Publié le 05 juin 2018

ENVIRONNEMENT

Monsanto, c'est fini

Kaput Monsanto. Le géant allemand de la chimie, Bayer, qui vient de racheter Monsanto, a décidé de supprimer le nom de l'entreprise américaine. Bayer, même s'il n'a pas officiellement avancé de raison, veut gommer la mauvaise image de la marque de pesticides auprès du grand public. 

Siege Monsanto Peter Braakmann
La fusion entre Bayer et Monsanto aura lieu le 7 juin.
@PeterBraakmann

Monsanto va disparaître. Fini les OGM, les pesticides, les semences et le Roundup ? Pas vraiment. Bayer, qui vient de racheter la firme américaine, a décidé de supprimer son nom. "Bayer demeurera le nom de l’entreprise. Monsanto en tant que nom d’entreprise ne sera pas maintenu", a indiqué Bayer dans un communiqué"Les produits issus de l’acquisition conserveront leurs noms de marque et feront partie du portefeuille de Bayer", précise-t-il.

Le rachat, évalué à 63 milliards de dollars, sera acté le 7 juin. Les verrous juridiques ont tous sauté lorsque, le 31 mai, quelques mois après Bruxelles, la justice américaine a donné son autorisation à l’union de l’Allemand Bayer et du géant Monsanto. La suppression du nom de Monsanto, même s’il a été annoncé, n’a par contre pas été justifiée. Mais son interprétation semble évidente.

"On se souviendra toujours de l’Agent Orange ou du Roundup"

Bayer veut atténuer la mauvaise réputation du géant des pesticides. "Bayer ne va pas balayer 50 ans de passif de Monsanto en changeant de nom. On se souviendra toujours de l’Agent Orange ou du Roundup. Bayer met en jeu son image, Monsanto, aux yeux du grand public, c’est le grand méchant. Nous continuerons s’il le faut à parler de Bayer-Monsanto", réagit Mathilde Théry de la Fondation Nature et l’Homme. 

 

 

L'occasion pour Bayer de mettre de l'ordre

Changer de nom ou supprimer un des deux lors d'une fusion contribue à effacer le passif d’une entreprise. Plusieurs groupes s’y sont déjà essayés. En 2005, pour tourner la page d’un passé trop sulfureux entaché d’affaires, le Crédit Lyonnais est devenu LCL. Spanghero empêtré dans un scandale de viande de cheval s’est renommé La Lauragaise. France Telecom s’est transformée en Orange pour acquérir une appellation plus internationale, mais aussi se détacher de la vague de suicide trop associé à l'ancienne dénomination.

"La question est de savoir si Bayer va se contenter d’une opération économique et de communication ou s’il va changer en profondeur les pratiques de Monsanto", s’interroge Patrick d’Humières, expert en RSE. "Supprimer son nom pour continuer à faire la même chose ne trompera personne. Bayer a l’occasion de mettre de l’ordre, d’aller au fond du sujet. Le groupe a la chance de faire entrer la chimie dans l’ère du durable, espérons qu’il le fasse", conclut le spécialiste. 

Marina Fabre @fabre_marina 


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Agriculture

Avec ou sans pesticides, bio ou OGM, les modes de production agricole jouent un rôle déterminant sur la biodiversité et la pollution. Le développement massif de monocultures comme celle de l’huile de palme dans certaines régions entraine des problèmes variés dont la déforestation.

Les agriculteurs savent ce qu ils doivent a l europe pixabay

[Europe] "Les agriculteurs savent ce qu’ils doivent à l’Europe"

La politique agricole commune (PAC) de l'Union européenne est très décriée. Elle a pourtant su, à sa création, définir un cap commun pour subvenir aux besoins alimentaires des États membres et créer un marché unique, symbole d'une zone unie. Elle doit aujourd'hui se renouveler pour répondre à une...

La sncf ne trouve pas d alternative miracle au glyphosate

La SNCF, gros consommateur de glyphosate, ne trouve pas d'alternative miracle

En 2021, la France va interdire le glyphosate sur le territoire. C'est en tout cas la promesse d'Emmanuel Macron. Et les agriculteurs ne sont pas les seuls concernés par cette mesure, la SNCF, qui consomme 0,4 % du désherbant en France, cherche des alternatives. Or "aujourd'hui, on n'est pas capable...

Artificialisation des sols betons

Artificialisation des sols : en France, on bétonne même quand ce n'est pas nécessaire

L'artificialisation des terres progresse plus vite que la croissance démographique et économique. Autrement dit, en France, même quand il n'y a pas de besoin spécifique, les sols sont bétonnés. À ce rythme d'ici la fin du siècle, 18 % du territoire sera artificialisé, prévient l'Iddri. Une situation...

Agriculture bio plainte etat pixabay

Les agriculteurs bio attaquent l'État après un retard considérable dans le paiement des aides

Depuis quelques années, la situation est chaotique. L'État accumule le retard de paiement des aides aux agriculteurs bio censées compenser les surcoûts pendant les cinq années de transition. Face à l'ampleur du retard, trois agriculteurs ont décidé de porter plainte contre l'État. Et leur plainte...