Publié le 23 octobre 2018

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

[Infographie] Pourquoi l’huile de palme fait tant polémique

À peine arrivée au gouvernement et déjà critiquée. Emmanuelle Wargon, nouvelle secrétaire d’État à la transition écologique et solidaire, venue de Danone, a dû s’expliquer sur des propos tenus en juillet. Elle défendait la présence d’huile de palme dans les laits infantiles. Pour comprendre la polémique, Novethic a résumé en une infographie tout ce qu’il faut savoir sur ce nouvel or rouge tant décrié.

Huile de palme deforestation greenpeace
La grande majorité des producteurs responsables de la déforestation en Indonésie continuent de fournir les grandes multinationales comme Danone, Ferrero ou Mars.
@Greenpeace

Il n’aura pas fallu pus de vingt-quatre heures avant qu’une polémique n’éclate autour de la nomination d’Emmanuelle Wargon, la nouvelle secrétaire d’État à la Transition écologique et solidaire. Il y a trois mois seulement, cette ancienne directrice générale des affaires publiques et de la communication chez Danone expliquait que l’huile de palme est "un ingrédient essentiel dans le lait infantile".   

Les propos de la nouvelle venue à l’hôtel de Roquelaure interpellent alors que la France s’est engagée à ne plus importer de produits contribuant à la déforestation, huile de palme en tête. Dès la publication de cette vidéo, les réactions ont donc fusé. "C’est un très mauvais signal pour l’écologie", a ainsi réagi le député EELV Yannick Jadot sur RTL. L’huile de palme est accusée de détruire des tourbières ou des forêts primaires, d'être source de conflits avec les communautés locales et de contribuer à l'exploitation des travailleurs.

Infographie huile de palme

Chaines d'approvisionnement mal maîtrisées

Selon une étude de Greenpeace publiée mi-septembre (1), on est aujourd'hui encore loin d’une huile de palme durable. Malgré l’engagement de nombreuses multinationales et même du géant Wilmar qui alimente 43 % du marché, l’huile de palme qui arrive dans nos assiettes, nos réservoirs de voitures ou nos produits de beauté est encore trop souvent "sale".

Pendant deux ans, les équipes de l’ONG ont tracé 25 producteurs responsables de la destruction de 130 000 hectares de forêts et tourbières depuis 2015, soit 13 fois la taille de Paris. Résultat : un seul d’entre eux n’a pas fourni d’huile de palme aux grandes multinationales telles que Danone, Colgate, Unilever, Ferrero ou encore Mars.

"Ces entreprises n’arrivent toujours pas à identifier et à contrôler les groupes de producteurs présents dans leur chaîne d’approvisionnement. Souvent, elles se fournissent auprès de plantations matures d’un producteur qui, dans le même temps, détruit d’autres forêts un peu plus loin pour y aménager de jeunes plantations. En réalité, les négociants et les marques ne demandent pas à leurs fournisseurs de leur transmettre les cartes de leurs concessions qui permettraient de vérifier s'ils respectent les politiques “zéro déforestation”, ou s’ils continuent de détruire les forêts", explique Greenpeace dans son rapport.

La Papouasie, nouvel eldorado

Alors que les forêts des îles indonésiennes de Bornéo et de Sumatra sont déjà ravagées par la culture de l’huile de palme, 40 % de la déforestation constatée au cours de ces derniers mois par l’ONG a désormais lieu en Papouasie, nouvel eldorado du secteur. Face à ce constat, le président indonésien Joko Widodo, a signé un moratoire de trois ans pour toute nouvelle plantation. Il suspend toute mise à disposition de nouvelle terre pour la plantation de palmiers dans le pays.

De son côté, Nestlé a annoncé une surveillance de ses fournisseurs par satellite. Le système mis en place par le géant de l’agroalimentaire est capable de détecter une perte de forêt d’un hectare. Une liste noire de dix fournisseurs a également été établie.

Quant à Emmanuelle Wagron, elle aura bel et bien à combattre l’huile de palme. "Ça fait partie de sa feuille de route", a rappelé Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement. L’intéressée a d’ores et déjà confirmé s’inscrire dans cette feuille de route. "Le ministère va sortir très prochainement une stratégie de lutte contre la déforestation importée, en lien avec les pays producteurs, dans laquelle je m’inscris totalement" a-t-elle déclaré dans une interview à Libération.

Concepcion Alvarez, @conce1

(1) Voir l'étude de Greenpeace.


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

INFOGRAPHIES & VIDÉOS

Infographies

Chaque semaine, Novethic vous explique l’actualité à travers des infographies pour mieux comprendre l’économie, l’énergie, la finance, le travail...

Inondations montpellier 2005 cevenol2

[Infographie] La France, première victime des événements climatiques extrêmes en Europe

Si les premières victimes des événements climatiques extrêmes sont sans aucun doute les pays en développement, la France fait figure d’exception au niveau européen. Son niveau de risque est équivalent à celui d’un pays comme l’Inde, la Thaïlande ou la République dominicaine. Chaque année, ce sont...

Centrale a charbon pixabay 2

[Infographie] Le charbon, toujours la première source d'électricité dans le monde

On parle de lui comme une énergie du passé et on assure que 40 % des centrales ne seraient même pas rentables à travers le monde. Pourtant, le charbon reste encore le principal moyen de produire de l’électricité et, alors que sa consommation s’est accrue en 2017, elle devrait encore stagner jusqu’en...

C F D2018

[Infographie] La finance durable, un secteur en croissance

Le coup d'envoi de la mobilisation internationale pour une finance durable a été donné lundi 26 novembre. Tous les acteurs majeurs du secteur sont réunis pendant trois jours au Palais Brongniart à Paris pour faire le bilan de leurs actions et prendre de nouveaux engagements verts. À ce jour, si la...

Manchots adelie espece menacee WWF naturepl com Edwin Giesbers

[Infographie] 60 % des populations d’animaux sauvages sur Terre ont disparu en 40 ans

Les alertes n’en finissent plus de se succéder. Après le secrétaire général de l’ONU et les experts du Giec, le WWF révèle mardi 30 octobre son rapport Planète vivante, panorama de la biodiversité mondiale. Et encore une fois, l’ONG s’inquiète de la disparition de millions d’espèces en raison de la...