Publié le 26 mars 2021

POLITIQUE

Un appel à marcher pour une "vraie" loi climat dimanche 28 mars

À la veille de l'examen de la loi Climat et résilience à l'Assemblée Nationale, les membres de la Convention citoyenne pour le climat et plus de 400 organisations organisent dimanche 28 mars une marche en faveur d'une "vraie" loi climat. Parallèlement, 225 personnalités politiques ont publié le 26 mars une tribune allant également dans ce sens. Ils dénoncent une loi amoindrie, qui ne permet pas de respecter les engagements climatiques de la France. 

Manifestation marche pour le climat paris Concepcion Alvarez
Près de 150 marches sont déjà prévues partout en France.
Concepcion Alvarez

Dernière ligne droite pour le projet de loi Climat et résilience. Et dernière opportunité pour tenter de le faire infléchir. Dimanche 28 mars, à la veille de l'examen du projet de loi issu des propositions de la Convention citoyenne pour le climat à l'Assemblée Nationale, les 150 citoyens de la Convention et plus de 400 organisations, parmi lesquelles Care, la Ligue des droits de l'Homme ou Greenpeace appellent à participer à une marche pour une "vraie" loi climat. 

Les 150 citoyens et les ONG dénoncent notamment un amoindrissement des 149 mesures initiales de la Convention par le gouvernement. Vendredi 26 mars, 170 marches étaient déjà prévues partout en France. Parallèlement, 225 personnalités politiques, parmi lesquels Olivier Faure, Eric Piolle, Anne Hidalgo ou Yannick Jadot, ont publié une tribune sur le site de France Info, pour appeler eux aussi à voter une "vraie loi" climat. 

 

Manque d’ambition

Au cœur des critiques : le manque d'ambition du texte final. "Le projet de Loi Climat déposé par le gouvernement est loin d’être à la hauteur de l’urgence écologique", alerte ainsi le site internet dédié à la mobilisation. Un constat partagé. Haut Conseil sur le Climat, Conseil économique social et environnemental (Cese), Conseil National de la Transition écologique (CNTE)… Les avis sont unanimes : la loi Climat et résilience telle qu’actuellement présentée ne permet pas de répondre aux objectifs climatiques de la France, soit la neutralité carbone pour 2050.

Dans le cadre du passage de la loi en Commission du 8 au 19 mars, étape préalable pour préparer l'examen de la loi à l'Assemblée Nationale, plus de 5 000 amendements ont été à l'étude. Certains députés, comme Delphine Batho ou Mathieu Orphelin ont tenté de réintégrer des propositions des 150 citoyens abandonnées par le gouvernement dans l'objectif de réhausser les ambitions, comme l'arrêt de la publicité sur les SUV, ou la suppression des vols lorsqu'il existe une alternative en train à moins de 4 heures. Ces propositions n'ont pas été retenues.

Pauline Fricot, @PaulineFricot 


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

POLITIQUE

Politique

Les acteurs politiques sont les seuls à même d'activer les grands leviers qui permettront, à grande échelle, la transformation responsable de l'économie et de la finance. Des conditions sine qua nonpour s'orienter vers un modèle soutenable.

Manifestation climat Lyon 28 septembre NICOLAS LIPONNE HANS LUCAS HANS LUCAS VIA AFP

Loi climat : sept points chauds qui seront au cœur des débats à l'Assemblée Nationale

Un an et demi après le lancement de la Convention citoyenne pour climat, le projet de loi Climat et résilience, issu des propositions des 150 citoyens tirés au sort, débarque à l'Assemblée Nationale. À partir de ce lundi 29 mars et jusqu'au 18 avril, les députés seront chargés de statuer sur les 69...

Manifestation marche pour le climat paris Concepcion Alvarez

Un appel à marcher pour une "vraie" loi climat dimanche 28 mars

À la veille de l'examen de la loi Climat et résilience à l'Assemblée Nationale, les membres de la Convention citoyenne pour le climat et plus de 400 organisations organisent dimanche 28 mars une marche en faveur d'une "vraie" loi climat. Parallèlement, 225 personnalités politiques ont publié le 26...

IStock Chinnapong code environnement

La création d'un "Défenseur de l’environnement" pourrait être inscrite dans la loi Climat et Résilience

Alors que la préservation de l'environnement devient omniprésente dans les débats à travers l'étude de la future loi climat et résilience, l'objectif est parallèlement de pouvoir garantir le respect et la compréhension des mesures à venir. Dans ce but, le gouvernement étudie la mise en place d'un...

Assemblee nationale hemicycle plein vue panoramique

Referendum : l'Assemblée Nationale veut "garantir" la protection de l'environnement dans l’article 1er de la Constitution

La tenue du référendum pour "garantir" la protection de l'environnement dans l'article 1er de la Constitution vient de franchir une nouvelle étape. Sans surprise, l'Assemblée Nationale a voté le 16 mars en faveur du projet de loi. Mais rien n'est encore gagné : le Sénat doit encore valider l'article...