Publié le 16 décembre 2018

ENVIRONNEMENT

[Le chiffre] Les ordinateurs, smartphones, écrans vont représenter 14 % des émissions de gaz à effet de serre en 2040

C’est une pollution cachée qui pourrait faire de plus en plus de dégâts. L’industrie des TIC, technologies de l’information et de la communication, devrait représenter 14 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES) en 2040, soit autant que les émissions actuelles des États-Unis. Principale cause, l'essor des smartphones, dont la durée d'usage est de seulement deux ans.

Smartphones ordinateurs pollueront autant que les etats unis en 2040
D'ici 2040, les technologies de l'information et de la communication devraient représenter 40 % des émissions de gaz à effet de serre mondiales.
©CC0

Les smartphones sont-ils les nouvelles voitures ? C'est en tout cas un nouveau secteur qu'il va falloir prendre en compte dans la pollution mondiale. Car selon une étude publiée dans le Journal of Cleaner Production en mars 2018, les TIC pourraient représenter 14 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre d'ici 2040.

Le travail des chercheurs porte sur le cycle de vie d'ordinateurs portables, écrans, serveurs ou encore des smartphones. En 2007, les TIC ne représentaient pourtant que 1 % des émissions mondiales, mais leur part a triplé en 10 ans. "Si les TIC ne sont pas contrôlés, leurs émissions représenteront plus de la moitié de la contribution actuelle de l’ensemble du secteur des transports", estiment les chercheurs.

La durée d'usage d'un smartphone est de deux ans

En cause, surtout, la production et la consommation des smartphones. Leur impact est particulièrement pointé du doigt. Les émissions de GES de ces téléphones intelligents pourraient dépasser, dès 2020, la contribution individuelle des ordinateurs et des écrans. Il faut dire que leur production nécessite l’extraction de métaux rares. Cette étape représente 85 à 95 % de ses émissions de CO2.

Or, les consommateurs ont une durée d’usage des smartphones très limitée, elle atteint en moyenne deux années. La faute notamment à l’obsolescence programmée. Il s’agit, pour les fabricants, de volontairement ralentir les anciens modèles de téléphones pour pousser les consommateurs à en acheter des nouveaux. Le gouvernement envisage d’ailleurs d’apposer un "indice de réparabilité" d’ici le 1er janvier 2020 calculé selon dix critères, afin de lutter contre cette pratique.

Marina Fabre @fabre_marina


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Pollution

Fleuves impropres à la consommation, terres stériles, produits toxiques déversés massivement, la liste des pollutions de toutes natures est longue. Les initiatives visant à les réduire se font plus nombreuses mais elles restent très inférieures aux besoins.

On avale jusqu a 5 grammes de plastique par semaine

[Science] Chaque semaine, nous avalons cinq grammes de plastique, le poids d’une carte de crédit

Avec ou sans sel ? Selon un rapport de l'université de Newcastle pour le WWF, une personne avale jusqu'à 5 grammes de plastique par semaine, l'équivalent du poids d'une carte de crédit. Nous ingurgitons ces microparticules de plastique principalement en buvant de l'eau en bouteille mais également en...

La premiere carte de credit qui plafonne notre empreinte carbone selon nos achats 1

[Bonne nouvelle] La première carte de crédit qui calcule votre empreinte carbone selon vos achats

Et si nous faisions autant attention à nos quotas de CO2 qu'à notre argent ? Doconomy, une startup suédoise, vient de lancer en partenariat avec MasterCard une carte de crédit calculant l'empreinte carbone de nos achats. La version Black Card vous bloque même vos achats si vous dépassez le plafond...

Bouteilles plastique recyclees CC0

600 000 tonnes de plastiques rejetés chaque année dans la Méditerranée, selon le WWF

Les pays du pourtour méditerranéen gèrent très inégalement leurs déchets plastiques. Une bonne partie n’est pas collectée et se retrouve dans la nature et bien souvent dans les eaux de la grande mer qui périt déjà de cette pollution. 600 000 tonnes s’ajoutent chaque année, dont 250 000 tonnes venues...

Un bateau de croisiere symbole de la pollution et du tourisme de masse a perdu le controle a venise

[Vidéo] À Venise, l'accident d'un navire de croisière relance le débat sur le tourisme de masse

C'est un accident impressionnant qui n'a heureusement pas provoqué de décès. Un paquebot de croisière a perdu le contrôle et a percuté un bateau de touristes sur les quais de Venise. L'événement a relancé le débat sur la présence de ces villes flottantes, symbole de la pollution et du tourisme de...