, il représente 699 calories. Il descend à 650 avec un hamburger et 576 avec une boîte de nuggets. Le cheeseburger, avec ses 300 calories a lui tout seul, sera toujours disponible mais "à la demande du client", souligne le groupe qui compte appliquer cette nouvelle mesure dès juin 2018.

Des frites plus petites, suppression du lait au chocolat 

Et cette cure d’amaigrissement concerne aussi les frites, dont la taille va être réduite pour correspondre à l’apport nécessaire d’un enfant. De même, le lait au chocolat "ne figurera plus dans le menu Happy Meal", le temps de "reformuler la recette pour réduire la quantité de sucre ajouté", explique Mc Donald’s.

En France, et dans le reste du monde, ces nouvelles mesures devraient être appliquées d’ici 2022. Un pari risqué pour Mc Donald’s dont les ventes de Happy Meal ont chuté de 14 % depuis qu’il a remplacé ses sodas par des jus de fruits bio en 2014. Les menus pour enfants représentent 15 % de ses ventes aux États-Unis. 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Consommation

Produits verts, bio, issus du commerce équitable ou made in France….les marques multiplient les produits vendus comme écologiques, durables et responsables et les consommateurs prennent conscience de l’impact de leur choix sur l’environnement. Ces nouvelles pratiques de consommation doivent reposer sur des labels crédibles.

Talage supermarche invendu gaspillage

Anti-gaspillage alimentaire : ces solutions qui révolutionnent les pratiques des supermarchés

Un tiers de la production mondiale alimentaire est gaspillé. Un taux gigantesque dont tous les acteurs de la chaîne sont responsables. Pour remédier à cette situation, à l’occasion de la journée nationale contre le gaspillage alimentaire, Novethic a sélectionné cinq solutions anti-gaspi qui...

La fourche magasin bio entrepot

[La vidéo des solutions] La Fourche, le magasin bio qui casse les prix, mais pas les producteurs

La Fourche va-t-il disrupter le marché de la distribution ? Ce magasin en ligne propose des produits bio jusqu'à 50 % moins cher que les réseaux classiques grâce à un système d'abonnement et des marges quasi nulles. Et la transparence est de mise : l'impact carbone et nutritionnel de chaque produit...

Yuka, C’est qui le patron, Y'a quoi dedans… Risque d’indigestion face au foisonnement des applications sur l'alimentation

Trop d'applis tuent-elles l'appli ? Depuis quelques mois, le nombre d'applications de notation sur la modèle de Yuka se multiplie. Si le manque de transparence des distributeurs et des industriels laisse le champs libre à ces applications qui séduisent les consommateurs, leur foisonnement pourrait...

"C'est qui le patron ?!" lance son application, encore plus complète que Yuka

C'est qui le patron ?! passe à la vitesse supérieure. La marque des consommateurs, qui rémunère au juste prix les producteurs, lance son application de notation. Pour aller plus loin que le célébrissime Yuka, la nutrition n'est pas le seul critère d'évaluation, l'application prendra en compte le...