Publié le 12 juin 2020

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Après Rio Tinto, BHP autorisé à détruire des sites aborigènes historiques en Australie

Le géant minier BHP vient de recevoir l'autorisation de détruire 40 sites aborigènes pour étendre une mine de fer dans l’État d’Australie-occidentale. Une annonce qui survient quelques jours seulement après la destruction de deux grottes aborigènes vieilles de 46 000 ans par l'autre géant Rio Tinto.  

Rio tinto destruction site aborigene
Rio Tinto a reçu l'autorisation de faire exploser deux grottes aborigènes historiques.
Puutu Kunti Kurrama et Pinikura Aboriginal Corporation

C’est un nouveau coup porté au patrimoine culturel australien. Le 27 mai, pour agrandir une mine de fer, l’entreprise minière Rio Tinto a fait sauter deux grottes aborigènes vieilles de 46 000 ans, provoquant l’émoi d’une partie de la population. Cette fois c’est le géant BHP qui prend le relais. L’entreprise a reçu le feu vert de Ben Wyatt, le ministre des Affaires aborigènes de l’État d’Australie-occidentale de détruire 40 sites aborigènes. 

BHP avait déposé une demande de destruction de ces sites dans le cadre de l'expansion de la mine de fer de South Flank, dans la région de Pilbara. Cette mine se situe sur les terres traditionnelles du peuple Banjima, dont les représentants avaient en 2015 conclut un accord pour l'exploitation de cette zone. Celui-ci impliquait la protection de 72 sites de grande importance culturelle et des compensations financières pour la population Banjima.

Intégrer les aborigènes dans les négociations

Celle-ci n'a pas déposé de recours contre la dernière demande de BHP. Mais en vertu des lois de l'Etat, l'accord de 2015 fait qu'elle n'est pas impliquée dans le processus d'approbation gouvernemental. Ben Wyatt, qui est lui-même aborigène, a dit qu'il travaillait à une réforme des lois sur le patrimoine afin que les groupes miniers négocient directement avec les populations aborigènes concernant l'impact de leurs projets industriels.

"Je crois fermement au droit à l'autodétermination des aborigènes et soutiens les groupes indigènes qui utilisent leurs droits chèrement acquis pour nouer des accords commerciaux avec les groupes qui exploitent les terres", a-t-il ajouté. Il a dit avoir demandé à BHP de travailler avec les populations locales pour minimiser l'impact sur un site identifié comme ayant une grande importance culturelle pour le peuple Banjima. 

Le fer, ressource la plus exportée par l'Australie

BHP n'a pas répondu aux questions de l'AFP. Mais le Sydney Morning Herald rapporte jeudi que le groupe minier compte suspendre son expansion dans l'attente d'une expertise scientifique et de consultations avec la population locale.

Le minerai de fer est la ressource la plus exportée par l'Australie. Elle a rapporté 77 milliards de dollars australiens (47 milliards d'euros) l'année dernière. L'essentiel provient de la région très peu peuplée de Pilbara, dont une grande partie des terres est la propriété des populations aborigènes. Une manifestation a notamment eu lieu cette semaine devant les bureaux de Rio Tinto à Perth (ouest) pour dénoncer les destructions de sites aborigènes.

La rédaction avec AFP


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Entreprises controversées

Quand elles commettent des violations graves et répétées de conventions internationales, les entreprises sont dites controversées. Cela signifie qu’elles peuvent être mises sur des listes noires d’investisseurs et attaquées par des ONG sous des formes diverses.

Cigarette philip Morris DR

Philip Morris France se dote d’une raison d’être : permettre aux fumeurs d’arrêter de fumer

Philipp Morris France s'est doté d'une raison d'être qui pourrait en surprendre plus d'un : "Se mobiliser et innover pour permettre aux fumeurs adultes d’arrêter la cigarette en faisant de meilleurs choix". Ce rôle social sera inscrit dans ses statuts et engage l’entreprise vis-à-vis de ses parties...

Ouighours enquete uniqlo calvision via pixabay

Ouïghours : une enquête ouverte contre quatre géants de l’habillement pour "recel de crimes contre l’humanité"

Zara, Uniqlo, Sandro, Maje... Ces marques ont-elles profité du travail forcé des Ouïghours pour la production de leurs vêtements ? C'est ce que va essayer de déterminer le Parquet national antiterroriste qui mène une enquête pour "recel de crise contre l'humanité" visant quatre géants du textile en...

Amazon invendus istock jetcityimage

Amazon continue de détruire des millions de produits neufs invendus malgré les scandales à répétition

Amazon, dans son entrepôt de Dunfermline au Royaume-Uni, détruit chaque semaine 130 000 produits invendus neufs détruits, selon une enquête de la chaîne britannique ITV. En une année, plus de 6,7 millions de produits seraient ainsi détruits rien que dans cet entrepôt. Une pratique légale au...

Cristiano Ronaldo football euro 2021 BERNADETT SZABO POOL AFP

Ronaldo ruine l’image de Coca-Cola et cela pourrait coûter cher à toute l’industrie de la junk food

L’image de Ronaldo écartant des bouteilles de Coca-Cola pour qu’elles disparaissent de l’écran pendant sa conférence de presse à l’Euro 2021 vaut 4 milliards de dollars. C’est le montant perdu en bourse par la marque. Pire, le joueur de légende a brandi une bouteille d’eau non siglée ruinant, en...