Publié le 03 novembre 2017

NUMÉRIQUE

Intelligence artificielle : le prochain Terminator du système financier

Dans un nouveau rapport, le Conseil de stabilité financière, mandaté par le G20, alerte sur les risques que pourrait provoquer l'utilisation sans garde-fou de l'intelligence artificielle par les établissements financiers : amplification des chocs, augmentation des cyberattaques et des difficultés d'audits. Ce qu'il faut ? Des tests et formations appropriés. 

Malgré de nombreux avantages, l'intelligence artificielle pourrait amplifier les chocs financiers.
©TriStar Pictures

L'intelligence artificielle gagne du terrain, surtout dans les institutions financières. Il faut dire que les avantages sont nombreux. Les traitements de données sont plus efficaces et l'intelligence artificielle peut même améliorer la conformité réglementaire. Des applications "prometteuses", seulement si "les risques sont correctement gérés", prévient dans un nouveau rapport publié le 1er novembre, le FSB, Conseil de stabilité financière, organisme créé par le G20.

Une trop grande dépendance à l'intelligence artificielle

L'organe de régulation souligne en effet que ces technologiques n'ont été testées qu'en période de faible volatilité, "elles risquent de ne pas prendre les décisions optimales en cas de retournement économique majeur". Résultat ? L'intelligence artificielle pourrait "amplifier les chocs financiers".

"Considérée dans leur ensemble, la vulnérabilité des banques universelles aux chocs systémiques pourrait augmenter si elles dépendent de plus en plus d'algorithmes ou de flux de données similaires", estime ainsi le FSB.

Des risques de cyberattaques

Un problème de dépendance mais aussi d'audit. Car la complexité des intelligences artificielles freinent les évaluations. "Si plusieurs entreprises développent des stratégies commerciales utilisant des modèles d'intelligence artificielle mais ne comprennent pas les modèles en raison de leur complexité, il serait très difficile pour les entreprises de prédire comment les actions des intelligences artificielles affecteront les marchés", alerte le Conseil de stabilité financière.

Pour éviter ces dérives, le conseil recommande d'embaucher plus de personnel spécialisé capable de superviser et comprendre ces nouveaux enjeux. Le but ? Les rendre moins opaques. Mais aussi limiter les risques de cyberattaques qui pourraient "manipuler les prix du marché ". Espérons que les établissements financiers, déjà lancés dans "une course aux armements", prennent en compte les alertes du FSB. 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

NUMÉRIQUE

Données personnelles

Avec Internet et les réseaux sociaux, tous les utilisateurs sèment des gigantesques quantités de données. Données qui sont utilisées à des fins publicitaires et parfois dans un but malveillant. Le RGPD, entré en vigueur le 25 mai 2018, est censé protéger les Européens.

Metaverse gafam Fanny PARISE Me lanie Bultez

Fanny Parise : "Le métaverse de Facebook est un risque pour nos démocraties"

Le métaverse, ce terme venu tout droit de la science-fiction, désignant un monde virtuel via un casque de réalité augmentée, prend forme. Facebook vient d'annoncer la création de 10 000 emplois en Europe pour lancer cet Internet de demain. Pour l'anthropologue Fanny Parise, spécialiste de...

Dejan Dundjerski istock vaccination covid

Doctolib, Maiia, Keldoc… Les plateformes numériques françaises se lancent dans la course pour la vaccination

Alors que le gouvernement vise un million de personnes vaccinées d'ici la fin du mois, il a fait le choix de s'appuyer sur des plateformes numériques françaises spécialistes comme Doctolib, Maiia ou encore Keldoc pour booster sa campagne. Ces dernières vont gérer la prise de rendez-vous des citoyens...

Telephone messagerie Pixabay

Pour protéger leur vie privée, les utilisateurs de WhatsApp migrent en masse vers l’application sécurisée Signal

Signal est victime de son succès. L'application de messagerie instantanée sécurisée a vu affluer un nombre exceptionnel de nouveaux utilisateurs au point de créer des problèmes techniques. Une affluence provoquée par l'annonce des nouvelles règles d'utilisation de WhatsApp. À partir du 8 février,...

Donald Trump White House

Démocratie, Pouvoir, loi Avia…. Cinq questions ouvertes après la fermeture du compte Twitter de Donald Trump

Twitter a décidé de suspendre le compte personnel de Donald Trump et a même censuré des messages du compte officiel de la Présidence américaine. Un coup tonnerre dans l’expression publique ! Si beaucoup justifient la décision après les violences au Capitole attribuées aux harangues du Président...