Publié le 31 juillet 2018

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Amazon, La Poste, FDJ, RATP, Société générale : l'État épingle les mauvais payeurs

Depuis 2009, la loi plafonne les délais de paiement. Pour inciter les entreprises à s'y conformer, l'État n'hésite pas à publier la liste de celles qui se sont vues infliger une amende. Dans le Top 10, on trouve des noms bien connus, et parfois mêmes des entreprises publiques. 

L'État vient notamment d'infliger une amende de 375 000 euros à Amazon pour des retards de paiement envers ses fournisseurs.
@Flickr/Robert Scoble

Amazon, La Poste, La Française des Jeux, la RATP, Société générale ou encore BNP Paribas, toutes ces entreprises ont subi un "shame and blame". C'est-à-dire que l'État a publiquement dévoilé le nom des entreprises s'étant vues infliger une amende pour non-respect des délais de paiement envers leurs fournisseurs. 

Depuis 2009, la loi a plafonné ces délais à 60 jours à compter de la facture, ou 45 jours en fin de mois. Mais souvent, les grands groupes ne tiennent pas ce timing. Leur nom ainsi que le montant de leurs amendes ont été publiés sur le site de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), comme le révèle 20 Minutes.

Depuis février dernier, 32 entreprises ont été épinglées et l'amende record atteint 375 000 euros. Cette mauvaise pratique met en difficulté les fournisseurs et notamment les TPE et PME, impactant leur trésorerie et dans le pire des cas entraînant leur faillite. En France, on estime qu'un quart des faillites sont ainsi dues à des retards de paiement. 

Concepcion Alvarez, @conce1


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Entreprises controversées

Quand elles commettent des violations graves et répétées de conventions internationales, les entreprises sont dites controversées. Cela signifie qu’elles peuvent être mises sur des listes noires d’investisseurs et attaquées par des ONG sous des formes diverses.

Bayer croule sous les menaces judiciaires liées au Roundup de Monsanto

Le géant de l’agrochimie Bayer, qui a avalé Monsanto en 2018, a aujourd’hui du mal à digérer le géant des OGM. 42 700 plaintes liées au Roundup visent le mastodonte aux États-Unis et le risque financier est estimé entre 15 et 20 milliards de dollars. À la dernière Assemblée générale, les...

Amazon reputation

Black Friday : un vendredi noir pour la réputation d’Amazon

À l’occasion du Black Friday et des fêtes de fin d’années, Amazon fait l’objet de plusieurs rapports destinés à montrer la face cachée du géant du e-commerce, qui symbolise les dérives de ces méga promotions et de l’hyperconsommation. ONG, syndicats et hommes politiques dénoncent son impact...

Lafarge

Lafarge en Syrie : la justice annule les poursuites pour "complicité de crime contre l'humanité"

La Cour d'appel de Paris a annulé la mise en examen pour complicité de crimes contre l'humanité de Lafarge, accusé d'avoir financé des groupes terroristes en Syrie pour maintenir ses activités sur place alors que le pays s'enfonçait dans la guerre. Le cimentier reste toutefois poursuivi pour...

Philip Morris site de Neuchatel

Philip Morris veut se refaire une santé grâce aux Objectifs de développement durable

En 2017, le plus grand fabricant de tabac au monde, Philip Morris, prenait un virage stratégique inattendu en annonçant qu’il allait désormais "œuvrer pour un monde sans fumée". Pour étayer sa nouvelle mission, la multinationale se réfère aux objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU qui...