Publié le 20 avril 2023

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Prix très bas, produits made in China, turn-over : les dessous d'Action, enseigne préférée des Français

L'enseigne néerlandaise Action a détrôné Decathlon et Leroy Merlin dans le cœur des Français. Le discounter spécialisé dans le non-alimentaire, mise sur des prix très bas et un renouvellement régulier de ses produits, pour la majorité produits en Chine... à contre-courant de la transition écologique.

Enseigne action action
L'enseigne Action compte 730 magasins en France et est devenue l'enseigne préférée des Français.
@Action

Action a créé la surprise cette année en détrônant Decathlon et Leroy Merlin sur le podium des enseignes préférées des Français, selon la traditionnelle enquête du cabinet EY Parthénon, publiée début avril. Le discounter néerlandais est présent en France depuis une dizaine d’années et a petit à petit conquis le cœur des consommateurs. Avec 730 magasins et plus de trois milliards de chiffre d’affaires en 2022, l’Hexagone constitue son premier marché. Décoration, vaisselle, produits d’entretien, jouets, loisirs créatifs, outils, l’enseigne s’est spécialisée dans le non-alimentaire.

Classement EY Parthenon 2023 Action n1 @EY Parthenon 2023

Le classement des dix enseignes préférées des Français, réalisé chaque année par EY Parthénon. @EY Parthénon

Le retour de l’inflation – qui a atteint + 6,3% sur un an en février 2023, un niveau inédit depuis 1985 –  a contribué à la progression d’Action, dont l’offre est centrée sur des prix très bas. Sur 6 000 références en moyenne, un quart est vendu à moins d’un euro. De quoi séduire les consommateurs. 40% des foyers interrogés par EY Parthénon déclarent en effet privilégier en premier lieu leur pouvoir d’achat, soit 9 points de plus que l’an dernier. "La recherche de bons plans / promotions ressort comme l’arbitrage le plus mentionné par les répondants", indique le cabinet dans un communiqué.

Plus de la moitié des produits sont fabriqués en Chine

Mais ce n’est pas le seul facteur puisque la remontée d’Action se mesure depuis 2020 (il se plaçait alors 9e), soit bien avant la hausse de l’inflation. En plus des prix bas, les clients plébiscitent également "une expérience d’achat jugée parmi les plus efficaces et agréables (petits plaisirs, chasse au trésor)", note ainsi EY Parthénon. Surtout, l’enseigne de discount non-alimentaire remplace régulièrement deux tiers de ses produits, de quoi créer un rendez-vous avec sa clientèle, en jouant sur la peur de manquer la bonne occasion, tout en poussant à la surconsommation. 

D’un point de vue environnemental, le bilan laisse donc à désirer, d’autant que plus de la moitié des produits sont fabriqués en Chine. Le groupe s’est toutefois fixé des objectifs climatiques. Il s’engage à réduire ses émissions directes (scope 1) et indirectes, liées à la consommation d'énergie pour la fabrication des produits (scope 2), de 60 % d'ici 2030, par rapport à 2021. "En 2022, nous avons réduit notre consommation d'énergie, augmenté notre part d'énergie renouvelable et introduit le biodiesel pour nos propres camions. En conséquence, nos émissions de CO2 de portée 1 et 2 ont été réduites de 40%", indique Action sur son site internet.

Infog action 1

Un turn-over important et des contrats précaires

Les conditions salariales sont également pointées du doigt, l’enseigne employant 17 000 personnes en France. Un premier mouvement de grève avait été déclenché à Châteaudun, dans l’Eure-et-Loir, en 2021 avant de s'étendre à d’autres régions, puis de nouveau en décembre dernier devant le magasin de Tourcoing, dans le Nord, où des salariés ont fait grève pendant trois semaines. Ils dénonçaient notamment des salaires trop bas et une charge de travail trop importante.

