Publié le 19 juin 2017

SOCIAL

Employer plus de femmes permettrait d'injecter 5 800 milliards de dollars dans l'économie mondiale

3,9% de PIB mondial en plus. C'est ce qu'une réduction de 25% de l'écart du taux d'activité entre femmes et hommes dans le monde d'ici 2025 engendrerait. En France, la retombée s'élèverait à 44,3 milliards d'euros. Aujourd'hui, le taux d'activité des femmes n'est que de 49,4% contre 76,1% pour les hommes dans le monde. 


Un meilleur accès des femmes au monde du travail permettrait d’accroître nettement le PIB mondial. Une nouvelle étude de l’OIT, Organisation internationale du travail, estime que réduire de 25% l’écart du taux d’activité entre les hommes et des femmes d’ici 2025 permettrait d’injecter 5 800 milliards de dollars dans l’économie mondiale. Cet objectif a été fixé par le G20 en 2014. Cela passe par la création de 189 millions de postes sur huit ans. Ce qui permettrait une hausse du PIB mondial de 3,9%.

Le chemin à parcourir est encore long : le taux d’activité mondial n’est que de 49,4% chez les femmes, 27 points de moins que celui des hommes ! "Le fait que la moitié des femmes dans le monde soient exclues de la population active, alors que 58% d’entre elles préféreraient avoir un emploi salarié, indique nettement qu’il existe d’importantes difficultés limitant leurs capacités et leur liberté de travailler", explique la directrice générale adjointe de l’OIT, Deborah Greenfield.

Une retombée de 44,3 milliards d’euros pour la France

Les recettes fiscales augmenteraient de plus de 1 500 milliards de dollars si les femmes travaillaient davantage. Cela toucherait pour l’essentiel les pays émergents avec 990 milliards de dollars et les pays en développement avec 530 milliards. "L’Afrique du Nord, les états arabes et l’Asie du Sud en seraient les principaux bénéficiaires puisque, dans ces régions, l’écart entre les taux d’activité des hommes et des femmes dépasse les 50 points de pourcentage", expliquent les auteurs.

Pour y parvenir, Steven Tobin, principal auteur du rapport, appelle à un changement de mentalité. "Trop souvent, certains membres de la société prétendent qu’il est "inacceptable" pour une femme d’exercer une activité rémunérée (…) Nous devons commencer par modifier notre conception du rôle des femmes dans le monde du travail et dans la société"

Quant à la France, si l’écart de 9,1 points du taux d’activité entre les sexes était éliminé, le pays bénéficierait  d’une retombée de 44,3 milliards d’euros. Déjà en 2016, France Stratégie avait tenté d’évaluer le coût économique des discriminations. Il estimait que si le taux d’emploi des femmes, ainsi que leur rémunération, étaient égal à celles des hommes, le PIB de la France bondirait de 6,9%. 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

SOCIAL

Conditions de travail

Santé et sécurité au travail sont deux dimensions importantes de la RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises). Dans les usines du monde, les conditions de travail sont souvent très difficiles. Les consommateurs prennent progressivement conscience du coût humain auquel sont obtenus les produits qu’ils achètent.

Bridge siege social du Groupe Orange Orange

Le congé de respiration, l’initiative d’Orange pour redonner de l’air aux salariés

Face au nouveau rapport au travail, qui s’est renforcé pendant les confinements au plus fort de la pandémie, des grands groupes testent des dispositifs pour regagner les faveurs de leurs salariés. Orange a ainsi mis en place un congé de respiration, qui permet à ses employés expérimentés de partir...

Canicule vague de chaleur istock

Canicule : les syndicats européens veulent adapter les conditions de travail aux records de température

La Confédération européenne des syndicats veut adapter le droit du travail à l’augmentation des épisodes de canicule. Elle demande à la Commission européenne de mettre en place une directive instaurant une température maximale pour le travail. Pour le moment, seuls quelques pays européens ont déjà...

Serie monde du travail

Severance, SuperStore, The office... Ces séries qui révolutionnent le monde du travail

Les séries s'emparent de nos modes de travail. Une puce électronique implantée dans le cerveau des employés pour séparer vie privée de vie professionnelle, des salariés d'une grande chaîne de supermarchés qui tentent de se syndiquer, la chute de We Work, startup qui a révolutionné les espaces de...

IStock demission

Vivre sans travailler, une nouvelle tendance sur fond de décroissance

Travailler moins, consommer moins, polluer moins. C'est un peu le dogme des adeptes du détravail dont certains prônent de ne plus travailler pour viser la décroissance. Dans un contexte de grande démission et de remise en cause de la centralité du travail, ce mouvement est devenu un symbole. Toute...