Publié le 15 septembre 2018

SOCIAL

Les Galeries Lafayette veulent devenir la vitrine de la mode responsable

Les Galeries Lafayette viennent de lancer le mouvement "Go For Good" dans lequel 500 marques s'engagent pour une mode responsable. Si cette initiative n'est qu'une première étape, elle permettra d'établir, selon le groupe, la rentabilité d'une mode plus respectueuse de l'environnement et des travailleurs. 

Du 5 septembre au 10 octobre, le groupe lance un mouvement pour une mode plus responsable, qu'il aimerait péreniser.
©GaleriesLafayette

Des baskets sans colle dont la semelle se déclipse pour être recyclée, des sacs en matières réutilisées, des chaussures proposées à la location… Voilà ce qu’on peut désormais trouver dans les 65 000 m2 des Galeries Layette du Boulevard Hausmann, à Paris. Finie "l’opposition entre désirabilité et responsabilité", prévient Frédérique Chemaly, directrice développement durable du groupe qui vient de lancer Go for Food.

10 000 références de 500 marques labellisées 

Ce mouvement, lancé le 5 septembre, met en avant les produits et marques responsables qui ont suivi le cahier des charges créé par les Galeries Lafayette. 10 000 références de 500 marques, de Louis Vuitton à Zara en passant par Levis ont été "labellisées" suivant un cahier des charges de 38 critères reposant sur trois piliers, environnemental, social et local.

Stella McCartney, pionnière de la mode durable avec ses collections 100 % végane, est la marraine du mouvement. "Je souhaite montrer que nous pouvons avoir un business model solide sans transiger sur des produits beaux et désirables", explique-t-elle. Pour l’instant, les Galeries sont en phase de découverte et veulent voir "commercialement, ce que ce mouvement peut donner".

"On ne peut pas basculer d'un modèle à l'autre en un instant"

Le groupe tire la locomotive avec ses marques propres. Il a par exemple lancé une ligne 100 % traçable depuis les champs de coton jusqu’en magasin. "Nous voulons contribuer à ce que la mode responsable soit une réalité, que le Beau, le Bon et le Bien soit accessible au plus grand nombre", avance Nicolas Hougé, directeur général des Galeries.

Le but est en effet de rendre pérenne ce mouvement, dont la communication prendra fin le 10 octobre. "On le fait avec beaucoup d’humilité, on ne va pas basculer d’un modèle à l’autre en un instant, on est en phase de transition", explique Frédérique Chemaly. Pour l'instant, la mode reste le deuxième secteur le plus polluant derrière celui du secteur pétrolier. 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Consommation

Produits verts, bio, issus du commerce équitable ou made in France….les marques multiplient les produits vendus comme écologiques, durables et responsables et les consommateurs prennent conscience de l’impact de leur choix sur l’environnement. Ces nouvelles pratiques de consommation doivent reposer sur des labels crédibles.

Cozie machine @Cozie

[Ces startups qui changent le monde] Lait corporel, soin du visage, gommage… Cozie veut imposer le vrac pour la cosmétique

La tendance de l’achat en vrac atteint désormais les soins cosmétiques. Cozie a développé une machine permettant de distribuer huit gammes de produits en toute sécurité dans des flacons consignés. Flaconnage, réseau de collecte et nettoyage, formulation des soins… La startup a mis plus de deux ans à...

[J'agis pour la planète] Je n'achète plus rien de neuf

Il y a quelques mois, Novethic a créé la polémique en relayant une étude du cabinet B&L Evolution (1) qui présentait différentes mesures pour limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C. Cet été, nous revenons sur quelques-unes de ces propositions pour comprendre comment elles pourraient changer la...

Objets symbole transition ecologique

La gourde, la cup, le tote bag… Ces objets devenus symboles de la transition écologique

Ils ne sont pas forcément durables mais ils sont pourtant devenus des marqueurs incontournables de la transition écologique. Les gourdes, les tote bag, les composteurs dépassent désormais largement leur simple fonction pour s’inscrire dans l’imaginaire collectif comme des éléments indispensables à...

Alimentation en 2050 burger riche

[Le monde en 2050] Seuls les riches peuvent manger gras

En seulement vingt ans, de 2020 à 2040, le nombre de personnes obèses a explosé en France faisant de la malnutrition le premier budget de l’État. Le gouvernement a donc décidé de proportionner les cotisations sociales au régime alimentaire. Plus un citoyen mange mal, plus il doit payer de...