Publié le 07 mai 2021

POLITIQUE

Ouïghours : l'Union européenne suspend les discussions avec la Chine sur l'accord d'investissement

L'Europe durcit sa position sur la situation des Ouïghours en Chine. La Commission a mis entre parenthèses début mai la ratification d'un accord sur les investissements avec la Chine dans un contexte d'escalade des tensions entre les deux blocs. Alors que l'Europe a déjà appliqué des sanctions en mars contre quatre dirigeants chinois, Pékin a fait de même en visant notamment cinq eurodéputés.

IStock @SomeMeans Chine Europe
Les sanctions de l'Europe envers la Chine en mars étaient les premières depuis 1989, date de la répression des manifestants de la place de Tian’anmen.
IStock/@SomeMeans

Les négociations durent depuis sept ans. En décembre 2020, l’Europe et la Chine s’étaient entendus sur les termes d'un Accord sur les investissements (CAI). Mais la Commission européenne a remis en question sa ratification le 4 mai. L’Accord doit permettre de rééquilibrer les relations économiques et faciliter l'accès des entreprises européennes au marché chinois. Le vice-président de la Commission, Valdis Dombrovskis, a déclaré à l'AFP que l'environnement n'était pas propice à la ratification de l'Accord.

La situation se dégrade entre les deux blocs depuis plusieurs mois. Au cœur des tensions : la persécution orchestrée par le régime chinois à l'encontre de la population Ouïghoure, minorité musulmane, notamment dans la province du Xinjiang. Plus d’un million de Ouïghours y seraient internés dans des camps de travail forcé. La situation est dénoncée depuis presque deux ans par les défenseurs des droits humains.

Escalade de sanctions

L’Union européenne a imposé pour la première fois des sanctions en mars contre la Chine : elle a interdit à quatre dirigeants chinois de la région du Xinjiang de se rendre au sein de l’Union européenne et a gelé des avoirs (fonds et ressources économiques) détenus sur dans l'Union.

Pékin, qui nie les accusations, a riposté dans la foulée en visant à son tour dix personnalités européennes, dont plusieurs eurodéputés parmi lesquels le Français Raphaël Glucksmann, qui alerte depuis plusieurs mois contre ce qu’il estime être “le pire crime contre l’humanité du XXIe siècle”. Accusées par la Chine "de propager des mensonges et de la désinformation" et de "porter gravement atteinte à la souveraineté et aux intérêts de la Chine", elles ont désormais l’interdiction de séjourner sur le territoire chinois.

La Commission a jugé que Parlement ne pouvait approuver un Accord alors que cinq eurodéputés sont concernés par les sanctions.  "Les chances d'une ratification du CAI dépendront de l'évolution de la situation", a écrit l'exécutif européen. La décision devrait être prise en septembre.

Pauline Fricot, @PaulineFricot


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

POLITIQUE

Politique

Les acteurs politiques sont les seuls à même d'activer les grands leviers qui permettront, à grande échelle, la transformation responsable de l'économie et de la finance. Des conditions sine qua nonpour s'orienter vers un modèle soutenable.

G7 2021 Biden macron Doug Mills Pool AFP

Le G7 promet d’agir pour le climat et les vaccins, tout en se plaçant en opposant à la Russie et à la Chine

Vaincre la pandémie de Covid-19, aider à vacciner les pays pauvres, sauver le climat, préserver la biodiversité, lutter contre les nouvelles routes de la soie chinoises ou les cyberattaques russes… Le programme du G7, qui s'est déroulé du 11 au 13 juin dernier, était chargé. Les grands dirigeants...

Elections regionales 2021 Nicolas Guyonnet Hans Lucas Hans Lucas via AFP

[Édito] Régionales 2021 : la campagne qu’on aurait dû avoir

Dans quelques jours, les Français vont être appelés aux urnes pour décider des nouveaux Présidents de Régions pour les six années à venir. L’occasion de parler des grandes transformations de nos modèles économiques, énergétiques et sociaux, alors que les territoires sont au cœur de ces politiques....

1024px Senat @Jacques Paquier

Loi climat : le Sénat veut "rehausser les ambitions" et "redonner la main aux territoires"

Baisse de la TVA sur les billets de train, abandon du terme d''écocide"... En Commission, le Sénat a adopté plus de 500 amendements sur le projet de loi Climat et résilience. L'objectif est de rehausser l'ambition du texte pour le rapprocher des objectifs européens plus élevés, mais aussi de donner...

Conseil europeen neutralite climatique sans la pologne Commission europeenne

Europe : les Vingt-Sept ne parviennent pas à s'accorder sur la mise en oeuvre des objectifs climatiques

S'accorder sur le rehaussement des ambitions climatiques de l'Union européenne semble avoir été la partie la plus aisée. Les pays membres doivent désormais se partager les efforts et fixer les lignes directrices qui permettront d'atteindre une réduction de 55 % des émissions de CO2 d'ici 2030. Dans...