Publié le 21 juin 2018

ENVIRONNEMENT

[VIDEO DES SOLUTIONS] Coca-Cola vise 50 % de de plastique recyclé dans ses bouteilles

Coca-Cola produit chaque année plus de 100 milliards de bouteilles plastique dans le monde. Alors que les déchets plastiques polluent de plus en plus les océans, le groupe tente de changer ses pratiques. En France, il a créé une usine de recyclage. Son objectif est d'intégrer 50 % de plastique recyclé dans ses bouteilles d'ici 2025. 

Quelques débris de plastique traînent sur le sol. Ils se sont échappés in extremis de l’usine de recyclage de plastique Infinéo située à Beaune (Côte-d'Or). Co-créée par Plastipak et Coca-Cola European Partners, l’usine récupère le plastique des anciennes bouteilles pour en créer de nouvelles.

Le leader des boissons non alcoolisés, Coca-Cola, met les bouchées double pour atteindre son objectif : 50 % de plastique recyclé dans toutes ses bouteilles d’ici 2025. C'est le taux maximum, explique Arnaud Rolland, directeur RSE de Coca-Cola European Partners en France, car "il faut garantir la sécurité alimentaire", assure-t-il. 

Coca-Cola produit 3 400 bouteilles par seconde

Aujourd’hui, au niveau mondial, le groupe produit plus de 100 milliards de bouteilles plastiques par an, soit 3 400 bouteilles par seconde. Selon Greenpeace, depuis 2012, les bouteilles de Coca représentent 20 % de toutes les bouteilles en plastiques produites chaque année. D’où la nécessité d'adopter une démarche d'économie circulaire.

"Il y a plusieurs intérêts à utiliser du plastique recyclé. Cela limite la pollution, restreint le carbone utilisé pour fabriquer les emballages et préserve les ressources. Surtout, c’est notre responsabilité en tant que groupe leader de montrer le chemin, de montrer que l’économie de demain se fera de plus en plus avec de matériaux recyclés", avance Arnaud Rolland. 

Pas assez de collecte en France

Mais le groupe plafonne encore à 27 % de PET recyclé dans ses bouteilles. En cause : la collecte. En France, seules six bouteilles sur dix sont envoyées en filière de recyclage. Le compte tombe à une sur dix pour Paris et Marseille. Le fait de manger à l’extérieur de son domicile, ou tout simplement de méconnaître les consignes de tri freine les gestes éco-responsables.

Pour y remédier Citeo, Coca-Cola et d'autres industriels vont expérimenter la consigne solidaire. Pour chaque bouteille rapportée par le consommateur, un don sera versé à une association. De même, un spot va être lancé pour inciter aux gestes de tri. Le groupe vise 100 % de collecte d’ici 2025. Par ailleurs, à cette même date, il vise 100 % d’emballage recyclable.

L’usine d’Infineo montre la voie à la filière de recyclage. À tel point que Brune Poirson, secrétaire d’État au ministère de la Transition écologique et solidaire, est venue en visite officielle dans les lieux début juin. Le gouvernement s'est fixé un objectif ambitieux, inatteignable disent même les entreprises du secteur : 100 % de plastiques recyclés d'ici 2025. La France, aujourd'hui, recycle 22 % de déchets plastique et en valorise 43,5 %. 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Economie circulaire

L’économie circulaire consiste à produire des biens et des services tout en limitant la consommation et le gaspillage des matières premières, de l’eau et des sources d’énergie. Elle se base sur l’écoconception des produits, leur réparation et leur recyclage.

Conomie circulaire

La France se dote d'un Conseil national de l’économie circulaire

L’économie circulaire dispose désormais d’une instance pour défendre ses valeurs au plus haut niveau de l’État avec la création du Conseil national de l’économie circulaire (CNEC). Ce dernier va "intégrer les enjeux qui portent sur l’amont de la filière déchet comme la réparation, le réemploi,...

IStock 871491598 1

Diane Scemama, du collectif Green Friday : "Le Black Friday doit être interdit en France"

Cette année, le "Black Friday" aura lieu en France ce vendredi 26 novembre. Concept commercial importé des États-Unis, celui-ci est devenu le symbole de la surconsommation de masse. Depuis quatre ans, le collectif français Green Friday sensibilise les citoyens sur les dérives du "Black Friday" et...

Emmaus maud sarda label emmaus

Maud Sarda, directrice de Label Emmaüs : "La seconde main des grandes marques ne répond pas forcément à la transition écologique et sociale"

Emmaüs, acteur historique de l'économie circulaire, fait face à une baisse de la qualité des dons qu'il reçoit depuis que des géants de la mode et de l'e-commerce se lancent dans les produits d'occasion. Si Maud Sarda, la directrice de Label Emmaüs, se félicite de cette nouvelle tendance, elle...

Fairphone, Commown, Telecoop... le monde de la téléphonie responsable crée un collectif

FairTec. Voici le nom du collectif formé par des entreprises européennes du numérique et de la téléphonie responsable. Du fabricant de smartphone éthique Fairphone en passant par le service de location Commown jusqu'au système d’exploitation /e/OS, cette nouvelle coalition propose une offre...