Publié le 13 octobre 2019

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

[Bonne nouvelle] TripAdvisor arrête la vente de billets pour des spectacles de baleines ou dauphins

Dans quelques mois, vous ne pourrez plus trouver de billets pour Sea World, Marineland ou encore Zoomarine sur TripAdvisor. La plateforme américaine a décidé de bannir de son site tous les parcs qui exploitent des cétacés en captivité et qui ne disposent pas de sanctuaires marins. Le groupe entend ainsi faire bouger l'industrie du tourisme en matière de protection animale.

Sea world parc marin orlando seaworld
Le parc aquatique de Sea World à Orlando, en Floride, est l'un des plus visités au monde mais sa fréquentation est en baisse ces dernières années.
@Sea World

Le géant de l’avis touristique en ligne, qui vend également des billets, poursuit son engagement en matière de protection animale. Il s’est engagé à ne plus proposer d’entrées pour les parcs d’attractions ou les aquariums exploitants des cétacés (baleines, dauphins, orques, marsouins, …) en captivité. Cette politique devrait être effective d’ici la fin de l’année.

Dans le viseur du site américain, le parc Sea World qui a bâti son succès sur le monde marin. Le plus connu se trouve à Orlando, en Floride, et compte des dauphins, des requins, et des orques. Mais d’autres parcs européens comme le Marineland d’Antibes ou Zoomarine au Portugal devraient être concernés. Sont en revanche exclus les parcs et sites qui disposent d’un sanctuaire marin et qui s’engagent à arrêter la reproduction des cétacés en captivité et leur importation.

"TripAdvisor est du bon côté de l'histoire"

TripAdvisor explique avoir pris cette mesure après une vaste consultation d’experts. "Les baleines et les dauphins ne prospèrent pas dans des environnements en captivité, et nous espérons participer à un avenir où ils vivront comme ils le devraient - libres et dans la nature", a commenté Dermot Halpin, le président de TripAdvisor Experiences and Rentals. "Nous pensons que la génération actuelle de baleines et de dauphins en captivité devrait être la dernière et nous sommes impatients de voir cette position adoptée plus largement dans l'industrie du voyage."

La décision a été saluée par les associations de défense des animaux. "TripAdvisor est du bon côté de l'histoire", a ainsi déclaré Naomi Rose, scientifique au sein de l’Animal Welfare Institute. "Les baleines et les dauphins ne peuvent pas prospérer en captivité et les touristes éclairés ne tolèrent plus d'exploiter ces prédateurs marins intelligents et socialement complexes pour le divertissement humain." De son côté, l’Association of Zoos & Aquariums déplore que "TripAdvisor se fasse le porte-voix d’une minorité radicale plutôt que d’écouter les voix et les préférences de ses clients”.

En 2016, le groupe avait déjà arrêté de vendre des excursions qui mettaient les touristes en contact avec des animaux sauvages en captivités telles que les balades à dos d’éléphants célèbres en Thaïlande ou les caresses de tigres. En 2018, il avait aussi renoncé à soutenir les spectacles qui seraient humiliants envers les animaux.

Concepcion Alvarez @conce1


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Entreprises controversées

Quand elles commettent des violations graves et répétées de conventions internationales, les entreprises sont dites controversées. Cela signifie qu’elles peuvent être mises sur des listes noires d’investisseurs et attaquées par des ONG sous des formes diverses.

Carlos Ghosn Renault retraite Liban JosephEid AFP

Aux prud'hommes, Carlos Ghosn réclame 250 000 euros de retraite à Renault

En plein débat sur la réforme des retraites en France, Carlos Ghosn est bien décidé à recevoir la sienne au titre de ses années chez Renault. Il y a en jeu 250 000 euros, que la marque refuse de verser à son ancien parton.

Village palestinien de Nahalin et le bloc de colonies de Gush Etzion What 4

Une liste de 112 sociétés liées aux colonies israéliennes publiée par l’ONU

L’ONU a publié mercredi 12 février le nom de 112 sociétés ayant des activités dans les colonies israéliennes, considérées comme illégales par le droit international. Cette liste, annoncée il y a quatre ans, inclut Alstom, Airbnb, Expedia et TripAdvisor. Cette logique de "name and shame" dans le...

Sanofi mis en examen dans le scandale de la Dépakine

Après plus de trois années d'enquête, les juges chargés de l'enquête sur la commercialisation de l'antiépileptique Dépakine ont mis Sanofi en examen pour "tromperie aggravée et "blessures involontaires", a annoncé le groupe pharmaceutique lundi 3 février.

France Telecom Dider Lombard LionelBonaventure AFP

[Décryptage] France Telecom : la justice consacre le harcèlement institutionnel

Les trois anciens dirigeants de France Telecom, PDG, numéro 2 et DRH ont été condamnés le 20 décembre à la peine maximale pour harcèlement moral : un an de prison et 15 000 euros d'amende. La justice consacre ainsi le "harcèlement institutionnel" qui a fait une quarantaine de victimes dont 19...