Infog action 2

"Il y a sans cesse des salariés qui sont licenciés, d’autres qui démissionnent ou se mettent en arrêt maladie… En quelques semaines, dans mon magasin, on a perdu huit postes, qui restent sans remplacement", déplore un employé de 31 ans dans le Pas-de-Calais, auprès de Marianne. "Ils prennent souvent des intérimaires, ainsi que des petits contrats, notamment étudiants. Mais ils n’ont pas le temps d’être formés et finissent donc eux aussi par partir. C’est le serpent qui se mord la queue" ajoute le jeune homme. Sollicitée par Novethic, la direction d'Action n'a pas répondu. 

"Action est une enseigne qui rend ses clients ‘riches’"

Reste que le succès d’Action est également celui "du discount social", comme l’explique Olivier Dauvers, journaliste spécialiste de la grande distribution et auteur du blog "Le web grande conso". "Action est une enseigne qui rend ses clients ‘riches’. Riches car elle leur permet de consommer, de s’offrir des petits plaisirs, et ainsi de lutter contre la frustration qu’ils expérimentent au quotidien en ne pouvant pas consommer autant qu’ils le voudraient, explique-t-il à Novethic. Car même si on peut le contester, la consommation demeure toujours un élément de réalisation de l’individu, nous sommes dans une société de consommation".

"C'est sûr que j'achète plein de trucs dont je n'ai pas besoin mais ce n’est pas grave, je suis contente. C'est comme si c'était Noël, on se fait des cadeaux à soi-même", plaisante Sabrina, une vendeuse de prêt-à-porter interviewée dans "Sept à Huit", qui fréquente l'enseigne deux fois par semaine. Paradoxalement, l’enquête d‘EY Parthénon montre également que la moitié des consommateurs interrogés se disent prêts à payer un prix plus élevé pour des produits vertueux en matière de "développement durable" et de "RSE". Signe que le fossé à combler entre les paroles et les actes est encore important.

Concepcion Alvarez


© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Entreprises controversées

Quand elles commettent des violations graves et répétées de conventions internationales, les entreprises sont dites controversées. Cela signifie qu’elles peuvent être mises sur des listes noires d’investisseurs et attaquées par des ONG sous des formes diverses.

Nestle buitoni FRANCOIS LO PRESTI AFP

Le scandale des pizzas Buitoni passé sous silence à l’AG de Nestlé

La contamination des pizzas Fraich’Up Buitoni, qui a conduit à la mort de deux enfants et rendu malades 55 autres , s’est soldée par un accord à l’amiable annoncé le 17 avril entre Nestlé et les familles de victimes. Trois jours plus tard, à l’Assemblée générale du groupe, le montant des indemnités...

Enseigne action action

Prix très bas, produits made in China, turn-over : les dessous d'Action, enseigne préférée des Français

L'enseigne néerlandaise Action a détrôné Decathlon et Leroy Merlin dans le cœur des Français. Le discounter spécialisé dans le non-alimentaire, mise sur des prix très bas et un renouvellement régulier de ses produits, pour la majorité produits en Chine... à contre-courant de la transition...

Credit Suisse CCO

Crédit Suisse, la banque emblématique des scandales financiers

Il s’agit d’une banque systémique, dont la faillite pourrait entraîner une grande partie de l’économie. Quand le Crédit Suisse a commencé à vaciller, les autorités publiques se sont aussitôt penchées à son chevet pour imaginer un rachat express par UBS. Mais les difficultés de la banque de Zurich...

Schneider Electric Zero Carbon project Schneider

Schneider Electric, Bolloré Logistics... : enquête sur ces entreprises françaises impliquées dans le projet Eacop de TotalEnergies

Le mégaprojet d'extraction et de transport de pétrole Eacop/Tilenga en Ouganda et en Tanzanie n'en finit pas de créer la polémique. Si TotalEnergies a jusqu'ici été dans le viseur des opposants, plusieurs entreprises participant à cette "bombe climatique" en tant que sous-traitantes sont restées...