Publié le 11 juillet 2018

ENVIRONNEMENT

Roundup : vers des centaines de procès aux États-Unis contre Monsanto

Après deux semaines et demi d’audiences, un juge fédéral californien a estimé que suffisamment d’éléments étaient réunis pour juger une plainte contre Monsanto devant un jury. Le Roundup, un herbicide à base de glyphosate, fabriqué par le géant américain est accusé de provoquer des cancers. Cette décision pourrait ouvrir la voie à des centaines de procès à travers le pays.

L'entreprise Monsanto vend presque 5 millliards de Roundup chaque année, cela représente 4,2 milliards d'euros.
@GlobalJusticeNow

Après la plainte d'un citoyen américain, Dewayne Johnson, contre Monsanto devant un tribunal de San Francisco, le juge fédéral a estimé mardi 10 juillet qu’il existait suffisamment d’éléments pour qu’un jury puisse entendre l’affaire. Cette décision ouvre la voie à des centaines de procès à travers le pays contre le géant américain.

Selon ce jardinier de 46 ans, atteint d'un cancer en phase terminale, son état de santé est dû au Roundup, herbicide phare de la firme américaine à base de glyphosate, qu’il a vaporisé pendant des années dans des quantités importantes. Comme lui, plus de 400 familles ont porté plainte contre la firme américaine et vont désormais pouvoir être entendues par la justice.

Monsanto continue de nier

La société, qui vient d'être rachetée par l'allemand Bayer, a rejeté ces accusations et a déclaré dans un communiqué qu’elle continuerait à défendre sa cause avec des éléments solides prouvant qu’il "n’y a absolument aucune connexion entre le glyphosate et le cancer ". Monsanto rappelle ainsi que "plus de 800 études et analyses ont conclu que les herbicides à base de glyphosate ne provoquaient pas le cancer".

Le sujet est controversé parmi la communauté scientifique. L’agence américaine de protection de l’environnement a conclu en septembre dernier, après des dizaines d’années d’études, que le glyphosate n’était probablement pas cancérigène pour les humains. C’est le cas également des agences européennes, l'Efsa (sécurité des aliments) et l'Echa (produits chimiques). En revanche, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a classé le glyphosate parmi les produits "probablement cancérigènes pour les humains ".  

Concepcion Alvarez @conce1


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Santé environnementale

Perturbateur endocriniens, pesticides, produits cancérigènes, effets toxiques indésirables, cocktails chimiques, la liste est longue des produits considérés comme dangereux pour la santé humaine. Ces dangers font l’objet de controverses comme le montrent les débats autour des ondes magnétiques.

Danger amiante proces penal citation directe collective pixabay

Ces scandales qui ont changé le monde : l’interdiction de l'amiante, la fin d’un produit miracle

Difficile pour les industriels de renoncer à ce produit miracle. Il ne s’enflamme pas, il est très résistant, c’est un isolant aussi bien au niveau phonique que thermique. Mais l’amiante tue. Dans les années 90, son interdiction est prononcée et de nombreux procès en responsabilité voient le jour....

Toxiscore Squirrel photos de Pixabay

Le Toxiscore, le label qui épingle les produits ménagers les plus nocifs

Fini les longues étiquettes incompréhensibles au dos des produits ménagers. Le gouvernement veut mettre en place un Toxiscore, d'ici 2022, qui indiquera au consommateur, grâce à une notation et un système de couleur, le degré de toxicité du produit qu'il utilise. Si Barbara Pompili envisage de...

Renard Nature CC0

Le gouvernement soumet aux citoyens un nouveau "plan santé environnement"

En pleine crise sanitaire, le gouvernement propose aux citoyens de donner leur avis sur le quatrième plan santé environnement, dont la mise en application est prévue pour 2021. Il porte par exemple sur le bien-être et la protection de la faune sauvage ou sur la présence de substances toxiques dans...

Covid 19 sante mentale iStock solarseven

[Tempête Covid] Avec l’épidémie, la santé mentale des populations mise à l’épreuve

Plus de six mois après le pic de l’épidémie de Covid-19 on commence à connaître les effets physiques de la maladie. Mais les professionnels de santé alertent aujourd’hui sur des conséquences moins visibles sur le psychisme. Et les séquelles sont loin de se présenter chez les seuls malades du virus....