Publié le 09 mai 2018

NUMÉRIQUE

Google lance un combat pour favoriser la déconnexion numérique… en utilisant des smartphones

Google, régulièrement accusé comme les autres géants d’Internet de favoriser l'addiction numérique, a présenté mardi 8 mai une série de fonctionnalités destinées à aider ses utilisateurs à la déconnexion via, paradoxalement, des outils nichés dans son téléphone. L’idée est de rendre du temps aux utilisateurs.

L'OS Android de Google équipe la majorité des smartphone de la planète.
@Google

Le patron de Google Sundar Pichai a assuré vouloir promouvoir le "bien-être numérique" grâce à un "Tableau de bord", une série de commandes qui permettent par exemple de limiter le temps passé sur certaines applications, a-t-il expliqué lors de la conférence annuelle des développeurs à Mountain View, près de San Francisco.

"Il y a une pression croissante (qui pousse) à répondre immédiatement" à toutes les sollicitations venues de son téléphone mais "nous avons l'occasion de faire mieux" et de passer de "la peur de manquer quelque chose" à "la joie de manquer quelque chose", a déclaré Sunchar Pichai. "Nous voulons rendre du temps aux utilisateurs", a-t-il aussi assuré.

"Le bien-être numérique va être un sujet de long terme pour nous", a insisté Sameer Samat, responsable "produits" chez Google, en présentant une série de nouvelles fonctionnalités prévues dans la nouvelle version d'Android, le système d'exploitation mobile de Google, qui équipe la majorité des smartphones dans le monde.

Un outil de mesure

Le téléphone indiquera notamment le temps passé sur les applications ou le nombre de notifications envoyées quotidiennement par chacune d'entre elles pour aider l'utilisateur à mesurer sa consommation. L'usager pourra ainsi programmer lui même des limites de temps (par exemple pas plus de 15 minutes par jour sur telle ou telle application), autant de fonctions qui permettent par la même occasion à Google de connaître encore plus finement les habitudes de ses clients.

Selon Google, l'intelligence artificielle, en permettant au téléphone d'accomplir plus de tâches tout seul, permet aussi de passer moins de temps rivé sur son écran, notamment grâce à son assistant vocal, qui peut désormais passer lui-même de vrais coups de fil à un interlocuteur humain, pour prendre un rendez-vous chez le coiffeur ou réserver une table au restaurant.

Google Assistant est désormais "plus naturel dans la conversation" en termes de ton et de rythme, a assuré Sandar Pichai et "comprend les nuances et le contexte" du dialogue. Le groupe a par ailleurs présenté une version améliorée de sa fonction "Lens" : en filmant des textes, des objets ou des bâtiments célèbres, le smartphone sera capable de les identifier et de les "lire", ont promis ses responsables.

Ludovic Dupin avec AFP


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

NUMÉRIQUE

Données personnelles

Avec Internet et les réseaux sociaux, tous les utilisateurs sèment des gigantesques quantités de données. Données qui sont utilisées à des fins publicitaires et parfois dans un but malveillant. Le RGPD, entré en vigueur le 25 mai 2018, est censé protéger les Européens.

Olivier Veran et Jean Castex Matignon

Jean Castex annonce la revanche de StopCovid

Lancée durant l’été, l’application StopCovid, censée prévenir les utilisateurs s’ils ont été présence d’un malade du Covid-19, n’a pas eu l’effet escompté. Elle a été largement boudée par les Français et donc peu utile. Pour le gouvernement, l’outil reste toutefois le bon et Jean Castex annonce une...

Microsoft donnees de sante francais istock

La France choisit Microsoft pour héberger ses données de santé et créé la polémique

C'est un choix qui ne passe pas. Le gouvernement a décidé d'héberger les données de santé des Français de la plateforme Health Data Hub chez Microsoft au détriment d'entreprises françaises comme OVH. Un risque pour la protection des données personnelles qui fait polémique alors que la question de la...

Appli Stop covid

Coronavirus : l'application StopCovid disponible dès ce week-end

Dès ce week-end, les Français vont pouvoir installer l’application StopCovid sur leur téléphone portable. Elle doit permettre à une personne qui tombe malade de le signaler et prévenir ainsi toutes les personnes qu’elle a pu croiser auparavant. Un projet qui a dû surmonter des obstacles législatifs...

Cedric o numerique Stop Covid Ludovic Marin AFP

Souveraineté numérique : le gouvernement se passe d'Apple et Google pour son application Stop Covid

La France est dépendante de la Chine pour, entre autres, la production de masques. Elle l'est aussi des États-Unis concernant le numérique. Pour assurer la protection de ses données, le gouvernement vient d'annoncer que l'application Stop Covid, dont le but est de tracer les malades, serait...