Publié le 19 novembre 2018

ENVIRONNEMENT

L'Oréal, Michelin, Orange... 10 entreprises qui filent droit vers l’économie circulaire

En février 2017, 33 grandes entreprises s’engageaient en faveur de l’économie circulaire. Presque deux ans après, l’Afep dresse un premier bilan. Selon l’association patronale, 95 % des promesses suivent le rythme prévu ou sont en avance. Dix exemples prouvent que la mobilisation est bien lancée.

95 % des engagements pris par 33 grandes entreprises suivent le rythme prévu ou sont en avance.
@Pixabay

L’heure du bilan a sonné pour les 33 entreprises engagées en faveur de l’économie circulaire. Selon l’Afep, 79 % des engagements pris en février 2017 suivent le rythme prévu et 16 % sont même en avance. "Il y a plus que jamais des entreprises moteurs, les choses avancent", se réjouit Brune Poirson, secrétaire d’État à la transition écologique et solidaire. Elle organisait jeudi 25 octobre un colloque à l’hôtel de Roquelaure rassemblant les acteurs du secteur. Novethic a sélectionné dix exemples illustrant cette dynamique.

1) Crédit agricole recycle ses cartes bancaires

La banque française a recyclé, en 2017, 16,5 tonnes de cartes bancaires et récupéré 1 kilogramme de métaux précieux depuis 2013 (notamment de l’or). Crédit agricole travaille par ailleurs à l’écoconception de ces moyens de paiement après une première tentative infructueuse avec du PLA, un polymère de synthèse qui remplace le plastique mais qui supporte mal l’allongement de la durée de vie des cartes. La banque propose également des chéquiers issus de forêts gérés durablement.

2) Elis va recycler 90 % de ses textiles loués

Le modèle de location-entretien de linge et de vêtements de travail promu par Elis se base déjà sur l’économie de la fonctionnalité. Mais l’entreprise va plus loin et s’est engagée à valoriser 90 % des textiles usagés d’ici 2020. En 2017, le recyclage des textiles en chiffons industriels ou en isolants a augmenté de 18 %. Elis a également réduit de 29 % la consommation d’eau dans ses blanchisseries par rapport à 2010. L’objectif est d’atteindre 35 % en 2020.

3) La Fnac affiche l’empreinte environnementale de ses produits high-tech

Depuis juin, le groupe a déployé un nouveau logo qui indique l’impact environnemental de ses téléviseurs, tablettes, PC et smartphones en magasin et sur Internet. Cet affichage permet aux clients de comparer les produits et de faire un choix éclairé. La Fnac fait partie d’un groupe d’entreprises pilotes qui travaillent avec l’Ademe à la mise en place d’un affichage environnemental en France.

4) LafargeHolcim mise sur les matières premières recyclées

Le cimentier entend multiplier par quatre son offre de granulats recyclés d’ici 2030, avec un objectif de 26 millions de tonnes. À Bordeaux par exemple, LafargeHolcim a contribué à la construction d’un habitat social et d’un pôle territorial en fournissant plus de 4 000 mètres cubes de béton recyclé. À Avignon, le groupe a récupéré les déblais de chantier de la nouvelle ligne de tramway et les a recyclés en granulats qui ont servi à la construction des voies. Son objectif est de recycler 80 millions de tonnes de déchets par an d’ici 2030. 53 millions de tonnes ont déjà été traitées en 2017.

5) L’Oréal dit stop au PVC

Depuis le début de l’année, le leader de la beauté s’est engagé à ne plus fabriquer de produits contenant du PVC. Aujourd'hui, il ne représente plus que 0,007 % du plastique utilisé. L’Oréal travaille aussi sur des systèmes de recharge. Lancôme, une marque du groupe, a ainsi lancé l’année dernière un soin visage dans un pot en verre rechargeable. Le pot et deux recharges représentent une diminution du poids en packaging de 58 % par rapport à l’achat de trois produits traditionnels. L’objectif de L’Oréal est également de réduire de 60 % la génération de déchets par produit d’ici 2020.

6) Michelin milite pour l'allongement de la durée de vie de nos pneus

La célèbre marque au Bibendum se mobilise pour allonger la durée de vie de nos pneus et ainsi lutter contre l’obsolescence programmée. Un pneu neuf présente une profondeur de sculpture de l’ordre de 8 millimètres (mm). Certains fabricants recommandent d’anticiper le changement des pneus autour de 3 mm, soit bien avant la limite minimum fixée par la législation à 1,6 mm. Michelin a calculé qu’attendre ce niveau d’usure permettrait d’éviter l’utilisation de 100 millions de pneus par an et de réduire les émissions de CO2 de 6,6 millions de tonnes en Europe.

7) Orange évalue la teneur en ressources rares de ses équipements

Orange a lancé une analyse de la criticité des ressources rares contenues dans ses principaux équipements. À partir de cette liste de matériaux critiques, le groupe a introduit des clauses dédiées dans les contrats passés avec ses fournisseurs. Orange analyse également les possibilités de substitution des ressources à risque, et développe et optimise le recyclage des équipements.

8) Pernod Ricard vise zéro déchet en décharge et 100 % d’emballage recyclable

La quantité de déchets mis en décharge a déjà été divisée par dix dans les usines de Pernod Ricard depuis 2010 et est passée à 800 tonnes en 2018. D'ores et déjà, ce sont également 99 % des emballages produits en 2016 par le groupe de spiritueux qui sont recyclables.

