Publié le 10 septembre 2018

FINANCE DURABLE

60 % des grands fonds de pension publics ne prennent toujours pas en compte le risque climat

Les 100 plus grands fonds de pensions publics au monde investissement moins de 1 % de leurs actifs dans la transition bas-carbone. Plus grave encore, ils sont plus de 60 % à ignorer les répercussions financières du changement climatique sur leurs portefeuilles, au risque de s'exposer à des litiges. 

Les plus grands fonds de pension publics au monde ont investi moins de 1 % de leurs actifs dans la transition bas-carbone.
@Pixabay

63 % des plus grands fonds de pension publics monde ne prennent pas ou presque pas en compte le risque climat. C’est ce que révèle une nouvelle étude de l’Asset Owners Disclosure Project (AODP), une initiative de l’association pour l’investissement responsable ShareAction. Dans une étude publiée le lundi 10 septembre, les auteurs établissent un classement des 100 plus grands fonds de pension publics (qui pèsent à eux tous 11 000 milliards de dollars) en fonction de leur application des recommandations du groupe de travail sur l’information financière relative au changement climatique (TCFD) du Conseil de stabilité financière.

Dans le haut du classement, avec un 'AAA', on trouve le suédois AP4, juste devant le Fonds de Réserve pour les Retraites (FRR), seul fonds de pension français du top 100 mondial. Le New York State Common Retirement Fund et le néerlandais ABP, occupent les 3e et 4e places. Mais derrière ce peloton de tête la majorité des fonds obtient de très mauvaises notes. "Les caisses de retraite ont pourtant le devoir de servir l'intérêt à long terme de leurs membres, ce qui n'est pas le cas si l'argent qu'elles investissent s'épuise avec la santé de la planète. Il est grand temps que l'industrie passe à l'action", réagit Felix Nagrawala, analyste à l'AODP.

Un premier fonds attaqué devant la justice

En ignorant les répercussions financières du changement climatique sur leurs portefeuilles, ces fonds de pension s’exposent à un manquement de leurs obligations fiduciaires envers les épargnants et par conséquent à des risques de litiges accrues. Un premier fonds, l’australien Retail Employees Superannuation Trust, s’est d’ailleurs vu attaqué devant la Cour fédérale du pays pour ces raisons cet été.  

L'un de ses épargnants, Mark McVeigh, 23 ans, titulaire d’un diplôme en écologie a en effet décidé d’attaquer le fonds de pension public australien. Il n’a pas réussi à trouver d’informations sur la façon dont l’impact du changement climatique était appréhendé par l’institution. "Il y a des risques inhérents à investir dans des sociétés qui ne sont pas durables et qui contribuent au changement climatique", a expliqué le jeune homme.

"Le changement climatique devrait être un point permanent à l'ordre du jour pour tous les propriétaires et gestionnaires d'actifs. Les investisseurs devraient considérer cette stratégie comme une question de gouvernance sérieuse. Il est temps que tous les fonds de pension et les conseillers s'attaquent enfin au défi climatique", explique Joanne Etherton, avocate spécialisée dans le domaine des régimes de retraite chez ClientEarth.  

1 % de leurs actifs investis dans la transition

Par ailleurs, les 100 plus grands fonds de pension publics du monde n'ont investi que 90 milliards de dollars dans les actifs bas carbone, ce qui représente moins de 1 % de leurs actifs cumulés. Une goutte d’eau également au regard des 1 100 milliards de dollars d’investissement annuel que le Giec estime nécessaires pour financer la transition bas carbone.  

De même, seuls 10 % des fonds de pension évalués ont mis en place des politiques visant à exclure le charbon de leur portefeuille d'investissement, bien qu'il soit le combustible fossile le plus polluant. Le secteur des retraites a pourtant un rôle central à jouer dans l'intensification des investissements verts puisqu’il représente un tiers des actifs des investisseurs institutionnels dans le monde.  

