Publié le 21 juin 2018

ENVIRONNEMENT

[VIDEO DES SOLUTIONS] Coca-Cola vise 50 % de de plastique recyclé dans ses bouteilles

Coca-Cola produit chaque année plus de 100 milliards de bouteilles plastique dans le monde. Alors que les déchets plastiques polluent de plus en plus les océans, le groupe tente de changer ses pratiques. En France, il a créé une usine de recyclage. Son objectif est d'intégrer 50 % de plastique recyclé dans ses bouteilles d'ici 2025. 


Marina Fabre

Quelques débris de plastique traînent sur le sol. Ils se sont échappés in extremis de l’usine de recyclage de plastique Infinéo située à Beaune (Côte-d'Or). Co-créée par Plastipak et Coca-Cola European Partners, l’usine récupère le plastique des anciennes bouteilles pour en créer de nouvelles.

Le leader des boissons non alcoolisés, Coca-Cola, met les bouchées double pour atteindre son objectif : 50 % de plastique recyclé dans toutes ses bouteilles d’ici 2025. C'est le taux maximum, explique Arnaud Rolland, directeur RSE de Coca-Cola European Partners en France, car "il faut garantir la sécurité alimentaire", assure-t-il. 

Coca-Cola produit 3 400 bouteilles par seconde

Aujourd’hui, au niveau mondial, le groupe produit plus de 100 milliards de bouteilles plastiques par an, soit 3 400 bouteilles par seconde. Selon Greenpeace, depuis 2012, les bouteilles de Coca représentent 20 % de toutes les bouteilles en plastiques produites chaque année. D’où la nécessité d'adopter une démarche d'économie circulaire.

"Il y a plusieurs intérêts à utiliser du plastique recyclé. Cela limite la pollution, restreint le carbone utilisé pour fabriquer les emballages et préserve les ressources. Surtout, c’est notre responsabilité en tant que groupe leader de montrer le chemin, de montrer que l’économie de demain se fera de plus en plus avec de matériaux recyclés", avance Arnaud Rolland. 

Pas assez de collecte en France

Mais le groupe plafonne encore à 27 % de PET recyclé dans ses bouteilles. En cause : la collecte. En France, seules six bouteilles sur dix sont envoyées en filière de recyclage. Le compte tombe à une sur dix pour Paris et Marseille. Le fait de manger à l’extérieur de son domicile, ou tout simplement de méconnaître les consignes de tri freine les gestes éco-responsables.

Pour y remédier Citeo, Coca-Cola et d'autres industriels vont expérimenter la consigne solidaire. Pour chaque bouteille rapportée par le consommateur, un don sera versé à une association. De même, un spot va être lancé pour inciter aux gestes de tri. Le groupe vise 100 % de collecte d’ici 2025. Par ailleurs, à cette même date, il vise 100 % d’emballage recyclable.

L’usine d’Infineo montre la voie à la filière de recyclage. À tel point que Brune Poirson, secrétaire d’État au ministère de la Transition écologique et solidaire, est venue en visite officielle dans les lieux début juin. Le gouvernement s'est fixé un objectif ambitieux, inatteignable disent même les entreprises du secteur : 100 % de plastiques recyclés d'ici 2025. La France, aujourd'hui, recycle 22 % de déchets plastique et en valorise 43,5 %. 

Marina Fabre @fabre_marina


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ENVIRONNEMENT

Economie circulaire

L’économie circulaire consiste à produire des biens et des services tout en limitant la consommation et le gaspillage des matières premières, de l’eau et des sources d’énergie. Elle se base sur l’écoconception des produits, leur réparation et leur recyclage.

La loi sur l'économie circulaire divise sur sa mise en oeuvre

Réparation encouragée, consigne pour améliorer le tri, destruction des invendus interdite: le projet de loi "pour une économie circulaire" a été présenté au conseil des ministres ce matin. L'objectif - tenter de réduire le gaspillage et l'impact croissant de nos déchets sur l'environnement- fait...

Economie circulaire : les industriels de la boisson s’engagent pour la consigne des bouteilles et canettes

Alors que le projet de loi contre le gaspillage et pour l'économie circulaire doit être présenté ce mercredi 10 juillet au conseil des ministres, les représentants des fabricants et distributeurs de boissons se déclarent favorables à la mise en place de la consigne des bouteilles plastique et...

Brune Poirson veut développer la consigne sur les emballages plastiques

La directive européenne sur le plastique fixe des objectifs élevés de collecte et de recyclage. Pour les atteindre, Brune Poirson, la secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, veut imposer un système de consigne sur les emballages. Elle a lancé un comité de...

Vêtement, cosmétique, électronique : l'interdiction de détruire les invendus va être beaucoup plus compliquée que prévu

Les critiques fusent concernant le projet de loi anti-gaspillage. Les experts en droit de l'environnement affirment que la mesure n'interdira ni l'incinération, ni la destruction des invendus. Les associations s'inquiètent du peu de détails fournis. Quant aux enseignes, elles veulent qu'une...