Publié le 31 juillet 2018

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Amazon, La Poste, FDJ, RATP, Société générale : l'État épingle les mauvais payeurs

Depuis 2009, la loi plafonne les délais de paiement. Pour inciter les entreprises à s'y conformer, l'État n'hésite pas à publier la liste de celles qui se sont vues infliger une amende. Dans le Top 10, on trouve des noms bien connus, et parfois mêmes des entreprises publiques. 

L'État vient notamment d'infliger une amende de 375 000 euros à Amazon pour des retards de paiement envers ses fournisseurs.
@Flickr/Robert Scoble

Amazon, La Poste, La Française des Jeux, la RATP, Société générale ou encore BNP Paribas, toutes ces entreprises ont subi un "shame and blame". C'est-à-dire que l'État a publiquement dévoilé le nom des entreprises s'étant vues infliger une amende pour non-respect des délais de paiement envers leurs fournisseurs. 

Depuis 2009, la loi a plafonné ces délais à 60 jours à compter de la facture, ou 45 jours en fin de mois. Mais souvent, les grands groupes ne tiennent pas ce timing. Leur nom ainsi que le montant de leurs amendes ont été publiés sur le site de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), comme le révèle 20 Minutes.

Depuis février dernier, 32 entreprises ont été épinglées et l'amende record atteint 375 000 euros. Cette mauvaise pratique met en difficulté les fournisseurs et notamment les TPE et PME, impactant leur trésorerie et dans le pire des cas entraînant leur faillite. En France, on estime qu'un quart des faillites sont ainsi dues à des retards de paiement. 

Concepcion Alvarez, @conce1


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Entreprises controversées

Quand elles commettent des violations graves et répétées de conventions internationales, les entreprises sont dites controversées. Cela signifie qu’elles peuvent être mises sur des listes noires d’investisseurs et attaquées par des ONG sous des formes diverses.

Zemmour Eric CNEWS

Mineurs isolés : le groupe SOS dépose plainte contre CNews pour injures et incitation à la haine raciale

À la suite des propos tenus par Éric Zemmour sur CNews sur le fait que les jeunes issus de l’immigration soient "tous des voleurs et des assassins", le Groupe SOS a annoncé porter plainte contre le polémiste et la chaîne télévisée. En tant qu’accompagnateur de plus de 2500 mineurs isolés chaque...

Thomas cook

En pleine crise du tourisme, Thomas Cook renaît de ses cendres

Fini les centaines d'agences de voyage à travers le monde, les milliers d'employés, les avions... le voyagiste Thomas Cook, déclaré en faillite il y a un an, renaît de ses cendres et se transforme. Le groupe opère enfin son virage numérique et promet de ne pas encaisser le paiement des voyageurs...

BNP Paribas

BNP Paribas sous le coup d’une enquête judiciaire pour complicité de crime contre l’humanité au Soudan

Près d’un an après le dépôt d’une plainte avec constitution de partie civile par la FIDH, la Ligue des droits de l’homme (LDH) et neuf militants soudanais, une information judiciaire a été ouverte au tribunal de Paris contre la banque. Les associations plaignantes accusent la banque d’avoir fourni...

Mignonnes netflix cuties Netflix

[Édito] Netflix : le passage du risque de réputation à la "cancel culture" se paie cher

La polémique américaine sur la diffusion par Netflix de Mignonnes, le film de Maimouna Doucouré, a entraîné un mouvement de boycott cristallisé sur le hashtag #CancelNetflix. Cela lui a fait perdre des abonnés et a aussi entrainé une chute boursière de cette valeur digitale dont le modèle repose sur...