Concepcion Alvarez @conce1


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles


Découvrez l'Essentiel de la Finance Durable


Pour aller plus loin

Deux tiers des pays du G20 appliquent les recommandations de la TCFD pour une finance durable

Alors que le G7 a fait l'impasse sur le climat, une étude publiée par des chercheurs britanniques met en avant le fait que deux tiers des pays membres du G20 ont déjà commencé à appliquer les recommandations de la TCFD (Task Force on Climate Related-Financial Disclosures) sur le reporting...

237 entreprises endossent les recommandations de la TCFD sur le reporting climat

20 des 30 plus grandes banques au monde, 8 des 10 des principaux investisseurs, les plus gros fonds de pension et assureurs... En tout, 237 entreprises s'engagent à implémenter les recommandations de la TCFD, la Task Force sur la transparence financière sur le climat du G20. Reporter sur...

225 investisseurs mondiaux mettent sous surveillance les 100 entreprises les plus émettrices de CO2 de la planète

Un groupement d’investisseurs pesant 26 300 milliards de dollars met au défi les 100 plus grands émetteurs de CO2 de la planète d’être plus vertueux et plus transparents. Cette initiative de cinq ans, le Climate 100+, ne vise pas à punir mais à faire un accompagnement personnalisé des...

Climate Finance Day : "La finance sera verte ou ne sera pas", Bruno Le Maire

C'est avec un discours très enthousiaste que Bruno Le Maire, le ministre des Finances, a lancé la semaine dédiée à la finance climat. Dans son discours prononcé lors du Climate Finance Day, il réaffirme l'ambition pour Paris de devenir la place de la finance verte et a annoncé plusieurs...

One Planet Summit : "Rien ne peut se faire sans la finance", selon Philippe Zaouati

Philippe Zaouati est directeur général de Mirova et président de Finance for Tomorow (dont Novethic est partenaire), initiative pour promouvoir la puissance de l’écosystème français en matière de finance verte. À la veille du grand sommet sur le climat, le One Planet Summit, il attend que...

FINANCE DURABLE

Finance durable

La finance durable est un pan de la finance qui s’attache à prendre en compte des critères ESG, c’est-à-dire liés à l’environnement, au social et à la gouvernance. La finance durable regroupe l’ISR (investissement socialement responsable), la finance solidaire, la finance verte et plus généralement de l’investissement responsable.

Pourtant opposé à la spéculation, le Vatican a pris de gros risques en Bourse

La doctrine de l’Église était pourtant claire : les couvertures de défaillance, ces produits financiers très spéculatifs, ne sont pas éthiques. Une enquête du Financial Times a pourtant révélé qu’une administration du Vatican avait investi dans de tels contrats, spéculant sur la faillite de Hertz,...

Smartphone appli BNP CCO

BNP Paribas propose à ses clients de calculer l’empreinte carbone de leurs dépenses

En s’associant avec la jeune pousse Greenly, BNP Paribas permet à ses clients de mesurer l’empreinte carbone de leur consommation. Intégrée à l’application bancaire, la solution de Greenly détermine le volume d’émission de gaz à effet de serre de chaque ligne de dépense affichée sur les relevés de...

Pompage petrole CC0

Les exclusions de projets pétroles et gaz les plus controversés annoncent un mouvement plus large

Une étude publiée le 20 octobre par l’institut australien IEEFA spécialiste de l’analyse économique et financière du secteur de l’énergie, a passé au crible les politiques de 50 investisseurs de poids qui excluent les sables bitumineux et le forage gazier en Arctique. Leurs conclusions : un exode...

Nikola refuse1 NikolaMotor

Nikola Motor, "l’autre Tesla", s’effondre en Bourse sur fond de promesses technologiques douteuses

Le cours de Bourse de Nikola Motor est descendu aussi vite qu’il était monté. La startup américaine cotée au Nasdaq depuis juin a fait l’objet d’un rapport à charge d’un investisseur. Celui-ci démonte toutes les promesses sur la technologie et sur l’existence même de prototypes du fondateur de la...