Publié le 17 septembre 2018

ENVIRONNEMENT

Déversement d'acide : ArcelorMittal ne sera pas poursuivi pour pollution mais pour gestion irrégulière de déchets

Arcelor Mittal ne sera pas poursuivi pour atteinte à l'environnement. Un chauffeur, ancien sous-traitant de l'entreprise, avait affirmé en juillet 2017 avoir été contraint par l'usine sidérurgique de déverser dans la nature des centaines de mètres cubes d'acide hautement polluant. Or, après enquête, le parquet estime que ce sont des eaux usées sans danger pour l'environnement. 


Capture d'écran de la vidéo tournée par Karim Ben Ali.

Le verdict est tombé. Le parquet de Thionville estime que les eaux usées déversées par l’usine d’ArcelorMittal dans la Moselle ne présentent pas de danger pour l’environnement. Ces conclusions font suite à une enquête ouverte en juillet 2017 pour "atteinte à l'environnement" à la suite d'une vidéo publiée par Karim Ben Ali.

Ce chauffeur, travaillant pour Suez RV Osis Industrial Cleaning, ancien sous-traitant de l’usine avait révélé avoir été contraint de déverser pendant trois mois des centaines de mètres cubes d’acide dans la nature."Et voilà comment on recycle les déchets à Florange chez Arcelor, on balance de l’acide en pleine nature. Pas loin des bois, pas loin des habitations", commentait alors le chauffeur dans une vidéo impressionnante où l’on voyait le liquide vert se répandre sur le sol.

Des eaux usées pas dangereuses 

Or ce produit serait "issu d’une cuve de stockage d’eaux usées relevant de la ligne de décapage et de régénération d’acide du site Sainte Agathe", précise la procureure de Thionville, Christelle Dumont dans un communiqué relevé par Reuters. Cette substance présente un faible pourcentage d’acide chlorhydrique et "une concentration conséquente de boue d’hydroxyde de fer", ajoute la procureure, pour qui ce liquide ne présente pas de caractère dangereux "au regard des différents critères d’analyse dont le critère H14 écotoxique".

ArcelorMittal sera tout de même poursuivie pour gestion irrégulière de déchets car elle n’était pas autorisée à déverser des eaux usées sur le crassier. Elle risque deux ans de prison et 75 000 euros d’amende. "ArcelorMittal fera valoir sa position et ses arguments de défense sur ce point dans le cadre de la procédure", a indiqué l’entreprise dans un communiqué.

 

 

Interrogé par France Bleu, Karim Ben Ali, estime toutefois que cette décision est une "petite victoire, un premier pas. Maintenant je vais prouver que c’est bien de l’acide que j’ai déversé". 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Pollution

Fleuves impropres à la consommation, terres stériles, produits toxiques déversés massivement, la liste des pollutions de toutes natures est longue. Les initiatives visant à les réduire se font plus nombreuses mais elles restent très inférieures aux besoins.

Espace pollution ESA

Face à la pollution dans l’espace, une économie circulaire du spatial émerge

Un peu plus de 2000 satellites en service pour des millions de déchets spatiaux. Voilà à quoi ressemble l’espace orbital aujourd’hui. Observés par les agences spatiales comme le lait sur le feu, ces débris posent avant tout des problèmes de sécurité pour les astronautes en mission ou les matériels...

IStock Delpixart pollution air paris

Pollution de l’air : la mortalité recule légèrement en Europe mais reste élevée

La mortalité liée à la pollution aux particules fines a diminué de 10% en un an en Europe, selon un rapport de l'Agence européenne de l'environnement publié le 15 novembre, mais elle est encore à l'origine de plus de 300 000 décès en 2019. Un chiffre qui pourrait être divisé par deux si les 27 pays...

Guyane Montagne d'or

Montagne d’or : la France attaquée devant un tribunal par une compagnie russe

La compagnie minière russe Nordgold a attaqué la France devant un tribunal suite à sa décision de mettre fin au projet de la Montagne d'or en Guyane. L'entreprise devait y exploiter les mines. Elle demande un dédommagement de quatre milliards de dollars au nom d'un accord bilatéral passé entre la...

Stocamine : la justice annule l’enfouissement définitif des 42 000 tonnes de déchets toxiques

Confinement définitif, déstockage total ou partiel ? Depuis plus de vingt ans, ces questions agitent le village alsacien de Wittelsheim mais aussi les ministres de l'Environnement successifs. Au cœur du bras de fer qui oppose élus locaux et associations environnementales au gouvernement, il y a...