Publié le 31 juillet 2018

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Amazon, La Poste, FDJ, RATP, Société générale : l'État épingle les mauvais payeurs

Depuis 2009, la loi plafonne les délais de paiement. Pour inciter les entreprises à s'y conformer, l'État n'hésite pas à publier la liste de celles qui se sont vues infliger une amende. Dans le Top 10, on trouve des noms bien connus, et parfois mêmes des entreprises publiques. 

L'État vient notamment d'infliger une amende de 375 000 euros à Amazon pour des retards de paiement envers ses fournisseurs.
@Flickr/Robert Scoble

Amazon, La Poste, La Française des Jeux, la RATP, Société générale ou encore BNP Paribas, toutes ces entreprises ont subi un "shame and blame". C'est-à-dire que l'État a publiquement dévoilé le nom des entreprises s'étant vues infliger une amende pour non-respect des délais de paiement envers leurs fournisseurs. 

Depuis 2009, la loi a plafonné ces délais à 60 jours à compter de la facture, ou 45 jours en fin de mois. Mais souvent, les grands groupes ne tiennent pas ce timing. Leur nom ainsi que le montant de leurs amendes ont été publiés sur le site de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), comme le révèle 20 Minutes.

Depuis février dernier, 32 entreprises ont été épinglées et l'amende record atteint 375 000 euros. Cette mauvaise pratique met en difficulté les fournisseurs et notamment les TPE et PME, impactant leur trésorerie et dans le pire des cas entraînant leur faillite. En France, on estime qu'un quart des faillites sont ainsi dues à des retards de paiement. 

Concepcion Alvarez, @conce1


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

GOUVERNANCE D'ENTREPRISE

Entreprises controversées

Quand elles commettent des violations graves et répétées de conventions internationales, les entreprises sont dites controversées. Cela signifie qu’elles peuvent être mises sur des listes noires d’investisseurs et attaquées par des ONG sous des formes diverses.

Tribunaux covid iStock Gebbi Mur

Les États ayant pris des mesures pour lutter contre le Covid-19 sont exposés à une vague de plaintes d’entreprises

Les États ayant pris des mesures strictes de confinement et d’arrêt de certaines activités économiques pour ralentir la propagation du Covid-19 pourraient se voir attaqués par de nombreuses entreprises s’estimant lésées. C’est ce que redoutent un collectif de 630 ONG internationales. Au Royaume-Uni,...

Montage 5 projets en sursis 01

Gare du Nord, entrepôts Amazon, Terminal 4 à Roissy... cinq projets en sursis pour des raisons environnementales

Après dix années d’une guerre sans relâche, entre zadistes et recours judiciaires, le groupe Pierre et Vacances renonce à la construction d’un Center Parcs à Roybon, en Isère. Ces dernières années, de nombreux projets ont ainsi été abandonnés pour des raisons environnementales dans l’Hexagone à...

Facebook haine en ligne boycott

Haine en ligne : Facebook s'enfonce après une campagne de boycott de plusieurs centaines d'annonceurs

Facebook est touché au portefeuille. Après l'affaire George Floyd et l'explosion du mouvement Black Lives Matter, le réseau social est sommé de modérer davantage les messages haineux et racistes. Pour l'y contraindre, des centaines d'entreprises boycottent leurs publicités sur la plateforme. C'est...

Batiment total polytechnique maquette

Malgré la polémique, Total va s'installer au centre de la vie étudiante de Polytechnique

L'école Polytechnique (X) vient de valider l'emplacement du centre de recherche de Total sur les énergies bas-carbone. Le projet est contesté par les élèves, enseignants et ONG car il remet en cause, selon eux, le principe de neutralité de l'établissement. Face à la polémique, le comité...