9) PSA construit des voitures avec 30 % de matériaux verts

En Europe, c’est déjà le cas depuis 2015 mais l’ambition du groupe est d’atteindre ce seuil de 30 % de matériaux verts (recyclés, naturels ou bio-sourcés) dans le reste du monde à l’horizon 2025. PSA déploie aussi des offres de pièces de rechange issues de l’économie circulaire. Cela représente environ 490 000 pièces de rechange rénovées par an. 

10) Seb mise sur la réparation et la location de ses appareils

Depuis 2016, le logo "produit réparable 10 ans" s’affiche sur plus de 90 % des nouveaux produits commercialisés. Et ça marche. En Europe, le taux de produits réparés atteint 82 % en 2017. Six millions de pièces détachées sont stockées en France et peuvent être livrées sous 24 à 48 heures en Europe de l'ouest. Enfin, avec Eurêcook, les consommateurs vont bientôt pouvoir louer une trentaine d’appareils culinaires à Paris. 

Concepcion Alvarez, @conce1


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

[Objectif RSE] Chez Seb, la lutte contre l’obsolescence programmée est moteur d'innovations

Comment mieux diffuser la RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) en interne et dans son écosystème ? Cette question, toutes les entreprises engagées se la posent. Novethic a recensé des bonnes pratiques des grands acteurs économiques, qui ont fait leurs preuves. Cap sur Seb, le...

[Objectif RSE] Décathlon utilise l’affichage environnemental comme outil de dialogue avec ses parties prenantes

Comment mieux diffuser la RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) en interne et dans son écosystème ? Cette question, toutes les entreprises engagées se la posent. Novethic a recensé des bonnes pratiques, réplicables, mises en place par les grands acteurs de l'économie, qui ont fait...

Economie circulaire : comment Interface révolutionne son modèle industriel

Pionnière du développement durable, l’entreprise de moquette Interface travaille depuis 20 ans à la fabrication de produits faiblement consommateurs de CO2. Une gageure dans un secteur où la matière première principale reste le pétrole. Mais la société a plus d’un tour dans son sac. Et une...

Economie circulaire : les géants de la fast fashion tournent-ils vraiment rond ?

80 milliards de vêtements sont fabriqués chaque année dans le monde. Une quantité astronomique pour un objet qui finit le plus souvent au fond d'un placard, ou pire, d'une poubelle. Acheter, porter, jeter : cette logique consumériste est de plus en plus remise en cause car elle épuise les...

Incitation fiscale, réparabilité, consigne solidaire… Ce que contient la feuille de route sur l’économie circulaire

En visite dans l'usine Seb en Mayenne, le Premier ministre Édouard Philippe a levé le voile sur la nouvelle feuille de route sur l'économie circulaire. Si les incitations fiscales proposées rendent plus rentables le tri que la mise en décharge, plusieurs associations restent sceptiques sur...

Économie circulaire en PME : Pocheco, l'écologie au service de l'économie

Quand Emmanuel Druon reprend la direction de l’usine d’enveloppes de Forest-sur-Marque (près de Lille) en 1997, l’entreprise est en pleine crise économique et sociale. Quant à l’environnement, il est loin de figurer au rang des priorités. 20 ans plus tard, Pocheco compte 114 salariés et...

ENVIRONNEMENT

Economie circulaire

L’économie circulaire consiste à produire des biens et des services tout en limitant la consommation et le gaspillage des matières premières, de l’eau et des sources d’énergie. Elle se base sur l’écoconception des produits, leur réparation et leur recyclage.

Vetements invendus gaspillage Emmaus

[Bonne nouvelle] Les marques ne pourront bientôt plus jeter ou brûler leurs invendus

Fini les vêtements neufs incinérés, les téléviseurs pas encore sortis de leur emballage et déjà jetés à la benne… le Sénat a adopté une des mesures phare du projet de loi économie circulaire interdisant la destruction des invendus par les entreprises. Si cette mesure est globalement saluée, son...

Bouteille plastique recyclage consigne

Pourquoi la consigne ne va pas faire son grand retour en France

Si en entendant le mot "consigne", vous pensez aux bouteilles en verre lavées et réutilisées, vous avez tort. Le gouvernement, qui défend son projet de loi économie circulaire, veut mettre en place une consigne qui concerne la collecte des bouteilles plastiques pour les recycler. Un "non sens...

Amazon invendus istock

Amazon veut donner ses invendus au lieu de les détruire… mais il va falloir attendre encore un peu en France

En janvier, Amazon était accusé de jeter des millions d'invendus neufs chaque année. Pour y remédier, le géant du e-commerce vient de lancer un programme visant à donner tous les invendus à des associations caritatives. Problème : cette démarche va être appliquée aux États-Unis et au Royaume-Uni...

Ulysse Plastic Odyssey Credit photo PlasticOdyssey

[Ces startups qui changent le monde] Plastic Odyssey valorise le plastique à petit prix

Ils vont faire le tour du monde pour apporter de nouvelles solutions technologiques, mais low cost, pour résoudre le problème de la pollution plastique. L’équipe de Plastic Odyssey veut aider à installer des micro-usines de recyclage sur les côtes d’Afrique, d’Asie et d’Amérique du Sud, sur les...