Publié le 20 mars 2019

NUMÉRIQUE

Pour les investisseurs, la course à l’intelligence artificielle est semée d’embûches

Les startups intégrant une technologie d’intelligence artificielle ne sont pas aussi nombreuses que l’on croit. Une étude de MMC Ventures en dénombre près de 1 600 en Europe. Ce serait 40 % de moins que le nombre d’entreprises se réclamant du secteur. Les investisseurs sont pourtant prêts à mettre plus d’argent dans le capital de ces technologies prometteuses. À eux de trier le bon grain de l'ivraie.

La France est le deuxième pays européens en nombre de start-ups spécialisées en intelligence artificielle, selon l'étude de MMC Ventures.
@iLexx

C’est un bon argument pour lever des fonds. Selon une étude réalisée par la firme de capital-risque britannique MMC Ventures, les startups européennes qui utilisent l’intelligence artificielle (IA) dans leurs produits, lèvent 20 à 50 % plus de capitaux que les jeunes sociétés de logiciel qui ne font pas appel à cette technologie.

La raison tient à la loi classique de l’offre et de la demande. Les fonds de capital-risque cherchent tous à investir dans l’intelligence artificielle. L’investissement a même été multiplié par 15 dans le monde ces cinq dernières années. De plus, les grandes entreprises s’y mettent également. D’après l’étude, 14 % des sociétés européennes ont déjà déployé des solutions basées sur l’IA, et 23 % prévoient de le faire dans les 12 prochains mois. Ce sont chez les startups qu'elles vont puiser leurs développements.

Des opportunités d’investissement limitées

Mais, malgré l’augmentation du nombre de création d’entreprises dans le secteur, les opportunités d’investissement restent limitées. D’autant que toutes les startups revendiquant une composante IA dans leur modèle ne sont pas sincères. Sur 2 830 startups européennes analysées, dans lesquelles des fonds ont été investis, 40 % n’ont pas en réalité de composantes IA dans leur technologie !

MMC Ventures dénombre en tout 1 580 startups dont une des technologies de l’intelligence artificielle se trouve au cœur de la proposition de valeur. 479 d'entre elles sont localisées au Royaume-Uni. C'est le double des deux autres grands pays porteurs que sont la France avec 217 entreprises et l’Allemagne avec 196 entreprises.

Loin d’être anecdotique, la course à l’intelligence artificielle revêt une importance cruciale pour les économies de demain. "Avec le temps, la distinction entre les entreprises IA et les autres fournisseurs de logiciel s’estompera et disparaîtra, à mesure que l’IA deviendra plus envahissante", prévient MMC Ventures.

Un risque éthique à prendre en compte

À condition toutefois que les fournisseurs de systèmes à base d’intelligence artificielle prennent bien en compte la dimension éthique de cette technologie. L’étude pointe du doigt plusieurs risques liés à l’adoption de l’IA : la disparition d’emplois, l’augmentation des inégalités à cause d’algorithme biaisés, les atteintes à la vie privée, la perte de confiance dans les médias ou encore l’augmentation des conflits du fait des armes autonomes.

La société de capital-risque émet plusieurs recommandations, pour éviter un rejet de ces technologies. Elle conseille notamment aux investisseurs d’évaluer la compréhension des risques éthiques par les entrepreneurs et leur capacité à en atténuer les effets néfastes.

Arnaud Dumas @ADumas5


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

La France veut devenir leader de l’intelligence artificielle mais ne s'en donne pas les moyens

Le gouvernement a décidé de mettre 665 millions d’euros sur la table pour booster la recherche tricolore en matière d’intelligence artificielle. Un bel effort mais qui laisse la France loin derrière l’Allemagne, les États-Unis ou la Chine. Reste à espérer que le financement public amorce...

Climat, intelligence artificielle, compétitivité… Les fondations sur lesquelles Emmanuel Macron veut rebâtir l’Europe

Alors que les élections européennes à venir seront marquées par un fort euroscepticisme, le Président Emmanuel Macron diffuse une tribune pour mobiliser les citoyens du continent. Il appelle à créer une Union qui protégera mieux l’environnement, les intérêts économiques et la capacité...

[Infographie] Quand la transition numérique entrave la transition énergétique

On ne compte plus les applis censées nous aider à consommer moins et mieux, ni les objets connectés qui nous promettent de gagner en efficacité énergétique. L'envers du décor est loin d'être aussi radieux. L'explosion du numérique va de pair avec une très forte augmentation de la...

La mode peut être plus responsable et plus rentable grâce au numérique

Et si les nouvelles technologies rendaient la mode plus responsable ? C'est ce que conclut une étude du cabinet Roland Berger, évoquant des cas concrets de réduction de l'impact environnemental des marques grâce à une meilleure gestion des invendus ou une amélioration des dépenses...

NUMÉRIQUE

Données personnelles

Avec Internet et les réseaux sociaux, tous les utilisateurs sèment des gigantesques quantités de données. Données qui sont utilisées à des fins publicitaires et parfois dans un but malveillant. Le RGPD, entré en vigueur le 25 mai 2018, est censé protéger les Européens.

Sécurité, empreinte environnementale réduite… Paris va gérer elle-même les données de ses habitants

C'est une question de protection des données personnelles. Paris se dote d'un data center où elle pourra elle-même stocker et exploiter les données de ses administrés. Une mission qu'elle externalisait jusqu'ici. En prime, elle veut réduire l'empreinte environnementale du data center : sa chaleur va...

Données personnelles : Google condamné à une amende de 50 millions d’euros en France, une première en Europe

Le géant américain Google a écopé d'une amende record de 50 millions d'euros infligée par l'autorité française chargée de la protection des données privées qui estime insuffisante l'information sur l'exploitation des données personnelles de ses utilisateurs.

[Le chiffre] Les GAFA détiennent 70 000 données sur votre enfant

À l'âge de 13 ans, les parents auront posté en moyenne 1 300 photos et vidéos de leur enfant sur les médias sociaux. Et d'ici ses 18 ans, il y aura, sur la toile, 70 000 publications le concernant, estime un rapport de la commission britannique de protection de l'enfance. Des données personnelles...

[Décryptage] La blockchain peut-elle survivre au RGPD ?

Au-delà des cryptomonnaies, la blockchain est aujourd’hui au cœur de nombreux projets d’entreprises pour mieux tracer les flux ou assurer des transactions décentralisées. Parmi les secteurs en pointe sur cet outil : le secteur énergétique, celui de la finance ou encore de la grande distribution....